Ce site se présente au format 'paysage', merci de tourner votre tablette.

Guerra de La Paz : de l’art avec des habits recyclés

Guerra de La Paz : de l’art avec des habits recyclés

Depuis plusieurs années, le duo d’artistes Guerra de La Paz utilise des vêtements recyclés pour créer des « sculptures » en tissu, souvent...

Installés à Miami depuis 1996, les artistes Alain Guerra et Neraldo de la Paz travaillent ensemble sous le nom de Guerra de La Paz (un mix de leurs deux noms, qui signifie aussi Guerre de la Paix).

Leur originalité : l’utilisation de matières non conventionnelles pour la création de leurs œuvres. Leur matériau de prédilection, ce sont les textiles usagés. Par un compactage et un entrelacement de t-shirts, chemises, pulls, chaussettes, bottes, etc., ils créent des compositions volumineuses, multicolores, des sortes de sculptures en tissus. La plupart de leurs œuvres délivrent des messages politiques ou sociaux. Certaines dénoncent le consumérisme de notre société, d’autres célèbrent la Nature. En comparant ainsi la Nature et la consommation massive, les deux artistes invitent les spectateurs à s’interroger eux-mêmes, par exemple sur l’impact de la consommation sur notre environnement ou encore sur l’importance du recyclage et de la récupération des matériaux.

Intéressés par leur univers insolite et leur réflexion ? Vous pouvez découvrir leurs principales œuvres sur leur site
Lire la suite

Résultat de la recherche

août / 2014 | Coup de cœur
Vous avez du mal à vous séparer de votre vieux jean ? Confiez le à Jeannette, il sera recyclé !

Vous avez du mal à vous séparer de votre vieux jean ? Confiez le à Jeannette,...

La rentrée approche, vous avez fait du tri dans vos placards, et vous avez du mal à dire adieu à votre vieux jean usé. Nous avons trouv...

La rentrée approche, vous avez fait du tri dans vos placards, et vous avez du mal à dire adieu à votre vieux jean usé. Nous avons trouvé une idée originale pour lui donner une seconde vie : confiez-le aux deux créatrices de la marque Jeannette, elles le transformeront en patchwork et en feront, selon vos envies, un sac ou des coussins. Cerise sur le gâteau : vous pourrez choisir les finitions qui vous plaisent (doublures en tissus Liberty, en Wax, passepoils fluos) pour obtenir un objet unique, qui ne vous quittera plus !
 
Si le concept vous séduit mais que vous n’avez pas de jeans à recycler, la marque se chargera de fournir la matière première, moyennant une contribution solidaire de votre part, d’un montant de 5 euros, intégralement reversé à l’association Relais Emmaüs, qui se charge de la collecte et du tri des vêtements.
 
Allez donc sans tarder découvrir les modèles et possibilités de finitions sur le site de Jeannette pour redonner une seconde vie à votre jean ! Et notez bien : il paraît que la marque annonce des nouveautés pour la rentrée !
Lire la suite
août / 2014
La marque Armor Lux participe à la collecte et au recyclage des TLC

La marque Armor Lux participe à la collecte et au recyclage des TLC

C’est nouveau : la marque Armor Lux vient d’installer un conteneur de récupération de vêtements usagés dans son magasin...

C’est nouveau : la marque Armor Lux vient d’installer un conteneur de récupération de vêtements usagés dans son magasin de Quimper. Elle souhaite ainsi permettre à ses clients, mais aussi à ses salariés, de rapporter les vêtements dont ils n’ont plus l’usage. Ils pourront y déposer leurs textiles, linge de maison et chaussures (TLC) tout au long de l’année.
 
Cette démarche est issue d’un partenariat avec l’association Abi 29 (Association au Bénéfice de l’Insertion dans le Finistère).
 
