Ce site se présente au format 'paysage', merci de tourner votre tablette.

Patagonia vous sensibilise à la réparation de vos vêtements !

Patagonia vous sensibilise à la réparation de vos vêtements !

Pour vous accompagner vers une consommation plus responsable, la marque Patagonia vous propose de raccommoder vos vêtements gratuitement !

L’ADN de Patagonia est de fabriquer des produits durables de qualité avec le plus faible impact environnemental. Comme nous le savons le consommateur joue un rôle fondamental dans le cycle de vie du produit.
C’est pourquoi, Patagonia a lancé le programme "WORN WEAR" !
 
Conçu en 2013, il vise à nous aider à changer nos habitudes de consommation. En effet, chaque année, nous jetons nos vêtements à cause d'un trou, d'une tâche ou simplement parce que le style ne nous convient plus. 
Avec un truck, une équipe de couturiers sillonnent ainsi l'Europe et s’arrêtera en France pour partager des moments avec vous afin de réparer, recoudre, consolider vos vieux vêtements gratuitement.
Retrouvez les lieux où ils s’arrêteront ici !
 
La solution pour mieux consommer selon Patagonia : diminuer les achats compulsifs, entretenir et réparer nos vêtements, ne pas les jeter à la poubelle et donner une deuxième vie à nos produits !
 
À cet effet, ils mettent à disposition des guides d'entretien
 et de réparation :
http://www.patagonia.com/eu/frFR/worn-wear-repairs
Lire la suite

Résultat de la recherche

mai / 2016
La marque de jeans recyclés Mud Jeans vous invite sur la route !

La marque de jeans recyclés Mud Jeans vous invite sur la route !

Connaissez-vous la marque Mud Jeans ? C’est une marque néerlandaise qui propose des jeans à la location, et non à la vente. Le...

Connaissez-vous la marque Mud Jeans ? C’est une marque néerlandaise qui propose des jeans à la location, et non à la vente. Le principe est simple : au lieu d’acheter votre jeans, vous le louez pour une année. Au bout d’un an, vous le renvoyez à la marque, qui vous en fournit un nouveau, issu de la nouvelle collection.
 
Vous restez ainsi à la mode, avec un jeans en bon état, et vous faites une bonne action pour la planète, puisque la marque va récupérer et transformer le coton de votre vieux jeans pour en fabriquer de nouveaux !
 
En mai 2016, la marque a récupéré suffisamment de vieux jeans (3 000 en tout) pour les recycler dans l’usine de son partenaire en Espagne. Elle organise pour l’occasion son premier « Recycle Tour ». L’équipe de Mud Jeans se met donc en route pour rejoindre, depuis Amsterdam, l’usine « Hilaturas Ferré » à 2h de Valence. Et elle invite tous ceux qui s’intéressent à l’environnement et à l’économie circulaire à la rejoindre sur la route, qui sera ponctuée d’événements sur des thèmes de développement durable. Vous pourrez ainsi participer au nettoyage de la plage à Biarritz, à un événement sur la viticulture durable à La Rochelle, mais surtout vous apprendrez comment se passe la fabrication d’un fil tout neuf à partir de jeans usagés à Valence.
 
Intéressés par le projet ? Retrouvez toutes les informations sur le Mud Jean Recycle Tour sur Facebook ! 
 
Et vous, seriez-vous prêts à louer votre jeans ? 
Lire la suite
avril / 2016
Entretenez vos textiles, ils dureront plus longtemps !

Entretenez vos textiles, ils dureront plus longtemps !

L’usure de vos vêtements est inévitable, certes, mais elle arrivera beaucoup moins vite si vous gardez en tête quelques règles d...

L’usure de vos vêtements est inévitable, certes, mais elle arrivera beaucoup moins vite si vous gardez en tête quelques règles d’or en matière d’entretien et de lavage.
 
Premier réflexe : jetez un œil sur l’étiquette avant d’acheter, elle vous dira tout ce qu’il faut savoir sur le lavage et le repassage de votre article. Si l’entretien vous semble compliqué, demandez-vous si vous souhaitez vraiment acheter ce vêtement.
 
Autre idée basique, mais pas inutile à rappeler : ne laissez pas vos vêtements en boule à la fin de la journée. Pliez-les, ou du moins étendez-les sur un cintre ou une chaise, ils se froisseront moins vite et vous pourrez espacer un peu les lavages.  Ne mettez pas les articles en maille sur cintre ils risqueraient d’être déformés.
 
Sauf pour le linge très sale et très résistant, comme les draps blancs en coton par exemple, privilégiez toujours les basses températures et réglez l’essorage au minimum.  
 
A ne pas oublier : bien vider les poches, fermer les boutons et fermetures éclair et ne pas surcharger la machine !
 
Lavez vos jeans retournés, leur toile sera ainsi moins vite usée. Si c’est un jeans foncé, vous pouvez ajouter un bouchon de vinaigre blanc dans le bac à lessive pour fixer la couleur. Si votre article est un peu fragile, ou s’il est fait dans une matière particulière, n’hésitez pas à laver en délicat et dans un sac à linge pour les textiles fragiles. En cas de doute (si l’étiquette de votre article n’est plus lisible par exemple),  privilégiez toujours la technique la plus douce.
 
Pour les vestes, les manteaux et les blousons, le pressing s’impose, mais avec modération. En effet, les produits chimiques utilisés au pressing, outre qu’ils sont mauvais pour la planète, agressent le vêtement, et le nettoyage à sec implique également pas mal de frottements mécaniques.
 
Pour le séchage, évitez au maximum le sèche-linge. Les étendoirs à linge de notre enfance nécessitent certes un peu plus de temps, puisqu’il faut étendre vos vêtements, mais le résultat est sans appel : les vêtements s’usent moins vite et l’impact sur l’environnement est considérablement réduit.
 
Pour finir n’oubliez pas de procéder à un lavage d’entretien mensuel de la machine. Les odeurs dans les machines à laver sont généralement causées par une accumulation de bactéries et d’autres dépôts. Pour les éviter, un lavage d’entretien à 90° C sans linge et avec un détergent contentant des agents de blanchiment est recommandé. Il est également conseillé de laisser la porte ouverte entre les lavages.
 
Et vous, quelles sont vos astuces pour chouchouter vos tenues préférées ?
Lire la suite
avril / 2016
H&M lance la semaine mondiale du recyclage de la mode du 18 au 24 avril

H&M lance la semaine mondiale du recyclage de la mode du 18 au 24 avril

Pour sensibiliser le grand public au recyclage des vêtements et nous inciter à faire le tri dans nos placards, H&M lance, du 18 au 24 avril, la...

Pour sensibiliser le grand public au recyclage des vêtements et nous inciter à faire le tri dans nos placards, H&M lance, du 18 au 24 avril, la "Semaine mondiale du recyclage de la mode". L'objectif est de collecter 1 000 tonnes de vêtements usagés dans les 3 600 magasins H&M à travers le monde.
 
Consciente de l’impact environnemental de l’industrie textile, la marque H&M s’engage de plus en plus pour recycler les vêtements usagés et créer de nouvelles fibres textiles. En fonction de leur état, les vêtements collectés seront portés à nouveau ou recyclés.
 
La chanteuse anglaise M.I.A, artiste très impliquée sur les questions d’environnement, a été choisie comme ambassadrice de l’événement. Elle a écrit le titre " Rewear it " (en français : portez le à nouveau) en exclusivité pour H&M. Découvrez ici le clip vidéo de sa chanson !
 
Si vous aussi vous souhaitez réduire l'impact environnemental de vos vêtements et lutter contre le gaspillage des textiles, vous pouvez participer à cette collecte. Et n’oubliez pas : les vêtements ne vont pas à la poubelle ! Il existe plus de 39 000 points d’apport volontaire (PAV), où vous pouvez déposer toute l’année vos textiles, votre linge de maison et vos chaussures. 

© www.huskymotion.com

Lire la suite
avril / 2016
Du 18 au 24 avril, place à la révolution dans la mode !

Du 18 au 24 avril, place à la révolution dans la mode !

Le 24 avril 2013 à Dhaka au Bangladesh, le nom du Rana Plaza est devenu tristement célèbre dans le monde entier. L’effondrement des...

Le 24 avril 2013 à Dhaka au Bangladesh, le nom du Rana Plaza est devenu tristement célèbre dans le monde entier. L’effondrement des ateliers de confection textile a causé la mort de 1 133 personnes, et plus de 2 500 personnes ont été blessées. Depuis cette date, chaque année, le collectif Fashion Revolution nous invite à réfléchir sur l’impact social et environnemental de l’industrie de la mode et à trouver des solutions en faveur d’une mode plus durable.
 
Cette année, la commémoration s’étend sur une semaine entière, du 18 au 24 avril. De nombreuses initiatives auront lieu dans toute la France pour sensibiliser les consommateurs, les professionnels et les pouvoirs publics à ces questions. La FASHION REVOLUTION WEEK se clôturera à Paris le dimanche 24 avril par une fête organisée par le collectif Fashion Revolution France pour découvrir des alternatives pour consommer responsable.
 
Intéressés ? Retrouvez ici l’ensemble du programme pour la France : http://fashionrevolution.org/country/france/
 
Et cette année encore, vous pouvez agir !
 
En effet, comme les années précédentes, le collectif Fashion Revolution en appelle tous les consommateurs de mode à se demander qui a fabriqué leurs vêtements, à imaginer le chemin que ces derniers ont parcouru depuis le cultivateur de la matière première, jusqu’au confectionneur et  au  distributeur en passant par le filateur, le tisseur et l’ennoblisseur. Et à poser la question à leurs marques préférées via les réseaux sociaux, avec le hashtag #WhoMadeMyClothes (en français : qui a fait mes vêtements).
 
L’adhésion et la curiosité des consommateurs permettront de montrer aux marques l'importance de la transparence. Pour en savoir plus sur cette action, retrouvez la Fashion Revolution sur Facebook !
Lire la suite
avril / 2016
Une exposition met à l’honneur les parures à Marseille

Une exposition met à l’honneur les parures à Marseille

Et si nous pouvions changer de tenue sans acheter de nouveaux vêtements ? En utilisant une parure, c’est possible. Le mot parure, plutôt...

Et si nous pouvions changer de tenue sans acheter de nouveaux vêtements ? En utilisant une parure, c’est possible. Le mot parure, plutôt ancien, est peu courant. Un rapide tour par le dictionnaire nous en donne une définition : « ensemble d'éléments divers (boutons,  ceinture, etc.) qui complètent une toilette tout en l'agrémentant ».
 
Justement, les parures sont à l’honneur dans une exposition présentée à Marseille, en avril. Imaginée par Isabelle Quéhé (fondatrice du salon de la mode éthique Ethical Fashion Show), cette exposition présente une trentaine de parures, toutes plus belles les unes que les autres.
 
