Ce site se présente au format 'paysage', merci de tourner votre tablette.

Le Labo de l’Abbé, une boutique solidaire au concept original !

Le Labo de l’Abbé, une boutique solidaire au concept original !

Le Labo de l’Abbé a quelque chose en plus.  Outre les traditionnelles « fripes » provenant de la collecte de vêtements, cette boutique située en plein c...

Si vous aimez chiner les vieux vêtements, vous aimerez le Labo de l’Abbé. La boutique, ouverte par l'association « Emmaüs La Friperie Solidaire » en décembre 2012, présente une originalité : en plus des vêtements d'occasion classiques, elle propose sa propre collection de vêtements et accessoires, tous créés à partir de matières textiles recyclées.
 
Depuis plus d’un an, un atelier de confection et de création textile est venu compléter les traditionnelles activités de collecte, tri, recyclage et vente de vêtements de l’association « Emmaüs La Friperie Solidaire », créée en octobre 2002. L’association vise l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi, à travers le développement d’activités économiques solidaires et durables.
 
L’atelier offre ainsi une opportunité de formation dans le domaine de la confection et de la mode. La création de cet atelier de confection et l’ouverture de la boutique le Labo de l’Abbé ont permis de recruter et de former sept nouveaux employés, qui ont intégré une équipe de 40 salariés déjà en poste.
 
Et pour les clients, cette boutique est une mine de vêtements uniques et originaux. Allez donc y faire un tour !


Le Labo de l’Abbé
25/27 rue Oberkampf – 75011 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h30
Métro : Oberkampf ou Filles du Calvaire
Lire la suite

Résultat de la recherche

avril / 2014 | Coup de cœur
Et vous, qu’avez-vous fait pendant la semaine du développement durable ?

Et vous, qu’avez-vous fait pendant la semaine du développement durable ?

Toute la semaine, un peu partout en France, de multiples initiatives ont eu lieu : conférences, ateliers, actions pédagogiques. Parmi les th...

Toute la semaine, un peu partout en France, de multiples initiatives ont eu lieu : conférences, ateliers, actions pédagogiques. Parmi les thèmes abordés, le tri des déchets, la consommation responsable, les gestes éco-citoyens, etc. Ses visiteurs ont pu faire le plein d’idées et de solutions et partager leurs initiatives pour consommer autrement !
 
Ainsi, à Caen, un festival inédit a regroupé les acteurs de l’environnement et du développement durable, en proposant des activités aussi diverses que des ateliers pratiques, brocantes, projections de films, théâtres, visites ou concerts. Dans le nord, un marché éco-vintage a notamment proposé des ateliers d’upcycling, où les visiteurs ont appris à fabriquer des doudous recyclés.
 
Parmi nos coups de cœur, un atelier de création intitulé « Recycollection #2 : la fashion qui en jette ! » s’est tenu à Paris. Au cours de cet atelier, deux artistes ont créé une collection de prêt-à-porter à partir d’objets destinés à être jetés, collectés localement pour l'événement (bouchons, tissus, emballages, etc.). Le résultat a été photographié à la manière des séries "mode" des magazines. Une sélection de ces photos sera exposée pendant un mois dans la vitrine du 16 rue Sainte Marthe, dans le dixième arrondissement. Si vous en avez la possibilité, allez les admirer ! Vous verrez encore une fois que le recyclage, c’est tendance !
Lire la suite
mars / 2014 | Les marques en action
Avec l’opération « Une histoire sans fin », la marque Somewhere offre une seconde vie à vos jeans !

Avec l’opération « Une histoire sans fin », la marque Somewhere offre une...

Souvenez-vous : Somewhere recyclait déjà vos pulls en 2011 et 2012. Elle réitère l’opération du 31 mars au 17 mai,...

Souvenez-vous : Somewhere recyclait déjà vos pulls en 2011 et 2012. Elle réitère l’opération du 31 mars au 17 mai, cette fois-ci avec vos jeans !