L’association Abi 29, basée à Douarnenez, accompagne des salariés en insertion. Ces derniers interviennent dans la collecte, le tri et le réemploi des textiles inutilisés apportés par les particuliers. L’association s’implique également dans le traitement et le recyclage des textiles.
 
A travers ce partenariat, Armor Lux s’engage donc un peu plus dans la réduction des déchets et le recyclage des TLC !
 
Vous habitez la région et vous aussi, vous avez la fibre du tri ? Voici l’adresse exacte de ce nouveau point d’apport volontaire (PAV) :
 
Magasin Armor Lux
21/23 Rue Louison Bobet
ZI Kerdroniou Ouest
29556 QUIMPER CEDEX 9
 
Retrouvez également l’ensemble des PAV à travers la France sur notre cartographie. Bon tri !
Lire la suite
août / 2014
C’est l’été : vive les hamacs en coton recyclé !

C’est l’été : vive les hamacs en coton recyclé !

Aujourd’hui, surtout en Amérique du Sud, quelques dizaines de millions de personnes dorment toutes les nuits en hamac. Vous avez peut-être envie...

Aujourd’hui, surtout en Amérique du Sud, quelques dizaines de millions de personnes dorment toutes les nuits en hamac. Vous avez peut-être envie de vous y mettre vous aussi ? Voici en tout cas quelques conseils pour faire un choix éco-responsable.
 
Le polyester ne peut pas être utilisé dans le hamac pour des raisons de chaleur et de contact sur la peau. De son côté, le coton est une matière première relativement coûteuse, et sa production a un fort impact sur l’environnement, car elle requiert une grande quantité d’eau et fait intervenir des pesticides. C’est pourquoi la marque Tropical Influences a souhaité s’orienter vers le coton recyclé pour la fabrication de ses hamacs !
 
Après avoir testé de nombreuses techniques différentes, aux résultats inégaux (coton qui peluche ou qui ne tient pas au lavage en machine), la marque a porté son choix sur le coton recyclé Ecotec, qui offre une qualité très satisfaisante, aussi bien en termes de durabilité du produit que sur le plan écologique.
 
Le coton Ecotec est fabriqué à partir des chutes de coton récupérées auprès de l’industrie textile. Ces chutes sont triées par couleur avant d’être recyclées. Plus de recours massif à l’eau ou aux pesticides. En outre, le coton n’a pas besoin d’être teint à nouveau, ce qui renforce son caractère écologique.
 
Convaincus ? Jetez un œil sur la large gamme de hamacs proposée par la marque : www.tropical-hamac.com
 
Bonne détente !
 
 
Lire la suite
juillet / 2014 | En chiffres
La fibre du tri progresse chez les consommateurs !

La fibre du tri progresse chez les consommateurs !

Plus de 90 % des personnes interrogées savent que les TLC (textiles, linge de maison et chaussures) se recyclent. Ils ont une assez bonne connaissance...

Plus de 90 % des personnes interrogées savent que les TLC (textiles, linge de maison et chaussures) se recyclent. Ils ont une assez bonne connaissance des opérations et des acteurs de la filière. Leur connaissance est toutefois un peu moins précise quand il s’agit de la revente, en France ou à l’étranger, des vêtements de seconde main.
 
Quoi qu’il en soit, l’attitude globale des consommateurs à l’égard du tri est positive. Une fois qu’elles ont déposé leurs TLC, les personnes interrogées déclarent qu’elles se sentent utiles pour la planète, et généreuses. Elles éprouvent même un soulagement.
 
Concernant les collectes organisées par les enseignes, l’étude montre que les consommateurs y sont très favorables : 90 % d’entre eux considèrent que de telles opérations leur rendraient un grand service. Pourtant, ils ne sont que 12 % à connaître les collectes existantes. Suivez nos publications, nous relayons régulièrement les opérations de collectes menées par les enseignes !
 