Son idée : créer en collaboration avec des designers une collection de parures qui soient de véritables objets d’art à porter, simples ou sophistiqués, des accessoires capables de métamorphoser des tenues de tout style. Avec ces parures, l’accessoire devient central et sublime une tenue simple. Il permet par la même occasion d’éviter d’acheter des vêtements et de trouver une alternative au « consommer toujours plus ».
 
Les pièces présentées dans l’exposition, réalisées aussi bien selon des techniques ancestrales qu’avec des technologies pointues, sont composées de tissus et de matières précieuses, mais aussi d’éléments recyclés.
 
L’ambition de cette magnifique exposition est de mettre en valeur les savoir faire du textile, à une époque où le travail à la main tend à disparaître. On a beaucoup aimé, et on vous la recommande !
 
Organisée par Universal Love (association qui s’engage en faveur d’une mode responsable), l’exposition  «Parures» aura lieu du 1er au 23 avril 2016 à la galerie LAME, 2 quai de la Joliette, à Marseille.
Lire la suite
mars / 2016
Premiers résultats de notre sondage

Premiers résultats de notre sondage

Vous y avez peut-être participé : en février dernier, nous lancions un questionnaire pour mieux vous connaître et savoir ce que vous...

Vous y avez peut-être participé : en février dernier, nous lancions un questionnaire pour mieux vous connaître et savoir ce que vous appréciez ou attendez de notre page d’information sur le tri des Textiles, du Linge de maison et des Chaussures (TLC).
 
Tout d’abord, nous sommes fiers de voir que l’immense majorité des répondants juge les informations de La Fibre du Tri utiles et intéressantes. Ce très bon résultat constitue le meilleur des encouragements !
 
Voici ce qu’il faut retenir, en quelques points clés :

Près de 60 % des répondants suit avant tout notre page pour les astuces et les bons plans concernant les TLC. Vous êtes par ailleurs 25 % à venir chercher des informations sur le recyclage des TLC.
 
Les deux thématiques essentielles à vos yeux sont les consignes de tri et le devenir des TLC que vous donnez. Nous continuerons donc à rappeler ces informations de base, et nous comptons sur vous pour faire passer le mot !
 
Parmi les autres sujets qui vous intéressent, vous citez ensuite la présentation des marques qui ont la fibre du tri et les « Do It Yourself » (DIY : à faire soi-même). Tous ces bons plans sont déjà au cœur de nos publications, et ils le resteront !
 
A noter également : le bon résultat obtenu par des thématiques comme les grands enjeux écologiques contemporains et l’économie sociale et solidaire, cités comme très importants par 45 et 42 % d’entre vous. Preuve que les citoyens sont conscients que leur action individuelle peut contribuer à changer les choses à grande échelle.
 
Sans surprise, vous êtes 56 % à estimer qu’avoir la fibre du tri signifie trier régulièrement ses placards. Mais vous êtes également nombreux à savoir que le tri commence aussi en amont, dès le moment où l’on fait ses achats, puisque 44 % d’entre vous estiment qu’avoir la fibre du tri revient à vérifier que le produit correspond à son besoin et/ou à l’usage que l’on va en faire, et 40 % à regarder les étiquettes et acheter des textiles écologiques et éco-responsables. Pour 35 % des répondants, avoir la fibre du tri, c’est aussi ne plus jeter ses TLC à la poubelle et leur offrir une seconde vie.
 
La même tendance se confirme concernant vos habitudes : vous êtes près de 70 % à indiquer avoir changé votre geste de tri depuis que vous suivez notre page. Et pour 32 % d’entre vous, la consultation de notre page a entraîné une modification de vos habitudes d’achat.
 
Tels sont les principaux points à retenir de notre questionnaire. Merci de nous suivre et de nous accompagner ! Grâce à vous, nous allons adapter nos messages pour répondre au mieux à vos attentes.
 
En attendant, nous comptons sur vous pour parler de la Fibre du tri autour de vous, car vous restez nos meilleurs ambassadeurs.
 
A bientôt, et bon tri !
Lire la suite
mars / 2016
Pas à Pas recycle vos chaussures !

Pas à Pas recycle vos chaussures !

En France, 120 000 tonnes de chaussures sont jetées chaque année, dont 40 000 avec des semelles en caoutchouc recyclable. Vous êtes d...

En France, 120 000 tonnes de chaussures sont jetées chaque année, dont 40 000 avec des semelles en caoutchouc recyclable. Vous êtes déjà nombreux à déposer vos chaussures, en bon état ou usées, dans les points d’apport volontaire (PAV) de la filière des textiles, du linge de maison et des chaussures (TLC). Comme vous le savez, les chaussures en bon état seront portées à nouveau. Et les autres ? Elles peuvent être recyclées.
 
À la Fibre du Tri, nous soutenons les initiatives permettant d’encourager et d’intensifier le recyclage des chaussures. Justement, avec son projet Pas-à-Pas, Sylvie Dameron et son équipe ont mis au point un procédé simple pour démanteler les chaussures, récupérer le caoutchouc de leurs semelles et broyer ce dernier pour en faire du granulat de caoutchouc, un matériau incorporable dans le caoutchouc neuf à hauteur de 40 % à 50 %.
 
Le potentiel est important car de nombreux objets contiennent du caoutchouc : roues, rampes d'escalators, semelles de chaussures, butées antichoc, etc. Plusieurs marques sont d’ailleurs intéressées par le projet Pas à Pas, comme Paraboots, fabricant français de chaussures, ou Roll Gom, fabricant de roues et roulettes en caoutchouc recyclé.
 
Sylvie Dameron souhaite à présent standardiser le processus de démantèlement, afin de donner une deuxième vie à une plus grande quantité de chaussures. C’est pourquoi elle lance un appel à contributions sur le site de financement participatif Ulule. Outre son aspect écologique et économique, l’industrialisation du procédé de démantèlement du caoutchouc sera créatrice d’emplois.
 
Intéressés ? N’hésitez pas à aller découvrir le projet, et pourquoi pas, à le soutenir !
Lire la suite
mars / 2016
Du 17 au 31 mars, offrez une seconde vie à vos vêtements avec la Vide Dressing Week !

Du 17 au 31 mars, offrez une seconde vie à vos vêtements avec la Vide Dressing...

Les boutiques indépendantes de prêt-à-porter s’engagent ! Pour la cinquième année consécutive, elles vous...

Les boutiques indépendantes de prêt-à-porter s’engagent ! Pour la cinquième année consécutive, elles vous donnent rendez-vous du 17 au 31 mars pour une grande collecte solidaire de vêtements.
 
Les vêtements collectés seront confiés à l'association Emmaüs France, qui en assurera la redistribution aux démunis.
 
Pensez donc à faire le tri des vêtements que vous ne portez plus, et rendez-vous dans l'une des boutiques participantes, partout en France.
 
Quels vêtements pouvez-vous donner ?
 
Les vêtements de jour ou de nuit propres et en bon état, pour femmes, hommes et enfants peuvent être donnés lors de la Vide Dressing Week.
 
En revanche, les vêtements troués ou tachés ne sont pas acceptés. A noter également, l’opération ne concerne pas les accessoires, les chaussures et la lingerie.
 
S’il n’y a pas de boutiques participantes près de chez vous, n’oubliez pas qu’il existe plus de 39 000 points d’apport volontaire identifiés par la filière. Ces PAV acceptent TOUS les textiles, ainsi que le linge de maison et les chaussures, même usés. Si ces derniers ne peuvent plus être portés, ils seront recyclés !
Lire la suite
mars / 2016
Les friperies en ligne, nouvel essor pour les vêtements de seconde main ?

Les friperies en ligne, nouvel essor pour les vêtements de seconde main ?

La seconde main permet de trouver des vêtements en bon état à des prix accessibles. C’est aussi un moyen de limiter la surconsommation de...

La seconde main permet de trouver des vêtements en bon état à des prix accessibles. C’est aussi un moyen de limiter la surconsommation de textiles et d’offrir une seconde vie à des vêtements en bon état, limitant par là même sa quantité de déchets.
 
Malgré tout, certains consommateurs se disent parfois rebutés par la vente de vêtements d’occasion en magasin. Ils expliquent qu’ils n’ont ni le temps ni le courage de rechercher la perle rare dans une boutique souvent surchargée. Dans ce contexte, la vente en ligne s'impose comme une réelle alternative.
 
Et justement, avec Internet, le marché de l’occasion prend une nouvelle dimension. Non seulement on a désormais accès à des friperies partout en France, mais en plus on peut chiner depuis la maison, confortablement installé sur son canapé ! Cerise sur le gâteau : en plus des sites que l’on ne présente plus, comme leboncoin ou vide-dressing, il existe de plus en plus de friperies en ligne pointues, créées par des passionnées, qui sélectionnent de la qualité et proposent les articles les plus stylés. Pour vous en convaincre, jetez un œil sur http://shop.look-vintage.com/ ou encore sur http://www.capharnaum-shop.com/ !
 
Chez nous, à la Fibre du Tri, nous aimons cette évolution, parce qu’elle valorise la deuxième vie des vêtements en général. Ce nouveau mode de consommation permet d’acheter des articles à des prix accessibles et d’être la mode tout en étant plus respectueux de l’environnement !
 
Et vous, avez-vous de bons sites de vente de seconde main à nous conseiller ?

Photo: http://www.once-in-paris.com/
Lire la suite
mars / 2016
Stella McCartney, en mode durable

Stella McCartney, en mode durable

On ne présente plus la styliste anglaise Stella McCartney, fille du célèbre membre des Beatles, Paul. A 44 ans, la créatrice de vê...

On ne présente plus la styliste anglaise Stella McCartney, fille du célèbre membre des Beatles, Paul. A 44 ans, la créatrice de vêtements et d’accessoires a déjà travaillé avec les plus grandes marques de luxe, comme Gucci, Christian Lacroix ou Chloé.  
 
Ce que l’on connaît moins, c’est son engagement en faveur de la planète. Pour ses créations, Stella McCartney choisit des matériaux écologiques, biologiques, recyclés ou biodégradables. Fidèle à ses convictions de végétarienne, elle n’utilise ni cuir ni fourrure.
 
Comme elle l’explique, ce choix relève parfois du défi. Elle doit redoubler d’efforts pour innover et proposer des créations issues de matériaux écologiques et fabriquées avec des modes de production éthiques.
 
Stella McCartney a ainsi récemment créé une gamme de sacs cabas en toile recyclée. Avec ces sacs entièrement fabriqués à la main au Kenya, de l'imprimé jusqu'à la confection, le projet a permis de proposer emploi, formation, et moyens durables de subsistance à des populations défavorisées en Afrique. Son impact social s’est avéré très positif, en permettant la création de 160 emplois au Kenya et en accompagnant la scolarisation de nombreux enfants. En outre, ce programme a permis des améliorations en termes de nutrition pour la population locale.
 
Un exemple à suivre, pour une mode plus durable !
Lire la suite
février / 2016
Et si, à l’instar des Suédois, nous partagions nos vêtements ?

Et si, à l’instar des Suédois, nous partagions nos vêtements ?