Engagée dans une démarche de respect de l’environnement, la marque Somewhere a mis en place une filière complète, qui va de la récupération des vêtements usagés en magasins jusqu’à la confection de nouveaux vêtements à partir de fils recyclés issus des articles collectés.
 
Une fois récupérés, vos jeans seront triés et découpés en shorts et en jambes. Ces pièces seront transformées en fil par le partenaire de Somewhere, Les Filatures du Parc, entreprise installée dans le Tarn. Jusqu’à présent, la laine naturelle et synthétique était la principale matière à pouvoir être recyclée en utilisant les techniques de filage traditionnelles. Grâce à un nouveau procédé, la Filature du Parc produira pour la première fois du fil recyclé de coton à partir du tissu de vos jeans. Ce fil formera ensuite la trame d’un nouveau denim qui sera finalement utilisé pour créer de nouveaux jeans… que vous pourrez découvrir l’année prochaine dans les boutiques de la marque !
 
A vous de faire un geste éco-citoyen avec Somewhere !
Retrouvez les détails de l’opération sur le site de Somewhere.
Lire la suite
mars / 2014 | Les marques en action
L’industrie textile s’engage pour réduire sa consommation en eau

L’industrie textile s’engage pour réduire sa consommation en eau

La teinture sans eau

La teinture sans eau

Pour teindre un kilo de textile, il faut en moyenne 100 à 150 litres d’eau selon le type de tissu. Dans ce contexte, l’entreprise hollandaise Feyecon a mis un point une technologie révolutionnaire, appelée « Dyecoo », qui permet de teindre les vêtements sans recourir à l’eau et aux produits chimiques. Le procédé consiste à porter du dioxyde de carbone (CO2) sous pression, à haute température. Le C02 devient liquide, permettant de fixer les couleurs sur le polyester sans consommer ni eau ni produits chimiques. Plusieurs grandes marques ont déjà adopté cette technique, comme Nike ou Adidas. Dans l'immédiat, seuls les habits 100 % polyester sont concernés, mais la technologie est sur le point de s’ouvrir au nylon, et pourrait être étendue au coton : les perspectives d’économie en eau sont donc considérables !

L'utilisation rationnelle de l’eau dans les techniques de délavage des jeans

Depuis 2011, la marque Levi’s diminue considérablement la quantité d’eau nécessaire à la finition de ses jeans. Tout en gardant les mêmes techniques de production, la marque a réduit la quantité d’eau utilisée pour le délavage. L’économie réalisée représente jusqu’à 96 % des volumes d’eau utilisés, habituellement de l’ordre de 42 litres par paire de jeans.

Pour préserver la ressource en eau, vous pouvez aussi laver moins souvent votre jean, et de préférence dans de l’eau froide. A vous de jouer !

Crédit photo: Dyecoo.com
Lire la suite
mars / 2014 | Sur le terrain
Avec la vide-dressing week, les boutiques indépendantes collectent vos vêtements au profit de la Croix-Rouge française !

Avec la vide-dressing week, les boutiques indépendantes collectent vos...

Portée par la Fédération nationale de l’Habillement, la vide-dressing week tient sa troisième édition cette année....

Portée par la Fédération nationale de l’Habillement, la vide-dressing week tient sa troisième édition cette année. En collectant les pièces que vous ne portez plus, vos boutiques contribuent elles aussi à donner une seconde vie aux vêtements.

Pour participer, il vous suffit de repérer les boutiques participant à l’opération sur le site de la vide-dressing week et de vous y rendre pour déposer vos vêtements entre le 19 mars et le 2 avril.
 
Dès la fin de l’opération, les boutiques participantes remettront l’intégralité des vêtements collectés à la Croix-Rouge française. L’association a en effet mis en place, depuis de nombreuses années, des vestiboutiques et vestiaires qui collectent et trient les dons de textile des particuliers pour les redistribuer aux personnes en difficulté.
 
Le saviez-vous ?
 
60 % des vêtements donnés sont en assez bon état pour être portés à nouveau. 23 % des vêtements sont quant à eux recyclés par exemple en chiffons d’essuyage ou en nouvelles matières premières (nouvelles matières textiles, matériaux isolants).
 