Si la location de vêtement reste encore une pratique assez rare (elle ne concerne que 10 % des consommateurs), il est à noter qu’elle est très appréciée, puisque 95 % des personnes y ayant eu recours souhaitent recommencer. Une tendance à suivre de près, donc !
 
Enfin, les interviewés ont une bonne perception des textiles en fibres recyclées. S’ils citent le plus souvent la laine polaire, ils sont aussi nombreux à faire part de leur bonne surprise suite à l’achat, un peu par hasard, d’un article en textile recyclé. En d’autres termes, ils sont conquis. Enfin, ceux qui n’en ont pas encore acheté n’ont pas d’a priori négatif.
 
Autant de tendances encourageantes pour la filière du tri des TLC !
Lire la suite
juillet / 2014
Une idée astucieuse pour recycler un vieux t-shirt en joli débardeur d’été

Une idée astucieuse pour recycler un vieux t-shirt en joli débardeur d’été

Que faire de ce vieux t-shirt un peu trop large, que vous adoriez porter dans les années 1990, et qui traine dans votre armoire depuis des années...

Que faire de ce vieux t-shirt un peu trop large, que vous adoriez porter dans les années 1990, et qui traine dans votre armoire depuis des années ? Ou de ce t-shirt que votre conjoint ne porte plus ? Quoi qu’il en soit, ils ne doivent pas aller à la poubelle !

Nous avons découvert un moyen simple et rapide de transformer un t-shirt un peu large en joli débardeur. Idéal pour la saison !
Pour ce tutoriel, il vous suffit de vous munir d’un t-shirt un peu large, d’une bonne paire de ciseaux, de fil et d’une aiguille. La machine à coudre n’est pas indispensable, la couture se limitant à une ligne droite en haut du t-shirt.
Suivez le guide en images sur cette page.
 
Bonne création !
 
Et n’oubliez pas : pour les textiles, le linge de maison et les chaussures (TLC) que vous ne pouvez pas transformer, la meilleure solution, c’est de les déposer dans l’un des 30 000 points d’apport volontaire (PAV) présents partout en France. Vos TLC seront triés, et selon leur état, seront portés de nouveau ou recyclés.

Alors, ayez la fibre du tri !
Lire la suite
juillet / 2014 | Coup de cœur
Attention talent: la toute jeune marque CAE redonne vie à d’anciens bleus de travail !

Attention talent: la toute jeune marque CAE redonne vie à d’anciens bleus de...

Le concours "Talents de mode" vient de tenir sa huitième édition à Lyon. Véritable tremplin pour les jeunes créateurs,...

Le concours "Talents de mode" vient de tenir sa huitième édition à Lyon. Véritable tremplin pour les jeunes créateurs, le jury, présidé cette année par Serge Bensimon, a choisi de distinguer une marque qui mêle créativité et upcycling, et dont le nom tient en trois lettres: CAE.
 
CAE est le diminutif de Caeruleum, nom latin du bleu céruléen ou bleu céleste. Ses deux créatrices puisent en effet leur inspiration dans l’uniforme de travail. Elles récupèrent ces fameux vêtements en sergé de coton dans toutes leurs nuances de bleu : marine, indigo, turquoise, pétrole. Décousus puis réassemblés, les pantalons, robes, vestes ou blousons récupérés sont métamorphosés en une collection pour hommes et femmes, aux lignes graphiques épurées et empiècements géométriques, dans un style délibérément urbain et contemporain.
 
Grâce à ce prix, les lauréates obtiendront un accompagnement entrepreneurial personnalisé et un soutien en communication pour lancer leur marque. Elles auront aussi accès à deux lieux de choix pour présenter leur travail : un corner éphémère aux Galeries Lafayette de Lyon et un atelier boutique en plein centre ville.
 
CAE s’installera donc dès le mois de septembre au Village des Créateurs situé Passage Thiaffait. Que vous soyez Lyonnais ou simplement de passage à Lyon, allez y faire un tour ! Pour tous les autres curieux, la marque a aussi une boutique en ligne.