Depuis fin janvier, les Suédois partagent leurs vêtements ! Grâce à la collection #ShareWear (en anglais : vêtements...

Depuis fin janvier, les Suédois partagent leurs vêtements ! Grâce à la collection #ShareWear (en anglais : vêtements à partager), ils peuvent emprunter sur Internet des robes, sacs, pantalons et chaussures dessinés par les meilleurs créateurs de mode suédois. Le but ? Eviter le gaspillage et sensibiliser les citoyens à des modes de consommation plus durables.
 
Le système d'échange fonctionne grâce à l’application de partage de photographies Instagram.
 
- L’article à partager est mis en photo sur le réseau. Le premier à commenter la photo de l’article en utilisant le mot clé #ShareWear pourra emprunter le vêtement pendant une semaine.
 
- Il se met ensuite d'accord avec la personne qui l'a emprunté avant lui via son compte Instagram pour se faire remettre l'article en main propre.
 
- Il porte le vêtement pendant une semaine et le lave.
 
- Il publie à son tour une photo du vêtement sur Instagram avec le mot clé #ShareWear, en indiquant le lieu où il se trouve. La première personne qui commentera la photo pourra emprunter le vêtement pendant la semaine suivante.
 
Grâce à sa simplicité, cette pratique a de grandes chances de se développer. Chacun de nous pourrait partager ses propres vêtements sur les réseaux sociaux. Comment ? En proposant simplement à ses abonnés d'emprunter les vêtements que l'on ne porte plus au lieu de les jeter ! Notre garde-robe serait bien plus variée, et ce à moindre coût et sans gaspillage.
 
Et vous, qu’en pensez-vous ?
Lire la suite
février / 2016
Découvrez en image le colloque Changer la mode pour le climat !

Découvrez en image le colloque Changer la mode pour le climat !

Souvenez-vous : le 7 décembre 2015, l’événement « Changer la mode pour le climat » jetait un coup de...

Souvenez-vous : le 7 décembre 2015, l’événement « Changer la mode pour le climat » jetait un coup de projecteur sur les nombreuses innovation de la filière française du textile et de l’habillement pour préserver l’environnement, à travers un colloque, un défilé et la signature de la « Charte d’engagement de la Mode pour le Climat ».
 
Réunissant de nombreux acteurs engagés du secteur, plusieurs tables rondes avaient présenté les innovations technologiques permettant de réduire l’impact environnemental de la mode, à chaque étape de la fabrication du vêtement, depuis la fibre jusqu’au produit fini. Les étapes suivantes avaient en particulier été abordées :
 
- Design / Conception
- Matières premières
- Filature / Tissage / Ennoblissement
- Distribution / Utilisation / Entretien / Labels pour l’habillement
- Recyclage / Fin de vie
 
Vous pouvez désormais retrouver les temps forts de cette journée sur www.changerlamodepourleclimat.fr ! Le site vous propose de revoir le défilé, en vidéo ou en photos, mais aussi de réécouter le colloque.
 
Cet événement inspirant est l’occasion d’en savoir plus sur le sujet et d’avoir des clés pour faire les bons choix en matière de shopping… parce qu’avoir la fibre du tri, c’est également se poser la question de la fabrication et privilégier les vêtements éco-conçus !
Lire la suite
février / 2016
Du 9 au 20 février, c

Du 9 au 20 février, c'est l'opération B.A.dans les magasins U: vos...

Vous avez fait le tri dans vos vêtements et vous souhaitez vous débarrasser de quelques vieux jeans ? Qu’ils soient en bon état ou us...

Vous avez fait le tri dans vos vêtements et vous souhaitez vous débarrasser de quelques vieux jeans ? Qu’ils soient en bon état ou usés, surtout ne les jetez pas ! Ils peuvent en effet être revalorisés.
 
Et cela tombe à pic, car du 9 au 20 février, les magasins U collectent vos jeans usés et vous donnent en échange un bon d’achat valable sur tout le rayon textile. Cela s’appelle l’opération B.A. (une bonne action = un bon d’achat).
 
Une fois collectés, vos jeans seront confiés au Relais, qui se chargera de les trier. Les jeans en très bon état seront revendus à bas prix dans l’une des 70 friperies solidaires du Relais, les boutiques Ding Fring, spécialisées dans la revente de vêtements de très bonne qualité, à des prix accessibles à tous.
 
Pour les jeans trop usés être portés, plusieurs formes de recyclage sont possibles. Selon leur matière, les tissus récupérés seront :
- Soit découpés en chiffons, à usage industriel ou ménager ;
- Soit déstructurés et transformés en Métisse®, un matériau isolant thermique et acoustique utilisé dans le bâtiment pour les murs, les toitures, les planchers, les cloisons, etc.
 
Tout le reste de l’année, vous pouvez également déposer vos jeans ou autres vêtements, ainsi que le linge de maison et les chaussures, dans l’un des 39 000 points d’apport volontaire (PAV) de la filière. Trouvez le PAV le plus proche de chez vous sur le site de La Fibre du Tri
Lire la suite
février / 2016
Le jeans le plus local ? C’est celui que vous fabriquez vous-même !

Le jeans le plus local ? C’est celui que vous fabriquez vous-même !

Avis aux amateurs de couture : la marque française 1083 met en ligne gratuitement les patrons de ses jeans sur son site Internet. L’occasion pour...

Avis aux amateurs de couture : la marque française 1083 met en ligne gratuitement les patrons de ses jeans sur son site Internet. L’occasion pour vous, si vous maîtrisez la technique, de réaliser votre propre jeans à la maison !
 
Pour réaliser votre jeans dans les matières premières de la marque, fabriquées en France, la marque proposera bientôt le « Kit 0km » dans lequel vous trouverez le patron imprimé, le denim, les boutons et étiquettes. Vous ne pourrez pas avoir un jeans plus local !
 
De plus en plus de marques de textile relocalisent leur production en France. 1083 en a fait son ADN avec des jeans et des chaussures éco-conçus, garantis fabriqués à moins de 1 083 kilomètres de chez vous. Pourquoi 1083 ? Parce que c’est le nombre de kilomètres séparant Menton, sur la Côte d’Azur, de Porspoder, dans le Finistère, les deux villes les plus éloignées de France.
 
Tout est parti d’un constat pour Thomas Huriez, le fondateur de 1083 : le textile est l’un des secteurs ayant le plus souffert des délocalisations. Des filières entières de fabrication française ont disparu. Pour ne pas perdre ces savoir-faire, pour préserver l’emploi local et proposer des jeans éco-conçus, il décide de lancer sa propre marque et de relocaliser.
 
Ainsi, alors que le denim a été inventé à Nîmes, les jeans 1083 sont les premiers à être de nouveau entièrement teints, tissés et confectionnés en France, à Marseille exactement. Vendus à un prix de vente raisonnable, ils profitent quasi-uniquement à l’économie locale. Seuls le coton biologique, les rivets et les boutons viennent d’Italie ou de Turquie.
 
Choisir un jean 1083, c’est faire un geste pour la planète et pour l’emploi, c’est consommer autrement. Et pour les plus débrouillards d’entre vous, c’est l’occasion de fabriquer votre jeans à la maison ! Seriez-vous prêts à fabriquer votre jeans vous-même ?
Lire la suite
janvier / 2016
Découvrez le cycle de vie de vos Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) !

Découvrez le cycle de vie de vos Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) !

Imaginez un cercle. C’est le cycle de vie des Textiles, de Linge de maison ou de Chaussures (TLC). Le long de ce cercle, chaque acteur joue un rôle...

Imaginez un cercle. C’est le cycle de vie des Textiles, de Linge de maison ou de Chaussures (TLC). Le long de ce cercle, chaque acteur joue un rôle important !
 
Commençons par exemple par vous, les consommateurs. Lorsque vous faites du rangement et que vous souhaitez vous séparer de TLC, vous jouez un rôle essentiel en ayant le réflexe de ne pas les jeter à la poubelle. En effet, ils peuvent resservir. Il y a mille manières de leur offrir une nouvelle vie : en les donnant à des proches, en les revendant dans une brocante ou sur Internet, ou en les les déposant dans un point d’apport volontaire (PAV) de la filière. Ces PAV, il en existe plus de 39 000 en France aujourd'hui. Il peut s’agir d’associations, de magasins, de déchèteries ou de conteneurs. Les collectivités locales jouent également un rôle fondamental en informant les citoyens et en coordonnant la collecte sur leurs territoires.
 
Que deviennent les textiles déposés dans un PAV ? Confiés aux opérateurs de collecte, qui se chargent de la relève des bornes, ils sont transportés vers leurs destinataires, à savoir les 60 opérateurs de tri agréés par la filière. A l’issue de ce tri, ils auront, pour résumer, deux destins principaux : 65 % d’entre eux seront réutilisés, c'est-à-dire portés à nouveau, après être passés chez des revendeurs de seconde main. Les 35  % restants, trop usés pour être portés, seront transformés par des opérateurs de recyclage. Mais transformés en quoi ? Certains seront transformés en chiffons d’essuyage. La plus grande partie d’entre eux sera effilochée et transformée en fils ou en matériaux non tissés, utilisés pour rembourrer des coussins ou comme isolants dans le secteur du bâtiment. Enfin, une petite partie d’entre eux sera transformée en combustibles solides de récupération, qui ressemblent à de petites briques utilisées pour le chauffage. Mais le cycle ne s’arrête pas là : de nombreux porteurs de projets travaillent pour concevoir de nouveaux « débouchés » pour recycler les TLC. Et l’innovation intervient aussi en amont, au niveau de l’industrie textile : les fabricants, mais aussi de plus en plus de créateurs, cherchent des solutions pour proposer des textiles plus respectueux de l’environnement : par exemple, en utilisant de la matière recyclée, avec des process nécessitant moins d’eau, ou qui seront plus faciles à recycler.
 
 
Bref, nous avons TOUS un rôle à jouer pour limiter l’impact des TLC sur l’environnement !
Alors, continuez à avoir la fibre du tri et à nous suivre !
Lire la suite
janvier / 2016
En Ardèche, l’Atelière donne une seconde vie aux textiles !

En Ardèche, l’Atelière donne une seconde vie aux textiles !

L’Atelière est un atelier de recyclage textile qui emploie une douzaine de personnes en contrat d'insertion. En deux ans, l'atelier a transform...

L’Atelière est un atelier de recyclage textile qui emploie une douzaine de personnes en contrat d'insertion. En deux ans, l'atelier a transformé plus de 73 tonnes de textiles en magnifiques sacs, coussins ou tapis. Et autant de déchets évités dans la région !
 