Au total, 700 boutiques de mode indépendantes ont récupéré 120 tonnes de vêtements en participant à la vide-dressing week en 2011 et 2012.
 
Et n’oubliez pas : vous pouvez aussi déposer, tout au long de l’année, vos textiles, votre linge de maison et vos chaussures dans l’un des 30 000 points d’apport volontaire présents à travers toute la France.
Lire la suite
mars / 2014
Mieux consommer les textiles, le linge de maison et les chaussures

Mieux consommer les textiles, le linge de maison et les chaussures

En recyclant vos TLC, vous leur permettez d’avoir une seconde vie, en étant portés à nouveau ou transformés en d’autres produits, et vous limitez votre production de déchets. Vous contribuez ainsi à limiter leur impact sur l’environnement. Mais comme tout autre produit, les TLC génèrent un impact sur l’environnement au moment de leur fabrication et de leur utilisation. Devenir « éco-consommateur », c’est veiller à limiter l’impact environnemental de vos TLC à tous les stades de leur cycle de vie. La clef de l’éco-consommation tient dans ce triptyque : « bien acheter, bien utiliser, bien jeter ».

Bien acheter
 
La culture de certaines fibres textile est polluante, la fabrication de certains textiles nécessite beaucoup d’eau et d’énergie, la confection de certains vêtements combine l’utilisation de produits chimiques et de métaux lourds. Heureusement, il existe des logos environnementaux qui vous permettent de repérer les produits écologiques. Du linge de maison, des vêtements et des chaussures plus respectueux de l'environnement, c'est donc possible !

Bien utiliser
 
Savez vous que c’est l’entretien qui a le plus gros impact sur l’environnement ? Respecter les consignes d’entretien, laver plus froid, permet de maitriser votre impact. C’est aussi en faisant durer vos articles plus longtemps, que vous réduirez leur impact sur l’environnement. Ayez donc le réflexe : réparer, recoudre, repriser, raccommoder, transformer, au lieu de jeter vos TLC à la poubelle. Avec un drap usé, vous aurez des chiffons. Nos précédents tutoriels vous ont montré comment fabriquer des pantoufles avec un vieux jean, ou un coussin avec un pull. Pensez aussi à donner à votre entourage ou à vendre vos TLC dans des vide-grenier. Vous ferez des heureux !

Bien jeter
 
Tous les TLC que vous n’avez pas transformés, donnés ou vendus, apportez-les dans l’un des 30 000 points d’apport volontaire présents partout en France. La filière du recyclage se chargera pour vous d’offrir une seconde vie à vos TLC !

Retrouvez tous ces bons conseils, et d’autres encore, dans le guide pratique « Mieux consommer » publié par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).
Lire la suite
mars / 2014 | Sur le terrain
Comment réaliser un joli doudou à partir d’une simple chaussette ?

Comment réaliser un joli doudou à partir d’une simple chaussette ?

Pourquoi ne pas fabriquer un doudou à partir d’une chaussette ? Munissez-vous simplement d’une chaussette, qu’elle soit unie ou...

Pourquoi ne pas fabriquer un doudou à partir d’une chaussette ?

Munissez-vous simplement d’une chaussette, qu’elle soit unie ou colorée, mais aussi de ouate et de fil à coudre. Pour la customisation du doudou, vous pouvez utiliser de la feutrine, des paillettes des perles ainsi que du gros fil pour les moustaches. Facile à faire, ce doudou peut se coudre à la main ou à la machine.

Si malgré vos créations, il vous reste des chaussettes que vous ne portez plus, n’oubliez pas de les déposer dans l’un de nos 30 000 points d’apport présents partout en France, pour leur offrir une seconde vie !

Le recyclage se passe aussi à la maison

Olivia Lopez, des ateliers Rrose Sélavy, propose une vidéo qui explique, étape par étape, comment réaliser ce doudou. Grâce à ce ce petit tutoriel très clair, vous saurez comment fabriquer de jolis doudous lapins, et surtout donner libre cours à votre créativité. Vous pourrez ainsi offrir un cadeau de naissance original et fait maison !
Lire la suite
février / 2014 | Les marques en action
La marque H & M lance une première gamme denim issue de sa propre collecte de vêtements

La marque H & M lance une première gamme denim issue de sa propre collecte...