Crédit photo: Talentsdemode.com

Lire la suite
juillet / 2014 | Coup de cœur
Top départ pour la production de 98 %, la marque de tee-shirts éco-conçus !

Top départ pour la production de 98 %, la marque de tee-shirts éco-conçus !

Le projet 98 %, dont nous vous parlions il y a quelques semaines, va pouvoir se lancer dans sa phase de production ! Grâce à la plateforme de...

Le projet 98 %, dont nous vous parlions il y a quelques semaines, va pouvoir se lancer dans sa phase de production ! Grâce à la plateforme de financement participatif KissKissBankBank, l’initiative a en effet collecté le montant nécessaire pour passer aux choses sérieuses.
 
Souvenez vous : l’ambition de 98 %, c’est de produire les vêtements autrement, sans pour autant renier les valeurs de qualité et d’esthétique. Fabriqués avec du coton recyclé et des bouteilles en plastique recyclées, et en utilisant de l’énergie renouvelable, les tee-shirts et polos de 98 % génèrent d’importantes économies par rapport à la production d’un tee-shirt normal.
 
Par exemple, pour la production d’un seul tee-shirt, on économise :
- 2 500 litres d’eau ;
- 2 kg de CO2 ;
- 1,5 kg de pesticides ;
- 4 m2 de terre arable.
 
En bref : un tee-shirt de la marque 98 %, c’est 98 % d’impact en moins sur l’environnement par rapport à un mode de production classique.
 
Avec l’entrée dans la phase de production, on peut parler d’un essai transformé pour 98 %. Nous attendons avec impatience l’arrivée de leurs t-shirts, et nous vous tiendrons informés dès qu’ils seront disponibles à la vente !
Lire la suite
juin / 2014
La marque G-Star Raw dévoile une nouvelle collection éco-conçue

La marque G-Star Raw dévoile une nouvelle collection éco-conçue

Pour sa nouvelle collection éco-conçue, appelée « Raw for the oceans » (Raw pour les océans), la marque G-Star a...

Pour sa nouvelle collection éco-conçue, appelée « Raw for the oceans » (Raw pour les océans), la marque G-Star a travaillé avec la société Bionic Yarn, qui produit des matières textiles à partir de déchets plastiques. Le concept est le suivant : les déchets sont récupérés par Bionic Yarn au fond ou à la surface des océans, puis transformés en rouleaux de tissu, eux mêmes utilisés par G-Star.
 
La réalisation de cette première collection a permis le recyclage de 10 tonnes de déchets provenant des fonds marins !
 
Parrainée par la star Pharrell Williams, la collection comprend des pièces masculines et féminines ultra tendance : jeans, bombers, trenchs, t-shirts, sweatshirts et casquettes. Leur point commun ? Elles sont toutes identifiables par un motif représentant un poulpe, mascotte de l’initiative. Ces vêtements sont proposés dans des teintes bleu indigo et noir, les tissus sont doux au toucher et les manches robustes. Ils seront disponibles dans les boutiques de la marque ainsi que dans une sélection de multimarques à partir du 1er septembre 2014.
Alors, tenez vous prêts !
Lire la suite
juin / 2014
Les 28 et 29 juin, l’économie circulaire est à l’honneur à la Bellevilloise !

Les 28 et 29 juin, l’économie circulaire est à l’honneur à la Bellevilloise !

Vive l’économie circulaire !, ce sont deux jours d’événements, un espace de 2 000 mètres carrés, 6 tables...

Vive l’économie circulaire !, ce sont deux jours d’événements, un espace de 2 000 mètres carrés, 6 tables rondes, une quarantaine d’intervenants et une dizaine d’ateliers participatifs sur les enjeux de l’économie circulaire.
 
Les problématiques de la mode et du textile seront au programme, avec plusieurs initiatives intéressantes dans le domaine de la récup’, de l’upcycling, de la location de vêtements, ou encore du recyclage des vêtements en fin de vie.
 