Mais l’Atelière, c’est aussi un projet solidaire. Sur les deux dernières années, la structure a embauché une trentaine de personnes en contrat d'insertion pour trier, tisser et coudre du textile. Ces contrats aidés de sept mois renouvelables permettent aux employés de retrouver le chemin de l'emploi. Au cours de leur passage, non seulement ils acquièrent un réel savoir-faire, mais ils élaborent aussi leur projet professionnel pour la suite. A l’Atelière, les employés développent leur créativité et regagnent confiance. Le résultat, ce sont des sacs, tapis ou coussins qui n’ont rien à envier aux marques ou aux créateurs. Une fois confectionnés, ils sont mis en vente dans un magasin situé dans le centre-ville des Vans.
 
Cette initiative écologique et solidaire a de quoi nous motiver à faire le tri dans nos placards ! Et vous, avez-vous près de chez vous une association ou une structure dont vous aimez l’action, et à laquelle vous donnez en priorité vos textiles ?
 
Si vous avez la fibre du tri, n’hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook !
Lire la suite
janvier / 2016
Damart s’associe à Andrea Crews pour des charentaises collector !

Damart s’associe à Andrea Crews pour des charentaises collector !

D’un côté, la légendaire marque Damart, leader chez les seniors en Europe, et célèbre pour une innovation textile majeure,...

D’un côté, la légendaire marque Damart, leader chez les seniors en Europe, et célèbre pour une innovation textile majeure, le Thermolactyl®, « première fibre à chaleur active », déposée il y a plus de 60 ans.
 
De l’autre, la marque Andrea Crews, un collectif de créateurs spécialisé dans l’upcycling, qui réalise des pièces uniques à partir de chutes de tissu et vêtements de seconde main, vendus dans une boutique-atelier à Paris.
 
On ne pouvait pas imaginer plus différents, et pourtant ils l’ont fait, ils ont travaillé main dans la main ! Le résultat de cette collaboration aussi inattendue que réussie, c’est cette paire de charentaises à la fois branchées, décalées, confortables, solides et chaudes. Et si vous avez pris la résolution d’acheter des produits éco-responsables, ces charentaises sont faites pour vous, puisqu’elles sont de fabrication française et, comme toutes les collections Damart, garanties à vie.
 
N’oubliez pas, si vous venez de trier votre dressing et que vous désirez vous séparer de vos vieux chaussons usés, il existe 39 000 points d’apport volontaire (PAV) identifiés par la filière !
Lire la suite
janvier / 2016
Une résolution pour la nouvelle année : faire place nette dans nos armoires !

Une résolution pour la nouvelle année : faire place nette dans nos armoires !

L’année démarre, c’est le moment des bonnes résolutions… et des soldes d’hiver aussi ! Vous avez d’ailleurs...

L’année démarre, c’est le moment des bonnes résolutions… et des soldes d’hiver aussi ! Vous avez d’ailleurs peut-être déjà craqué pour quelques vêtements d’hiver soldés. Mais, avec vos armoires pleines à craquer, où les ranger ?
 
Voici quelques conseils pour réussir votre tri et démarrer l’année du bon pied. L’idéal est de vous faire aider par un ou une ami(e), qui aura plus de recul pour déterminer ce qu’il faut garder.
 
 
Etape 1 : faites le vide.
 
Videz entièrement votre armoire, vos tiroirs, vos valises, mais aussi votre cave, votre grenier… bref, sortez tout ce que vous possédez comme vêtements et faites un grand tas. Vous y verrez ainsi plus clair sur la tâche à accomplir (ou la montagne de vêtements à gravir !).
 
Etape 2 : sauvez dix pièces de base.
 
Prenez le temps de regarder ce grand tas et sauvez dix vêtements. Pas un de plus, pas un de moins. Imaginez qu’il faut jeter tout le reste, prenez les dix choses auxquelles vous tenez le plus, celles dont vous ne pourriez pas vous séparer.
 
Etape 3 : répartissez !
 
A présent, face à l’amas d’habits restants, prenez les vêtements un à un et faites quatre tas :
 
  1. Le tas des vêtements que vous portez tous les jours
 
Examinez ces vêtements un par un et demandez-vous à chaque fois si vous l’aimez vraiment ou si vous n’avez pas une alternative plus jolie (par exemple, un pull en laine un peu bouloché, alors que vous possédez un beau cachemire de la même couleur). Au moindre doute, demandez l’avis d’un(e) ami(e) !
 
  1. Le tas des vêtements réservés à des occasions (soirées, sport, peinture, campagne, etc.)
Pour les activités fréquentes (plus de dix fois par an), gardez cinq tenues différentes maximum. Pour les activités rares, n’en conservez que trois. Inutile d’avoir vingt-cinq tenues de « dimanche à la campagne » si vous n’avez pas mis les pieds hors d’une ville depuis des lustres !
 
  1. Le tas des vêtements que vous n’avez pas mis depuis un moment mais qui vous plaisent quand même
 
Dans cette pile, il y a en général beaucoup de sentiments. Seul moyen de faire un tri objectif : éloignez-vous de la pile et demandez à votre ami de trier ce qu’il mettrait et pense mettable, et ce qui est clairement à éliminer. Ne dites rien, ne râlez pas, laissez-le faire. À la fin, vous aurez le droit de « sauver » un tiers de ce qu’il a éliminé. Pas plus. Rangez ce qui mérite de l’être et empilez le reste sur votre quatrième tas.
 
  1.  Enfin, le tas des vêtements dont vous ne voulez plus
 
Dans cette pile, déterminez ce qui a une valeur (vendable sur Internet, dans un dépôt-vente, etc.), et ce qui n’en a pas. Faites trois sacs, le premier à vendre, à troquer ou à offrir, le second à donner (associations, amis, famille) et le troisième avec les articles trop vieux (usés, déchirés, déformés) que vous pourrez déposer dans un point d’apport volontaire pour qu’ils soient recyclés.
 
BRAVO ! Vous venez de gagner en clarté dans votre armoire, en place pour ranger et sûrement même un peu de budget pour récompenser tous ces efforts !

Un dernier conseil : n’attendez pas les prochaines soldes ou que vos armoires débordent pour vous lancer dans ce chantier ! L’idéal est de s’y atteler régulièrement. Car, comme le dit l’adage : à placard bien rangé, tête bien ordonnée !

Lire la suite
décembre / 2015
Envie d’une belle tenue pour le 31 ? Essayez l’Habibliothèque !

Envie d’une belle tenue pour le 31 ? Essayez l’Habibliothèque !

Pour fêter le nouvel an, nous avons souvent envie de nous mettre sur notre 31. C’est l’occasion de marquer le coup ! Et pour cela, une pi...

Pour fêter le nouvel an, nous avons souvent envie de nous mettre sur notre 31. C’est l’occasion de marquer le coup ! Et pour cela, une pièce de créateur peut véritablement sublimer notre tenue. Mais les vêtements de créateurs sont chers, et nous n’avons pas toujours le budget pour nous en offrir. Ensuite, il s’agit bien souvent de pièces que l’on ne porte qu’une seule fois, pour l’occasion, et nous ne souhaitons pas encombrer nos placards déjà bien remplis. Enfin, faire du shopping, cela prend du temps, et nous n’avons pas toujours l’œil pour repérer la pièce tendance du moment.
 
C’est pour répondre à ces préoccupations que trois sœurs passionnées de mode ont créé l’habibliothèque. Le principe est simple : vous choisissez un abonnement, comme à la bibliothèque, et vous pouvez ensuite emprunter des pièces de créateurs à des prix accessibles, sélectionnées avec soin par les créatrices du site ! L’habibliothèque se charge du nettoyage des vêtements via un pressing écologique.
Pour découvrir ces pièces, n’attendez plus, allez visiter le site !
 
Pour plus de flexibilité, l’Habibliothèque a tout prévu : vous pouvez souscrire un abonnement pour des emprunts ponctuels, ou alors pour des emprunts plus réguliers. Vous avez une cousine ou une sœur fan de mode, qui souhaite consommer autrement ? Vous pouvez aussi lui offrir un abonnement pour Noël !
 
Et bien sûr, l’Habibliothèque, ce n’est pas uniquement pour les fêtes : vous pouvez y recourir toute l’année pour mettre du chic dans vos tenues, au gré de vos envies !

Crédit photo : L'Habibliothèque
Lire la suite
décembre / 2015
Quelques idées pour sublimer votre table de Noël !

Quelques idées pour sublimer votre table de Noël !

Dresser une belle table fait partie de la magie de Noël. En général, on ne sort la nappe du placard que pour les grandes occasions et on aime se...

Dresser une belle table fait partie de la magie de Noël. En général, on ne sort la nappe du placard que pour les grandes occasions et on aime se renouveler d’une année sur l’autre. Comment décorer sa table sans avoir à investir dans une nouvelle nappe ? À la fibre du tri, on évite d’accumuler les nappes dans son placard et on fait appel à sa créativité. Comment ? En « habillant » sa table à l’aide d’un chemin de table original ! Voici notre top 4 des idées glanées sur le web.
 
1. Le plus délicat : le chemin de table flocons de papier
 
Pour ce chemin de table, vous aurez besoin de papier léger et fibré, d’un tube de colle, d’un crayon à papier et d’une paire de ciseaux. Choisissez également des gabarits de flocons sur le web. Vous trouverez par exemple des modèles sur www.instantspapiers.canalblog.com. C’est tout ! Armez vous de patience, car il s’agit d’un exercice délicat !
 
Découpez dans le papier léger une quinzaine de flocons de tailles et dessins différents à l'aide des gabarits. Assemblez délicatement (attention, fragiles !) les flocons découpés les uns avec les autres en un chemin en longueur. A chaque point de contact entre les flocons, fixez un point de colle. Placez doucement le chemin de table sur la table. Il est aussi délicat et fragile qu’un vrai flocon de neige : attention, on ne bouge plus !
 
2. Le plus nature : le chemin de table végétal
 
Si vous avez un jardin, profitez-en ! Sinon, allez faire un tour en forêt, et récoltez de jolies branches d’ifs, de bouleau, de sapin, du houx, des pommes de pin, etc. Vous pouvez aussi aller demander à votre fleuriste s’il a des branchages variés, ceux qu’il utilise pour garnir les bouquets. Suivez votre inspiration. Suivez ensuite ce tutoriel très simple, et à vous le chemin de table végétal !
 
3. Le plus simple et élégant : le chemin de table en rubans
 
Avec seulement quelques rubans, vous pouvez customiser votre nappe de Noël en un rien de temps. Voici quelques sources d’inspiration sur cette page, pour les tables rondes comme les tables rectangulaires. Effet graphique garanti !
 
4. Le plus créatif : le chemin de table au feutre textile
 
Si vous avez un peu plus de temps et une idée de motif en tête, munissez-vous d’une bande de tissu uni, en coton ou en lin, et de feutres textiles (dans les drogueries ou les magasins de décoration). Laissez ensuite libre cours à vos envies ! Voici un exemple réussi.
 
Et vous, avez vous des idées à partager avec nous ?
 
Bonnes fêtes à toutes et à tous, et bon tri !
 
Crédit photo : Hélène Jourdain
Lire la suite
décembre / 2015
Découvrez la collection « La Griffe » de l’association Tissons la solidarité !