Souvenez-vous : l’année dernière, la marque H&M lançait un programme de collecte de vêtements, neufs ou usés, dans...

Souvenez-vous : l’année dernière, la marque H&M lançait un programme de collecte de vêtements, neufs ou usés, dans ses 180 points de vente en France. Peut-être y avez-vous participé ? En tout cas, c’est officiel : vous pourrez bientôt découvrir les pièces fabriquées à partir des vêtements collectés. Cinq pièces en denim, vestes et jeans, élaborées à partir de coton recyclé, seront disponibles dans une sélection de magasins d’ici la fin du mois de février.
Depuis un an, les clients peuvent rapporter n’importe quel vêtement, de n’importe quelle marque, quel que soit son état, dans les 180 points de vente de la marque. Les vêtements collectés chez H&M sont acheminés vers les infrastructures qui procèdent à leur recyclage. Avec ce programme, H&M poursuit un projet environnemental, dont l’objectif est d’éviter le gaspillage et de réduire les déchets.
Fin novembre 2013, H&M France avait déjà collecté plus de 170 000 kg de vêtements grâce à ce programme, soit 8 à 10 000 kg par semaine. Pour suivre les résultats du programme de collecte de vêtements, rendez-vous sur la page dédiée.
Les points de vente H&M font partie des 30 000 points d’apport volontaire (PAV) présents un peu partout en France. Pour trouver le PAV le plus proche de chez vous, tapez votre code postal ou votre ville sur la cartographie de la Fibre du tri.  
Lire la suite
février / 2014 | Sur le terrain
Ce vieux pull que vous ne portez plus, pourquoi ne pas en faire un coussin ?

Ce vieux pull que vous ne portez plus, pourquoi ne pas en faire un coussin ?

C’est fou ce qu’on peut faire avec un vêtement que l’on ne porte plus. Aujourd’hui, nous avons choisi de suivre le tutoriel de...

C’est fou ce qu’on peut faire avec un vêtement que l’on ne porte plus. Aujourd’hui, nous avons choisi de suivre le tutoriel de Marie Prenat, qui nous montre comment fabriquer un coussin à partir d’un vieux pull. L’occasion de faire un peu de déco !

Pour réaliser ce coussin, choisissez d’abord un pull que vous ne portez plus. Ensuite, il vous suffit de vous munir de fil, d’une aiguille, d’une paire de ciseaux, de gros boutons et de ouate. Pour le reste, suivez le guide en regardant la vidéo. Laissez-vous prendre au jeu, et n’hésitez pas à créer des coussins de toutes les tailles et de toutes les couleurs !

Architecte de formation, Marie Prenat s’est lancée dans la fabrication d’objets recyclés en créant Talalilala. Elle a toujours plein d’idées créatives pour fabriquer des objets du quotidien avec des matériaux de récupération. Si vous souhaitez en savoir plus sur son travail et ses idées, allez jeter un œil sur son blog !

Crédit photo: www.talalilala.com
Lire la suite
février / 2014 | Les marques en action
Du 12 au 25 février 2014, Monoprix collecte les vêtements de bébé au profit d’Emmaüs

Du 12 au 25 février 2014, Monoprix collecte les vêtements de bébé au profit d’...

Bébé a grandi, et vous ne savez pas quoi faire de ses vêtements trop petits ou usés? Du 12 au 25 février 2014, les magasins...

Bébé a grandi, et vous ne savez pas quoi faire de ses vêtements trop petits ou usés? Du 12 au 25 février 2014, les magasins Monoprix* collectent vos vêtements de bébé au profit d’Emmaüs. Apportez les vêtements, linges, chaussures de bébé et doudous que vous n’utilisez plus dans votre Monoprix. En les donnant à Emmaüs, vous permettez à des familles modestes de s’équiper à petits prix. Vous contribuez aussi à l’activité de milliers de personnes et favorisez le réemploi et le recyclage des textiles, qui préservent l’environnement. Lors de l’opération d’octobre 2013, 84 tonnes de vêtements ont été collectées. Aidez-nous cette année à confirmer ce succès !