Gratuite et ouverte à tous, la programmation donnera au public l’occasion de découvrir les enjeux de ce nouveau modèle de développement économique, écologique et social, avec des acteurs engagés dans l’économie circulaire : entrepreneurs, éco-organismes, industriels, designers, innovateurs, économistes, acteurs publics, experts, associations et citoyens.
 
Alors, rendez-vous à la Bellevilloise (Paris 20ème) les 28 et 29 juin !
Lire la suite
juin / 2014
Découvrez « Beecycling », la mini-collection de t-shirts recyclés de Bizzbee !

Découvrez « Beecycling », la mini-collection de t-shirts recyclés de Bizzbee !

Ils sont fun et tendance, et on se les arrache ! Ce sont les t-shirts de la collection Beecycling de Bizzbee, en vente depuis le 6 juin dans tous les magasins...

Ils sont fun et tendance, et on se les arrache ! Ce sont les t-shirts de la collection Beecycling de Bizzbee, en vente depuis le 6 juin dans tous les magasins de la marque.

Qu'ont-ils de plus ? Ils sont recyclés, fabriqués à partir des fringues que vous avez rapportées en magasins en mars et avril dernier. Souvenez-vous : pour tout vêtement déposé en magasin, vous avez bénéficié d’un bon de réduction de 10 euros. Grâce à cette collecte, la marque a récupéré pas moins de 15 tonnes de vêtements à travers toute la France.
 
Et que s’est-il passé avec cette montagne de vêtements ? Vous n’avez pas suivi les aventures de Super Slip, le héros du recyclage de Bizzbee ? Sa mission : mener à bien le recyclage de vos vêtements, dans toutes ses étapes : la collecte en magasin, le tri dans les centres du Relais, la transformation des vieux vêtements en nouvelles fibres, et l’utilisation de ces dernières pour confectionner la collection Beecycling. Si vous avez raté un épisode, revoici dans son intégralité l’aventure recyclage de Super Slip.
 
Et pour tout achat d’une pièce de la collection Beecycling, un sac en fibre recyclée vous est offert.
Alors, courez chez Bizzbee !
Lire la suite
TOUS les TLC,
même usés,
se recyclent :
TRIONS-LES !

Dans les conteneurs, vérifiez que le sac est bien tombé.
Ne laissez rien sur la voie publique.

Auprès des associations, vérifiez les horaires de dépôt.

Comment bien trier ?

Les CONSIGNES À RESPECTER pour faire le bon geste de tri pour les vêtements, linge de maison et chaussures et garantir leur valorisation.

Les articles dont vous vous séparez peuvent être usés ou simplement ne plus être à votre goût, par contre ils doivent être propres et secs ! 

N’y mêlez pas des articles mouillés ou souillés, comme les vêtements ayant servi au bricolage et aux travaux ménagers.

Fermez bien le sac.
Evitez les sacs trop volumineux (préférez les sacs de 50 L).

Attachez les chaussures par paire pour éviter qu’elles se séparent au moment du tri.

La Fibre du tri rassemble tous les acteurs qui participent à la collecte des TLC usagés.
Découvrez les associations et les acteurs privés qui participent en cliquant ici.

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte...

Afficher la carte

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte...

Lieu de départ

Modifier votre lieu de départ
Utiliser votre position actuelle
Séléctionner un autre point d'apport
Annuler

Le relais val de seine

Contactez
l'opérateur
Retour
Envoyer
Les champs signalés d'un astérisque * sont obligatoire !

Qu'est ce qu'un PAV?



Un Point d'Apport Volontaire est avant tout un lieu équipé pour récupérer et stocker vos TLC usagés.



Les PAV acceptent autant les TLC en bon état (qui sont reportables) que ceux qui sont usés (qui seront recyclés).


Suivez le guide !