Découvrez la collection « La Griffe » de l’association Tissons la solidarité !

Le 8 décembre dernier, 17 femmes en insertion professionnelle sont devenues des mannequins d’un jour pour présenter la collection automne-hiver...

Le 8 décembre dernier, 17 femmes en insertion professionnelle sont devenues des mannequins d’un jour pour présenter la collection automne-hiver 2015-2016 de La Griffe « Tissons la solidarité », un projet de recyclage textile qui fête cette année ses cinq ans.
 
Découvrez ici la vidéo de ce superbe défilé !
 
Au cours des six derniers mois, pas moins de 60 personnes se sont mobilisées pour réaliser cette collection : collecte et tri des vêtements provenant de dons ou d’invendus ; lavage et repassage des vêtements destinés à la vente ; ateliers de couture et de retouche. L’accent a été mis sur le travail d’équipe, le respect du plan de collection et des fiches produits, la qualité, les délais et le calendrier de livraison. Une expérience extrêmement formatrice pour les participantes, qui pourront la valoriser dans la suite de leur parcours professionnel. Les vêtements qui ont ainsi retrouvé une deuxième vie seront vendus dans les 125 boutiques du réseau, partout en France.
 
Le réseau « Tissons la solidarité », parrainé par le célèbre créateur Christian Lacroix, regroupe 70 chantiers et entreprises d’insertion dans le domaine du recyclage de vêtements de seconde main. Il emploie 1 900 femmes salariées en insertion.
 
Pour tout savoir sur ce superbe projet, rendez vous sur le site de l’association !
Lire la suite
décembre / 2015
Patatam, la mode d’occasion pour les 0-14 ans !

Patatam, la mode d’occasion pour les 0-14 ans !

Les enfants grandissent vite, et il faut renouveler leur garde-robe plusieurs fois par an. Parfois, les vêtements trop petits ont à peine ét...

Les enfants grandissent vite, et il faut renouveler leur garde-robe plusieurs fois par an. Parfois, les vêtements trop petits ont à peine été portés ! Pour ne plus vous ruiner et offrir une seconde vie à ces vêtements quasi-neufs, une jeune maman a eu la bonne idée de créer Patatam, un site qui vous permet à la fois de revendre vos vêtements et d’acheter des vêtements d’occasion, en très bon état, à des prix imbattables. Chaque article est méticuleusement inspecté à la main avant d'être mis en ligne pour vous garantir sa qualité. Et vous avez accès à un très large choix de marques.
 
Si les armoires de vos enfants débordent, profitez de la simplicité du site pour revendre vos vêtements. Chez Patatam, tout est fait pour vous simplifier le tri ! On vous fait parvenir un emballage que vous remplissez. Vous déposez ensuite ce colis en commerce de proximité, et Patatam se charge du reste. Tout ceci est gratuit pour vous. Si vos articles respectent les critères de qualité de Patatam, l'intégralité de ce que vous avez envoyé vous sera racheté. Plus de perte de temps avec la rédaction d'annonces et la prise de photos pour vendre sur des sites de petites annonces, plus besoin de gérer les contacts et les expéditions, plus besoin d'attendre plusieurs semaines (ou mois) que votre article soit acheté !
 
Allez découvrir par vous-même : www.patatam.com !
 
Et si vous préférez donner les vêtements que vous ne portez plus, vous pouvez les déposer, même s’ils sont usés, dans l’un des 38 000 points de collecte, en trouvant le plus proche de chez vous sur notre carte !
Lire la suite
décembre / 2015
« Mieux trier, recycler, valoriser, pour la planète ! » : une exposition à retrouver au Jardin du Luxembourg !

« Mieux trier, recycler, valoriser, pour la planète ! » : une exposition à...

Dans le cadre de la COP21, la nouvelle exposition grand public « Mieux trier, recycler, valoriser, pour la planète ! », présent...

Dans le cadre de la COP21, la nouvelle exposition grand public « Mieux trier, recycler, valoriser, pour la planète ! », présentée sous le Préau Saint Michel du Jardin du Luxembourg, réunit neuf des principales filières de recyclage et de valorisation :
- Les pneus usagés ;
- Les piles et petites batteries portables ;
- Les médicaments non utilisés ;
- Les déchets d’activité de soins à risques infectieux ;
- Les déchets ménagers dangereux (comme les produits d’entretien ou les produits chimiques par exemple) ;
- Les emballages ménagers ;
- Les papiers ;
- Les déchets d’équipements électriques et électroniques ;
- Et bien sûr, les textiles, le linge de maison et les chaussures.
 
Composée de dix photographies en très grand format (3 mètres sur 1,80 mètre), l’exposition porte un autre regard sur le recyclage pour mieux en comprendre les enjeux actuels et futurs. Ces clichés étonnants ont été réalisés par Alain Fouray, qui a visité de nombreux sites de recyclage et de valorisation français depuis trois ans, et par Michel Djaoui pour la filière des pneus.
 
Vous découvrirez les bénéfices du recyclage, ce que deviennent nos déchets du quotidien, comment marchent le recyclage et la valorisation, comment fonctionnent les filières, quels sont les enjeux, les bons réflexes à adopter, et les chiffres clés de l’économie circulaire.
 
En 2014, ce sont 175 000 tonnes de vêtements, linge de maison et chaussures qui ont été collectés. Pour leur donner une deuxième vie, il vous suffit de les rapporter, même usés, dans l’un des 38 000 points d’apport volontaire identifiés par le logo repère de la filière. Il y en a forcément un près de chez vous !
Lire la suite
novembre / 2015
Le secteur français de la mode s’engage en faveur du climat !

Le secteur français de la mode s’engage en faveur du climat !

Le marché de l’industrie textile et de l’habillement est la deuxième activité économique mondiale après l’...

Le marché de l’industrie textile et de l’habillement est la deuxième activité économique mondiale après l’industrie du pétrole. Hélas, grande consommatrice de matières premières, d’eau et d’énergie, cette industrie est l’une des plus polluantes au monde et contribue largement aux émissions de gaz à effet de serre, aussi bien au niveau de la production, du transport, que de l’entretien.
 
De nombreuses initiatives existent pourtant en France depuis plusieurs années et montrent qu’une autre mode est possible. L’événement « Changer la mode pour le climat », qui se tiendra pendant la COP21, souhaite justement mettre en lumière les engagements et innovations des acteurs de la filière française du textile et de l’habillement en faveur de la protection de l’environnement. Il s’agit de faire de la France la capitale mondiale d’une mode climatiquement engagée !
 
Un grand colloque, organisé au Conseil Économique, Social et Environnemental, se demandera comment réduire l’impact environnemental de la mode. Déclinant les étapes du cycle de vie d’une pièce d’habillement, il présentera les solutions et innovations technologiques existantes qui permettent de réduire cet impact, de la fibre au produit fini : matières premières, énergie, eau, transport, déchets, entretien et fin de vie.
 
À l’issue de ce colloque, une charte de bonnes pratiques et d’engagement de la Mode pour le climat sera signée par l’ensemble des acteurs du secteur. Il s’agira d’un événement majeur en faveur d’une mode durable.
 
Intéressés ? L’événement est ouvert à tous, sur inscription. Le programme détaillé et les informations pratiques se trouvent sur ce site : http://www.changerlamodepourleclimat.fr/
Lire la suite
novembre / 2015
Zoom sur le réemploi des textiles pour la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Zoom sur le réemploi des textiles pour la Semaine Européenne de la Réduction...

Du 21 au 29 novembre 2015, c’est le retour de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. Que vous soyez un particulier, une...

Du 21 au 29 novembre 2015, c’est le retour de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. Que vous soyez un particulier, une entreprise, une association, une école ou une collectivité, vous êtes tous invités à agir en faveur de la réduction des déchets. Pour cette année, près de 3 500 manifestations ont été labellisées par le ministère de l’Ecologie et auront lieu partout en France. Vous pouvez consulter le programme des actions sur ce lien, il y en a forcément une près de chez vous ! Depuis l’an dernier, la Semaine est devenue européenne, avec près de 12 000 actions qui ont été organisées dans plus de 23 pays.
 
Dans le domaine du textile, nous avons repéré une opération très sympathique dans le Finistère. La Communauté de communes du Haut-Pays bigouden (CCHPB) organise une journée « troc textile », avec de nombreuses animations autour du réemploi du textile, le dimanche 22 novembre à la halle Raphalen.
 
Le but de cette journée ? Donner aux visiteurs des clés pour éviter de jeter leurs vieux vêtements, leurs tissus d'ameublement ou leur linge de maison. La halle accueillera un espace de collecte, où vous pourrez obtenir des informations sur le devenir des textiles déposés ; un espace dédié au troc des textiles proposera un vide-dressing et des puces couturières ; un concours sera organisé pour la création d'une robe de fête à partir de tissus de récupération ; enfin, différents ateliers de couture vous apprendront à transformer vos vieux vêtements en coussins, pochettes ou cabas pour vos courses.
 
A vous de jouer à présent ! Bonne SERD et bon tri à toutes et à tous !
Lire la suite
novembre / 2015
La Manufacture de Roubaix consacre une exposition au recyclage des textiles !

La Manufacture de Roubaix consacre une exposition au recyclage des textiles !

Comment vos vêtements usagés peuvent-ils retrouver une nouvelle vie ? Comment les industriels et les créateurs mettent-ils aujourd’hui le...

Comment vos vêtements usagés peuvent-ils retrouver une nouvelle vie ? Comment les industriels et les créateurs mettent-ils aujourd’hui le recyclage textile au cœur de leurs productions ? Une exposition consacrée au recyclage du textile tentera de répondre à ces questions, à la Manufacture de Roubaix, du 14 novembre au 3 janvier 2016.

Elle sera organisée en deux volets : un regard artistique questionnera l’histoire et la mémoire associée aux textiles, avec la présentation d’œuvres contemporaines aux esthétiques et aux supports divers (stylisme, peinture, installation, vidéo, etc.) ; une partie technique éclairera également les visiteurs sur les enjeux et les opportunités du recyclage textile industriel et domestique.
 
La Manufacture est un musée dédié à la mémoire et à la création textile. Elle est installée sur le site de l’ancienne entreprise de tissage Craye, spécialisée depuis 1900 dans le tissu d’ameublement.
 
Si vous avez la fibre du tri, cette exposition est faite pour vous !
 
Pour plus d’informations, ainsi que tous les détails pratiques pour préparer votre visite, rendez-vous sur le site de la Manufacture !
Lire la suite
novembre / 2015
Avec la marque Nudie Jeans, les jeans durent plus longtemps !

Avec la marque Nudie Jeans, les jeans durent plus longtemps !

Nudie Jeans est une marque d'origine suédoise, créée en 1999 et spécialisée dans le jeans. Présente dans une vingtaine...

Nudie Jeans est une marque d'origine suédoise, créée en 1999 et spécialisée dans le jeans. Présente dans une vingtaine de pays, elle propose une ligne de prêt-à-porter composée de jeans, vestes et sous-vêtements.
 