* Pendant toute l’opération, retrouvez les magasins participants sur le site La fibre du tri.
Les détails de l’opération se trouvent également sur le site de Monoprix.

Et pour en savoir plus sur la seconde vie des produits, (re)découvrez l'ABC Récup' de Monoprix.

Enfin, tout au long de l'année, vous pouvez aussi recycler vos textiles, chaussures et linge de maison en les déposant dans les points d'apport les plus proches de chez vous.
Lire la suite
février / 2014 | Sur le terrain
Et si vous fabriquiez des pantoufles avec un vieux jean ?

Et si vous fabriquiez des pantoufles avec un vieux jean ?

Nombreux sont les Français qui préfèrent garder leurs habits usés à la maison : ils les portent pour bricoler ou en font des...

Nombreux sont les Français qui préfèrent garder leurs habits usés à la maison : ils les portent pour bricoler ou en font des chiffons. Mais le recyclage à la maison, cela peut aussi consister à créer de nouveaux objets, plus beaux, plus utiles que l’original.
Dans ce domaine, la créativité est à l’honneur. Alors, qu’elle repose sur des motivations écologiques, économiques ou créatives, la récupération et le « Do It Yourself » (faites le vous-même) ont le vent en poupe.
 
Nous avons repéré pour vous quelques exemples originaux de transformation de vieux vêtements. Que faire par exemple avec un vieux jean ? Ce tutoriel, simple à réaliser, vous montre comment fabriquer des chaussons à partir d’un vieux jean et de quelques briques de lait.
 
En plus de votre vieux jean et de quatre briques de lait vides, munissez vous de bons ciseaux, d’un gros feutre, d’un tube de colle à tissus (vous en trouverez en grande surface) et d’un peu d’ouate (disponible dans toutes les merceries) pour rendre vos pantoufles moelleuses ! Vous aurez également besoin d’une paire de tongs à votre taille pour tracer les contours de vos futurs chaussons. Enfin, une bonne vingtaine de pinces à linge seront utiles pour maintenir le tissu immobile pendant le séchage de la colle.

A vous de jouer maintenant, laissez-vous guider par la vidéo, et n’hésitez pas à apporter votre touche personnelle !
Lire la suite
TOUS les TLC,
même usés,
se recyclent :
TRIONS-LES !

Dans les conteneurs, vérifiez que le sac est bien tombé.
Ne laissez rien sur la voie publique.

Auprès des associations, vérifiez les horaires de dépôt.

Comment bien trier ?

Les CONSIGNES À RESPECTER pour faire le bon geste de tri pour les vêtements, linge de maison et chaussures et garantir leur valorisation.

Les articles dont vous vous séparez peuvent être usés ou simplement ne plus être à votre goût, par contre ils doivent être propres et secs ! 

N’y mêlez pas des articles mouillés ou souillés, comme les vêtements ayant servi au bricolage et aux travaux ménagers.

Fermez bien le sac.
Evitez les sacs trop volumineux (préférez les sacs de 50 L).

Attachez les chaussures par paire pour éviter qu’elles se séparent au moment du tri.

La Fibre du tri rassemble tous les acteurs qui participent à la collecte des TLC usagés.
Découvrez les associations et les acteurs privés qui participent en cliquant ici.

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte...

Afficher la carte

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte...

Lieu de départ

Modifier votre lieu de départ
Utiliser votre position actuelle
Séléctionner un autre point d'apport
Annuler

Le relais val de seine

Contactez
l'opérateur
Retour
Envoyer
Les champs signalés d'un astérisque * sont obligatoire !

Qu'est ce qu'un PAV?



Un Point d'Apport Volontaire est avant tout un lieu équipé pour récupérer et stocker vos TLC usagés.