Les points d'apport de la filière sont identifiés par le repère Eco TLC.

Une antenne locale d'association participante.

Les antennes locales d'associations récupèrent des vêtements en bon état pour approvisionner les vestiaires pour les plus démunis ou leurs boutiques à prix modiques. Celles qui participent au recyclage, et donc récupèrent des vêtements non reportables ont le point repère de la filière.

Un conteneur dans la rue, dans une déchèterie ou sur un parking.

Les conteneurs sont vidés régulièrement par l'opérateur qui les a mis en place. Il se finance par revente sur le marché de la seconde main ou le recyclage des TLC déposés.

Des boutiques équipées

les TLC seront récupérés par un collecteur de la filière. La boutique s'engage dans une démarche participative pour le développement durable.

Des déchèteries et des locaux communaux

selon la commune ou la collectivité ils peuvent prendre des formes diverses : ils doivent avant tout pouvoir être à l'abri des intempéries et portent le repère !

La filière TLC usagés,
Qui participe?

    • Créateurs

    • Ingénieurs
    • Designers
    • Stylistes
    Ils dessinent les modèles, décident des matières à utiliser, c’est à ce stade que le produit peut être éco-conçu.
    • Metteurs en marché

    • Fabricants
    • Grossistes
    • Importateurs
    • Détaillants
    Ils mettent en vente sur le marché français des vêtements, du linge de maison et / ou des chaussures à l'usage des ménages. Ils contribuent à la fin de vie de ses produits au travers de l’éco-organisme de la filière. 
  • Citoyens

    Vous êtes le premier maillon de la chaîne de valorisation, en apportant vos vêtements, linge de maison mais aussi vos chaussures dans les points d’apport de TLC.
  • Détenteurs
    de points d'apport volontaire

    Ils représentent l’ensemble des antennes locales d’associations, des boutiques ou des propriétaires de conteneurs qui récupèrent les TLC usagés, ce sont plus de 300 organisations différentes en France
  • Collectivités territoriales

    Elles organisent la répartition des points d’apport sur le territoire en coordonnant avec les antennes locales d’associations et les propriétaires de conteneurs. Elles informent leurs administrés de leur présence et les sensibilisent au tri.
  • Opérateurs
    de collecte

    Ils sont le lien avec la filière de valorisation. Ce sont eux qui gèrent le ramassage des TLC usagés déposés dans les points d'apport volontaire.
  • Opérateurs
    de tri

    C’est durant le tri que se décide la seconde vie des TLC usagés en fonction de leur qualité, de leur état et leurs composants. Ils sont alors orientés vers le réemploi, le recyclage, ou l’élimination. 
  • Éliminateurs

    Ils traitent les TLC qui n’ont pas trouvé de valorisation, qui sont donc considérés comme des déchets ultimes. Pour cela, ils les incinèrent ou les enfouissent.
    • Revendeurs

    • Associations
    • Friperies
    Ils remettent en vente, sur le marché français ou à l'étranger, des vêtements, linge et chaussures de seconde main.
  • Opérateurs
    de recyclage

    Ils redonnent de la valeur aux TLC usagés non utilisables en l’état, les transformant en matières premières secondaires, qui seront utilisées pour la fabrication de nouveaux produits.
  • Porteurs
    de projets

    Ils cherchent de nouvelles applications concrètes aux matières premières secondaires, et leur permettent ainsi de fermer le cycle de production.
Le saviez-vous ?
Le tri des vêtements se fait à la main. Chaque pièce est vérifiée individuellement par un opérateur, qui décide s'il peut être reporté ou recyclé.
Le saviez-vous ?
Il faut 2 500 paires de baskets pour fabriquer le revêtement d'un terrain de basket d'intérieur, et
75 000 pour une piste d'athlétisme.
Le saviez-vous ?
Un jeans parcourt en moyenne
10 000 km avant d'arriver en magasin.