Déjà engagée en faveur de la récupération des jeans usés et du recyclage des fibres de coton - en proposant des tapis ou des fauteuils en jeans -, la marque va encore plus loin en proposant un service de réparation gratuite de ses jeans dans certains de ses magasins. En effet, avant de recycler ses vêtements, il faut avoir le réflexe de prolonger leur durée de vie ! Si le service n’existe pas encore en France, il y a fort à parier qu’il arrivera bientôt chez nous. Il pourrait également inspirer d’autres enseignes !
 
Comme le dit la marque sur son site, si votre jeans est usé, il ne faut pas hésiter à le porter chez un couturier, ou à le confier à un ami qui sait coudre. Autre solution, la plus satisfaisante : le réparer vous-même ! Pour ceux d’entre vous qui souhaitent recoudre leur jeans, la marque envoie gratuitement un kit de réparation, qui contient notamment du fil et des patchs. Sinon, il existe de nombreux tutoriels en ligne pour se faire aider.
 
Alors, prêts à offrir une seconde vie à votre jeans préféré ?
Lire la suite
octobre / 2015
Gros plan sur Picture Organic Clothing, une marque française engagée

Gros plan sur Picture Organic Clothing, une marque française engagée

Créée en 2008 par trois amis, la marque Picture Organic Clothing propose des vêtements et équipements dont la qualité et le design...

Créée en 2008 par trois amis, la marque Picture Organic Clothing propose des vêtements et équipements dont la qualité et le design sont reconnus par les adeptes des sports de glisse.
 
Mais elle ne se contente pas d’être à la pointe de la technologie et de la tendance. Elle est aussi respectueuse de l’environnement, et c’est pour cela que nous l’aimons ! En effet, elle n’utilise que des matières recyclées et recyclables, et prend en considération la deuxième vie de ses produits en proposant un service de collecte en magasin.
 
Chez Picture, tout est mis en œuvre pour limiter l’impact du vêtement sur l’environnement : des matières premières écologiques ou recyclées, une éco-conception en France, des relations de confiance avec l’usine de fabrication en Turquie, le transport des produits par bateau pour limiter les émissions de CO2, et dernièrement la création d’une gamme fabriquée 100 % localement, à Annecy.
 
La conviction de la Picture Organic Clothing, c’est que tous les acteurs changeront les choses, ensemble ! Et vous aussi, en tant que consommateurs, vous avez un rôle important à jouer pour limiter l’impact environnemental de vos vêtements ! Sur le site de la marque, vous apprendrez comment, par de simples gestes, réduire l’impact de votre veste ou de votre pantalon sur l’environnement.

Et si vous avez des idées et que vous êtes prêts à vous engager en faveur de vêtements écologiques et innovants, vous pouvez même participer à un séminaire de deux jours de réflexion avec les créateurs de la marque : c’est le Picture Innovation Camp. Intéressés ? Vous avez jusqu’au 5 novembre pour vous porter candidat !
Lire la suite
octobre / 2015
EcoChic Design Award, un concours pour une mode plus durable !

EcoChic Design Award, un concours pour une mode plus durable !

Le concours EcoChic Design Award vient de révéler les noms des dix stylistes finalistes. Originaires d’Asie et d’Europe, ces jeunes cr...

Le concours EcoChic Design Award vient de révéler les noms des dix stylistes finalistes. Originaires d’Asie et d’Europe, ces jeunes créateurs talentueux ont tous présenté un projet de collection de vêtements qui génère un minimum de déchets.
 
Créé en 2011 à Hong Kong par Redress, ONG qui s’engage en faveur d’une industrie textile respectueuse de l’environnement, ce challenge connaît un succès croissant. Son ambition est d’initier les participants aux techniques de conception "zéro-déchet", à l’upcycling et à la reconstruction de vêtements.
 
Plus qu’un simple concours, ce prix est une véritable opportunité de formation pour les participants. Pendant plusieurs mois, à travers des séminaires et des ateliers, étudiants en stylisme et jeunes créateurs s’approprient les techniques de création durable qui permettront, demain, de limiter l’impact de l’industrie de la mode sur l’environnement et d’éco-concevoir les vêtements de demain.
 
Le gagnant sera connu en janvier 2016. Il pourra créer sa propre collection en utilisant des textiles récupérés pour la marque chinoise de luxe Shanghai Tang. Il rejoindra l’équipe de la marque à Hong Kong et participera à la conception, à la production et au marketing de la collection.
 
L'Ecochic Design Award est donc à la fois un outil pour sensibiliser et former les créateurs de demain à la mode durable, mais aussi un formidable tremplin pour les jeunes talents de la mode ! Pour en savoir plus sur cette initiative, rendez-vous sur le site !
Lire la suite
octobre / 2015
Vêtements troués ou usés : et si vous les répariez ?

Vêtements troués ou usés : et si vous les répariez ?

Si vous avez la fibre du tri, vous avez décidé d’arrêter de jeter vos vêtements usés. Et pour cela, vous disposez de...

Si vous avez la fibre du tri, vous avez décidé d’arrêter de jeter vos vêtements usés. Et pour cela, vous disposez de plusieurs solutions : les donner à des proches ou à une association, les vendre dans un vide-grenier ou encore les déposer dans un point d’apport volontaire identifié par la filière. Mais vous pouvez aussi décider de les recoudre, et ainsi les garder plus longtemps !
 
Oui, mais que faire si vous ne savez pas coudre ? Grâce aux Repair Cafés, vous pouvez vous faire aider par des personnes qui savent réparer, repriser ou recoudre. Vous en ressortirez avec des vêtements remis en état. Et vous aurez acquis un savoir-faire, en toute convivialité !
 
Le tout premier Repair Café a été créé en 2009 à Amsterdam. Depuis, l’idée a essaimé à travers toute l’Europe, et les Repair Cafés atteignent bientôt le millier ! En 2011, la Fondation Repair Café a été créée pour soutenir les groupes locaux qui souhaitent créer leur propre Repair Café.
 
Intéressés par le concept ? Rendez-vous sur la page des Repair Cafés pour voir s’il en existe près de chez vous et consulter le calendrier. Ensuite, inutile de s’inscrire, c’est gratuit et ouvert à tous. Si vous n’avez pas de Repair Café près de chez vous et que vous avez des compétences en bricolage ou en couture, pourquoi ne pas en ouvrir un ? Tout est expliqué sur le site.
 
Bon tri, et bonnes réparations !
Lire la suite
octobre / 2015
Avec sa collection « Close the Loop », H&M boucle la boucle !

Avec sa collection « Close the Loop », H&M boucle la boucle !

La deuxième édition de la collection « Close the Loop » (en anglais : « boucler la boucle ») est...

La deuxième édition de la collection « Close the Loop » (en anglais : « boucler la boucle ») est disponible dans les magasins H&M et en ligne ! Comme l’année dernière, elle a été confectionnée avec le coton recyclé issu du service de collecte de vêtements mis en place en 2013 dans les magasins H&M.
 
La collection compte 10 modèles en denim, pour hommes, femmes et enfants. Elle permet de « boucler la boucle » de l’industrie textile : les tissus provenant des vêtements trop abimés pour être reportés ont été recyclés en nouveaux vêtements !
 
L'objectif de la démarche est de réduire l'impact environnemental de l'industrie de la mode, en limitant les déchets textiles qui finissent dans les décharges et en économisant les matières premières utilisées dans la production de tissu.
 
La marque s’engage ainsi en faveur de l’économie circulaire. Comme le rappelle d’ailleurs cette superbe vidéo, lancée en parallèle à la collection « Close the Loop », en matière de mode, il n’y a aucune convention, aucune règle à suivre, sauf une : recycler ses vêtements !
 
Alors, pour contribuer vous aussi à l’économie circulaire du textile et préserver l’environnement, n’oubliez pas de rapporter vos vieux vêtements dans les magasins H&M ou dans l’un des 36 000 points de collecte de la filière. Bon shopping, et bon tri !
Lire la suite
octobre / 2015
Dans le nord, les magasins Devianne s’engagent pour la planète !

Dans le nord, les magasins Devianne s’engagent pour la planète !

Connaissez-vous Devianne ? Ces magasins de distribution spécialisée proposent un grand nombre de marques de prêt-à-porter dans un...

Connaissez-vous Devianne ? Ces magasins de distribution spécialisée proposent un grand nombre de marques de prêt-à-porter dans un seul et même espace. La marque compte 57 magasins à travers la France. L'endroit idéal pour faire son shopping !
 
Du 2 octobre et jusqu'à fin décembre 2015, neuf magasins Devianne du Nord-Pas-de-Calais installent une box de collecte de textiles usagés, pour que vous puissiez rapporter vos vieux vêtements lorsque vous faites du shopping. Organisée au profit du Relais, la collecte a pour but de sensibiliser les clients au recyclage des textiles, tout en leur proposant un nouveau service: fini les armoires qui débordent !
 
Les magasins participant à l’opération sont les Devianne d'Arras, Béthune, Boulogne, Douai, Englos, Lomme, Louvroil, Petite Forêt et Villeneuve d’Ascq. Ils rejoignent donc les 38 000 Points d’Apport Volontaire (PAV) de la filière du recyclage des textiles.
 
Profitez de l’automne pour faire le tri dans vos placards, et rendez-vous chez Devianne !
Lire la suite
septembre / 2015
Rebirth, la nouvelle collection de jeans français et recyclés !

Rebirth, la nouvelle collection de jeans français et recyclés !

La marque française Bonobo vient de lancer une nouvelle collection de jeans recyclés et fabriqués en France, appelée « ...

La marque française Bonobo vient de lancer une nouvelle collection de jeans recyclés et fabriqués en France, appelée « Rebirth », qui signifie renaissance. Concrètement, comment s’est opérée cette dernière ? On vous explique tout.
 
Tout a commencé par une innovation. Après deux ans d’investissement dans la recherche, l’entreprise Les Filatures du Parc, située dans le Tarn, a découvert le secret de fabrication pour transformer un vieux jeans en fil résistant qui peut lui-même redevenir un jeans. Les fibres sont mélangées, cardées puis transformées en fils, eux-mêmes torsadés. Les Filatures du Parc ont adapté leurs machines pour fabriquer ce fil de qualité à partir de jeans usagés.
 
Sachant que la culture du coton requiert des énormes quantités d’eau, cette technique de recyclage de jeans est une véritable révolution écologique !
 
Intéressée par le concept, la marque française Bonobo s'est associée au projet et a lancé sa collection Rebirth. Comme vous le savez, Bonobo récupère toute l’année vos vêtements usagés dans ses magasins. La plupart des jeans utilisés pour Rebirth proviennent de cette collecte. Les jeans Rebirth contiennent 50 % de fibres recyclées.
 
Et le résultat, il est comment ? Il nous plaît beaucoup ! Rebirth est une collection mode et très urbaine, avec des coupes hyper tendances. Pour la découvrir, rendez-vous ici et en magasins. Et attention, c’est une édition limitée !
 