Les PAV acceptent autant les TLC en bon état (qui sont reportables) que ceux qui sont usés (qui seront recyclés).


Suivez le guide !


Les points d'apport de la filière sont identifiés par le repère Eco TLC.

Une antenne locale d'association participante.

Les antennes locales d'associations récupèrent des vêtements en bon état pour approvisionner les vestiaires pour les plus démunis ou leurs boutiques à prix modiques. Celles qui participent au recyclage, et donc récupèrent des vêtements non reportables ont le point repère de la filière.

Un conteneur dans la rue, dans une déchèterie ou sur un parking.

Les conteneurs sont vidés régulièrement par l'opérateur qui les a mis en place. Il se finance par revente sur le marché de la seconde main ou le recyclage des TLC déposés.

Des boutiques équipées

les TLC seront récupérés par un collecteur de la filière. La boutique s'engage dans une démarche participative pour le développement durable.

Des déchèteries et des locaux communaux

selon la commune ou la collectivité ils peuvent prendre des formes diverses : ils doivent avant tout pouvoir être à l'abri des intempéries et portent le repère !

La filière TLC usagés,
Qui participe?

    • Créateurs

    • Ingénieurs
    • Designers
    • Stylistes
    Ils dessinent les modèles, décident des matières à utiliser, c’est à ce stade que le produit peut être éco-conçu.
    • Metteurs en marché

    • Fabricants
    • Grossistes
    • Importateurs
    • Détaillants
    Ils mettent en vente sur le marché français des vêtements, du linge de maison et / ou des chaussures à l'usage des ménages. Ils contribuent à la fin de vie de ses produits au travers de l’éco-organisme de la filière. 
  • Citoyens

    Vous êtes le premier maillon de la chaîne de valorisation, en apportant vos vêtements, linge de maison mais aussi vos chaussures dans les points d’apport de TLC.
  • Détenteurs
    de points d'apport volontaire

    Ils représentent l’ensemble des antennes locales d’associations, des boutiques ou des propriétaires de conteneurs qui récupèrent les TLC usagés, ce sont plus de 300 organisations différentes en France
  • Collectivités territoriales

    Elles organisent la répartition des points d’apport sur le territoire en coordonnant avec les antennes locales d’associations et les propriétaires de conteneurs. Elles informent leurs administrés de leur présence et les sensibilisent au tri.
  • Opérateurs
    de collecte

    Ils sont le lien avec la filière de valorisation. Ce sont eux qui gèrent le ramassage des TLC usagés déposés dans les points d'apport volontaire.
  • Opérateurs
    de tri

    C’est durant le tri que se décide la seconde vie des TLC usagés en fonction de leur qualité, de leur état et leurs composants. Ils sont alors orientés vers le réemploi, le recyclage, ou l’élimination. 
  • Éliminateurs

    Ils traitent les TLC qui n’ont pas trouvé de valorisation, qui sont donc considérés comme des déchets ultimes. Pour cela, ils les incinèrent ou les enfouissent.
    • Revendeurs

    • Associations
    • Friperies
    Ils remettent en vente, sur le marché français ou à l'étranger, des vêtements, linge et chaussures de seconde main.
  • Opérateurs
    de recyclage

    Ils redonnent de la valeur aux TLC usagés non utilisables en l’état, les transformant en matières premières secondaires, qui seront utilisées pour la fabrication de nouveaux produits.
  • Porteurs
    de projets

    Ils cherchent de nouvelles applications concrètes aux matières premières secondaires, et leur permettent ainsi de fermer le cycle de production.
Le saviez-vous ?
Le tri des vêtements se fait à la main. Chaque pièce est vérifiée individuellement par un opérateur, qui décide s'il peut être reporté ou recyclé.
Le saviez-vous ?
Il faut 2 500 paires de baskets pour fabriquer le revêtement d'un terrain de basket d'intérieur, et
75 000 pour une piste d'athlétisme.
Le saviez-vous ?
Un jeans parcourt en moyenne
10 000 km avant d'arriver en magasin.