Si vous avez des jeans que vous ne portez plus, vous pouvez les déposer dans un magasin Bonobo ou dans l’un des 36 000 points de collecte de la filière en France.
Lire la suite
septembre / 2015
Le tri des textiles est à l’honneur au Festival ATMOSPHÈRES !

Le tri des textiles est à l’honneur au Festival ATMOSPHÈRES !

Le festival ATMOSPHÈRES – pour un monde durable ouvre ses portes le 16 septembre. Pour sa 5ème édition, ce festival gratuit et...

Le festival ATMOSPHÈRES – pour un monde durable ouvre ses portes le 16 septembre. Pour sa 5ème édition, ce festival gratuit et ouvert à tous ambitionne de proposer des solutions pour un monde durable. Dans un esprit de fête, il vous invite à questionner le monde, à faire des découvertes et à vous émouvoir.
 
Au programme cette année : projections inédites, créations, tables rondes et expositions sur les solutions écologiques et durables concernant tous les domaines de la vie quotidienne.
 
Et cette année, le festival a créé le Fashion Lab, un ensemble d’événements dédiés au recyclage des textiles ! Profitant de sa présence à la Défense, l’un des plus grands quartiers d’affaires de France, le festival organise une grande collecte de costumes, cravates et accessoires du mardi 15 septembre au jeudi 17 septembre de 8h30 à 20h00. La collecte se fera au profit de deux associations :
 
La Cravate solidaire redistribue costumes, tailleurs et accessoires pour accompagner et favoriser l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi. Ses conseillers en image et recruteurs, professionnels et bénévoles offrent également un coaching aux candidats !
 
Les chaussettes orphelines recyclent nos chaussettes dépareillées via des ateliers d’artisanat textile. Ceux-ci visent à créer du lien social et à favoriser l’insertion et le retour à l’emploi dans le domaine du recyclage et de la mode. Les chaussettes orphelines redeviendront du fil et permettront de créer de nouvelles tenues !
 
Alors, si vous travaillez à la Défense ou si vous habitez la région parisienne, n’hésitez pas à participer !
 
Et n’oubliez pas, si vous avez des textiles que vous n’utilisez plus, vous pouvez leur offrir une seconde vie en les déposant dans l’un des 36 000 points de collecte de la filière textile. Selon leur état, ils seront portés à nouveau ou transformés !
Lire la suite
septembre / 2015
Avec L’Herbe Rouge, l’automne sera poétique et… écologique

Avec L’Herbe Rouge, l’automne sera poétique et… écologique

Et oui, l’automne approche. Les températures commencent à baisser et les journées se font plus courtes. Pour ne pas céder la place...

Et oui, l’automne approche. Les températures commencent à baisser et les journées se font plus courtes. Pour ne pas céder la place au spleen, si vous craquiez pour un magnifique pull en laine recyclée ? Nous avons un coup de cœur pour la marque française L’Herbe Rouge, qui propose des pulls et des vestes en laine au style « cocon », et qui sont en plus éco-fabriqués.
 
Chez L’Herbe Rouge, les matières premières comme les procédés de fabrication respectent l’environnement. Le pull qui illustre notre article, par exemple, est composé d’une laine fabriquée à partir d’un mélange de fibres biologiques et de fibres recyclées grâce à la récupération de tricots usagés.

Pour fabriquer ses vêtements, L’Herbe Rouge réduit au maximum sa consommation en ressources (eau, énergies, terres). La marque privilégie aussi les filières courtes (France, Europe, Afrique) et choisit ses partenaires pour leur savoir-faire et leur exemplarité en termes de critères sociaux et environnementaux. En effet, tous les fournisseurs et partenaires de L’Herbe Rouge recyclent les eaux usées, utilisent des énergies renouvelables, veillent à assurer l’insertion professionnelle de leurs employés et font appel au commerce équitable.
 
Pour découvrir les pièces de la nouvelle collection, rendez-vous sur le site de L’Herbe Rouge.
 
De quoi vous faire du bien, tout en respectant l’environnement !
 
Et n’oubliez pas : si vous avez de vieux pulls que vous ne portez plus, déposez-les dans un point de collecte, ils deviendront eux aussi des matières premières pour des marques innovantes comme L’Herbe Rouge !
 
 
Crédit photo : L'Herbe Rouge, photo Quentin Saulnier
Lire la suite
septembre / 2015
H&M lance un concours pour inscrire la mode dans l’économie circulaire !

H&M lance un concours pour inscrire la mode dans l’économie circulaire !

Il y a deux ans, H&M lançait un service de collecte de textiles usagés dans ses magasins. Grâce aux 18 millions de kilos de textiles...

Il y a deux ans, H&M lançait un service de collecte de textiles usagés dans ses magasins. Grâce aux 18 millions de kilos de textiles collectés, la marque a créé des collections de denims recyclés, preuve qu’il est possible de boucler la boucle de l’économie circulaire.

Aujourd’hui, l’enseigne suédoise va plus loin. Pour encourager le développement de l’économie circulaire dans l’industrie de la mode, elle lance le Global Change Award, un concours ouvert à tous et partout dans le monde, avec un objectif : dénicher les idées les plus pertinentes et audacieuses, initiatrices de changement et permettant d’instaurer l’économie circulaire dans la mode.

Pourquoi l’économie circulaire ?

Dans un monde où les matières premières sont limitées et où les défis environnementaux sont nombreux, l’approche circulaire est en rupture radicale avec le modèle traditionnel de production et de consommation, consistant, de manière linéaire, à « extraire, produire, jeter ». Dans l’économie circulaire, les produits et les ressources sont conçus pour avoir plusieurs vies. Il s’agit de modifier les méthodes de conception, de production, de transport, d’achat, d’utilisation et de recyclage du vêtement.

Les candidatures sont d’ores et déjà ouvertes sur le site Global Change Award (https://www.globalchangeaward.com). Vous avez jusqu’au 31 octobre pour présenter votre idée ! Seule condition : parler anglais, car le site n’existe pour le moment qu’en anglais.

Un jury d’experts sélectionnera cinq lauréats. Les heureux élus se partageront une bourse d’un million d’euros et auront accès à un accélérateur d’innovation, qui leur permettra de concrétiser leurs idées. En prime, les lauréats bénéficieront d’un programme de formation et de coaching d’un an. Objectif final : créer la mode de demain, porteuse d’une nouvelle approche sur l’ensemble de la chaîne de valeur et modifiant les méthodes de conception, de production, de transport, d’achat et de recyclage du vêtement.  Rendez-vous en février 2016 pour découvrir les lauréats !

Pour en savoir plus sur l’engagement d’H&M en faveur d’une mode durable, rendez-vous sur le site d’H&M Conscious.

Vous pouvez vous aussi contribuer à l’économie circulaire dans la mode en déposant vos vêtements usagés dans l’un des 36 000 points d’apport volontaire de la filière.
Lire la suite
août / 2015
RE-CYCLAGES : une exposition qui sublime la valorisation des déchets

RE-CYCLAGES : une exposition qui sublime la valorisation des déchets

Figuration ou abstraction ? C’est la question que l’on se pose en voyant les étonnantes photographies de l’artiste Alain Fouray....

Figuration ou abstraction ? C’est la question que l’on se pose en voyant les étonnantes photographies de l’artiste Alain Fouray.
 
Pour réaliser ces clichés, point de trucage pourtant ! Sa démarche de photographe s’est rapprochée au maximum du réel. Depuis plus de deux ans, il a parcouru et photographié les sites de recyclage en France en s’attachant à traduire l’exact reflet de la réalité.
 
Plusieurs filières se sont prêtées à l’exercice, notamment les piles, les médicaments non utilisés, les déchets ménagers dangereux (comme les produits d’entretien ou les produits chimiques par exemple), mais aussi bien sûr la filière des textiles, du linge de maison et des chaussures.
 
Le résultat, c’est une extraordinaire banque d’images sur les différentes filières de recyclage et une magnifique exposition. De quoi nous faire réfléchir sur l’importance de la valorisation des déchets !
 
L’exposition est gratuite. On vous invite à la découvrir et à nous dire ce que vous en avez pensé ! Elle se tiendra à l’Orangerie du Sénat du 26 août au 6 septembre (Jardin du Luxembourg - 19bis rue de Vaugirard, Paris 6e - accès par la porte Férou). Ouverture tous les jours de 11 heures à 19 heures 30.
 
Vous aussi, vous pouvez contribuer au recyclage des textiles, du linge de maison et des chaussures, en déposant ceux que vous n’utilisez plus dans l’un des 36 000 points de collecte (www.lafibredutri.fr/carto) !

Crédit photo: Alain Fouray
Lire la suite
août / 2015
Verkor : les premières chaussures de skate made in France et éco-conçues !

Verkor : les premières chaussures de skate made in France et éco-conçues !

Cette semaine, on vous présente la nouvelle marque de chaussures de skate Verkor. Designer de formation et fan de skate, Fabien Ternay, 36 ans, a dé...

Cette semaine, on vous présente la nouvelle marque de chaussures de skate Verkor. Designer de formation et fan de skate, Fabien Ternay, 36 ans, a décidé de créer cette marque de chaussures unique en son genre. Pourquoi aimons-nous particulièrement Verkor ?
 
D’abord, parce que Verkor est une marque 100 % made in France. Tous les modèles Verkor sont élaborés en région Rhône-Alpes, de leur conception à leur fabrication. Chaque paire est dessinée à Grenoble, avant d’être minutieusement façonnée dans un atelier à Romans-sur-Isère.
 
Ensuite, parce que les chaussures Verkor sont éco-conçues. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Verkor choisit des matériaux qui ont le moins d’impact possible sur l’environnement, tout en respectant des impératifs techniques et de qualité. Ainsi, 80 % des composants des chaussures Verkor sont recyclés. Le choix d’une fabrication française est aussi une manière d’aller plus loin du côté environnemental, car les normes françaises en la matière sont des plus strictes au monde.
 
Last, but not least : les chaussures Verkor sont super stylées. Elles séduiront le public le plus exigeant ! Conquis par leur concept et leur design ? Allez faire un tour sur le site de Verkor pour découvrir la collection.
 
Et n’oubliez pas : si vous voulez vous débarrasser de vos vieilles chaussures, vous pouvez les déposer dans l’un des 36 000 points d’apport volontaire de la filière. Elle seront portées à nouveau ou recyclées !
Lire la suite
août / 2015
Une matière première textile qui va faire un tabac : les mégots de cigarettes !

Une matière première textile qui va faire un tabac : les mégots de cigarettes !

Avec sa marque Mantis, la styliste chilienne Alexandra Guerrero fabrique des pulls, des robes et des ponchos en utilisant comme matière première...

Avec sa marque Mantis, la styliste chilienne Alexandra Guerrero fabrique des pulls, des robes et des ponchos en utilisant comme matière première… des filtres de cigarettes.
 
Une vraie idée de génie sur le plan écologique ! Les filtres de cigarettes constituent en effet une bonne alternative, alors que l’approvisionnement en coton, par exemple, pose de nombreuses questions pour l’environnement. Avec son idée, Alexandra Guerrero offre aussi un débouché à des déchets qui se dégradent très lentement en milieu naturel (il faut 12 ans en moyenne pour que les mégots disparaissent !). Enfin, avec cette matière première, pas de risque de pénurie : 4 300 milliards de mégots sont jetés dans les rues chaque année dans le monde !
 
Vous êtes intrigués ? Pas de panique : ces vêtements décalés et éco-responsables n’ont pas l’odeur de cigarette froide et ne représentent aucun danger pour la peau. Une fois récoltés, les filtres des mégots sont stérilisés à deux reprises, lavés séchés. Les filtres sont ensuite déchirés, filés avec de la laine naturelle puis tricotés. Ils entrent pour 10 % dans la composition du vêtement final. Environ 100 mégots sont nécessaires pour la conception de chaque pièce.
 
Alexandra Guerrero espère séduire le grand public et la filière textile avec son idée. Son objectif : développer une fabrication industrielle de cette nouvelle matière première. Lorsque l’on sait qu’en France, 45 milliards de cigarettes sont vendues chaque année, ce type de projet devrait susciter des vocations !
 
Et vous, seriez-vous prêts à porter des vêtements en filtres de cigarettes ?
Lire la suite
août / 2015
Des villes miniatures fabriquées avec des vieux vêtements !

Des villes miniatures fabriquées avec des vieux vêtements !

Cette semaine, nous faisons une incursion dans le monde de l’art… car les artistes aussi ont la fibre du tri. Et lorsqu’ils s’emparent des...

Cette semaine, nous faisons une incursion dans le monde de l’art… car les artistes aussi ont la fibre du tri. Et lorsqu’ils s’emparent des vieux vêtements, le résultat peut être très emballant !
 
Pour son projet « Portable Cities » (villes portatives), l’artiste chinoise Yin Xiuzhen a récupéré des vêtements portés par les habitants des villes qu’elle a visitées lors de ses voyages. Elle les a ensuite utilisés comme matériaux pour créer des villes miniatures à l’intérieur de valises. Les rues, bâtiments, fleuves et monuments de Paris, Berlin, Pékin ou New-York sont recréés à partir de collants, d’écharpes, de chaussettes ou de t-shirts… pour un voyage empreint d’une grande poésie !
 
À une époque où beaucoup de gens voyagent et se sentent chez eux partout et nulle part, le projet de Yin Xiuzhen illustre aussi l'idée d'avoir toute sa vie “dans une seule valise”, et nous interroge sur la perte progressive des identités et cultures locales.
 
Pour découvrir les villes portatives de Yin Xiuzhen, c’est par ici.
 
Et bien sûr, retrouvez toutes les astuces et consignes pour bien trier vos vêtements sur la fibre du tri !
Lire la suite
juillet / 2015
Aujourd’hui, on apprend à fabriquer un sac à pain avec de vieux vêtements !

Aujourd’hui, on apprend à fabriquer un sac à pain avec de vieux vêtements !

Pour conserver le pain frais le plus longtemps possible, rien de tel que le tissu. Et si vous fabriquiez vous-même un joli sac à pain avec du tissu que...

Pour conserver le pain frais le plus longtemps possible, rien de tel que le tissu. Et si vous fabriquiez vous-même un joli sac à pain avec du tissu que vous n’utilisez plus ? Vous aurez alors un objet utile et écologique à double titre : vous jetterez moins de pain à la poubelle puisque vous le conserverez plus longtemps ; vous limiterez aussi vos déchets textiles en donnant une seconde vie à vos vêtements.
 
Le tutoriel que nous avons trouvé utilise un pantacourt usé. Mais vous pouvez transformer tout autre vêtement, de préférence en lin, et en évitant le jersey de coton, qui aura tendance à se déformer. Munissez-vous également d’un ruban pour la fermeture coulissante du sac.
 
Il vous faudra aussi : une paire de ciseaux, un stylo, une règle et/ou un mètre, du ruban et une épingle à nourrice. Vous pouvez coudre votre sac à l’aide d’une machine ou à la main.
 
Toutes les étapes de fabrication sont détaillées sur le blog « La vie simple de Mimi ». À vous de jouer maintenant !
 
Et n’oubliez pas : s’il vous reste des vêtements, linge de maison et chaussures en bon état ou usés que vous ne désirez pas transformer, vous pouvez les déposer dans l’un des 36 000 points de collecte de la filière.

Photo: La vie simple de Mimi.
Lire la suite
juillet / 2015
Le cuir de poisson, vous connaissez ?

Le cuir de poisson, vous connaissez ?

À la Fibre du tri, nous aimons les matières innovantes et éco-responsables, surtout lorsqu’en plus elles sont originales. Notre attention...

À la Fibre du tri, nous aimons les matières innovantes et éco-responsables, surtout lorsqu’en plus elles sont originales. Notre attention a donc tout naturellement été attirée par ce nouveau projet de production française de cuir… en peau de poisson.
 
Le cuir de poisson n’est pas nouveau. Il s’agit d’une technique ancestrale, originaire de Laponie. Grâce à Monique et Marielle Philip, mère et fille, toutes deux animées d'une passion commune pour la mer, cette matière refait son apparition dans notre quotidien ! Elles ont créé ensemble Femer, une marque de tannerie de peaux marines. Femer est une entreprise éco-responsable et locale, qui permet à l’industrie de la mode de diversifier ses fournisseurs et ses matières.
 
C’est lors d’un voyage en Laponie que Monique tombe amoureuse du produit et de sa texture à nulle autre pareille. Sa fille Marielle, qui a fait des études de droit de l'environnement et de gestion des littoraux et des mers, se met immédiatement au travail pour créer un circuit d'économie circulaire valorisant les peaux des poissons de nos côtes, destinées à être jetées, en un cuir de qualité. Grâce à un soutien européen, une cellule expérimentale permet d’adapter le process lapon aux variétés de poissons que l’on trouve en Aquitaine et dans le Bassin d’Arcachon.

Monique et Marielle sont portées par des aspirations complémentaires : la mère veut promouvoir une nouvelle matière première éco-responsable à destination de l'industrie du cuir, du textile et de la mode ; la fille souhaite créer des emplois locaux et non délocalisables. Ce qui nous donne un très beau projet d’économie circulaire !
 
Le résultat ? Les cuirs de poisson proposés par Femer ont des textures très variées en fonction des espèces. Ils ont comme points communs la résistance et la facilité d’entretien. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils n’ont pas d’odeur autre que celle d’un cuir classique.
 
Si, comme nous, vous êtes intrigués par le concept, allez découvrir par vous-mêmes les grains et textures sur le site de Femer !
Lire la suite
juillet / 2015
Avec Tangible Studio, le feutre est à l’honneur !

Avec Tangible Studio, le feutre est à l’honneur !

La marque Tangible Studio a développé une nouvelle sorte de textile non tissé. Ses feutres sont composés exclusivement de fibres de...

La marque Tangible Studio a développé une nouvelle sorte de textile non tissé. Ses feutres sont composés exclusivement de fibres de vieux vêtements recyclées. Ils existent dans une large gamme de couleurs, sans faire appel au moindre processus de teinture.

En général, les textiles non tissés, fabriqués à partir de déchets textiles, ont une apparence irrégulière et grossière. Ces feutres dits « industriels » sont la plupart du temps utilisés comme isolants phoniques ou thermiques. Ils sont invisibles puisqu’ils sont placés dans les parois murales ou sous les planchers. On les glisse aussi parfois sous nos lave-linges, pour absorber les vibrations du moteur. Dans toutes ces utilisations, le côté esthétique ne joue aucun rôle.

Tangible Studio est parti de cette question : pourquoi ne pas prévoir de nouveaux débouchés pour ces textiles recyclés, et en faire une matière première noble ?  Tout en tirant parti de leurs propriétés acoustiques exceptionnelles, l’idée est d’utiliser les feutres industriels comme des éléments de design, par exemple comme des revêtements muraux, des rideaux ou encore des paravents dans les plateaux des bureaux.  

Les feutres de Tangible Studio conjuguent ainsi des qualités acoustiques, esthétiques et éco-responsables. Et nous, à La Fibre du Tri, nous aimons beaucoup cette nouvelle façon d’utiliser le feutre !
Lire la suite
juillet / 2015
Partagez la mode avec Iconity !

Partagez la mode avec Iconity !

Si vous aussi vous en avez marre que vos armoires débordent de vêtements et d’accessoires, marre de ne jamais savoir quoi mettre pour une...

Si vous aussi vous en avez marre que vos armoires débordent de vêtements et d’accessoires, marre de ne jamais savoir quoi mettre pour une occasion, marre de culpabiliser en achetant une tenue pour ne la porter qu’une seule fois, alors Iconity est fait pour vous !

Iconity, c’est une plateforme en ligne qui vous permet de mettre en location vos vêtements et accessoires. Le principe est très simple. Vous avez des sacs, des vêtements et des accessoires qui attendent depuis des mois, voire des années, dans vos armoires. Vous avez besoin d’un coup de pouce dans votre budget, mais vous n’avez pas envie de vous séparer de vos plus belles pièces.

Iconity vous offre la possibilité de mettre en location vos vêtements ou accessoires de mode. Vous touchez 80 % du montant de chaque location, et vous êtes libre de fixer le prix et les périodes de location qui vous conviennent.La transaction est sécurisée, une caution est demandée à chaque locataire pour garantir que vos articles soient restitués en bon état. Et si finalement vous décidez de vendre vos articles, c’est aussi possible. Que demander de plus ?

Avec Iconity, rien de plus simple que de changer de look facilement, de porter de temps en temps des pièces de luxe, de tester des tenues plus originales, tout en s’inscrivant dans l’économie du partage !
 
Alors, n’attendez plus, rendez vous sur le site d'Iconity !

Et si vos vêtements sont trop usés pour être portés, n'oubliez pas que vous pouvez les recycler en les déposant dans l'un des 36 000 points d'apport volontaire, recensés sur notre site !
Lire la suite
juillet / 2015
Les écoliers de Champagne ont la fibre du tri !

Les écoliers de Champagne ont la fibre du tri !

L’idée a germé à l’occasion de la semaine européenne du développement durable, qui a eu lieu du 30 mai au 5 juin...

L’idée a germé à l’occasion de la semaine européenne du développement durable, qui a eu lieu du 30 mai au 5 juin 2015. Dans le cadre de son programme local de prévention des déchets, la Communauté de Communes Epernay-Pays de Champagne a proposé aux jeunes des écoles de son territoire de promouvoir la collecte et le réemploi des textiles, du linge de maison et des chaussures (TLC) auprès du grand public.

Pas moins de 90 jeunes, âgés de 6 à 20 ans, se sont engagés dans une grande campagne de communication participative, en réalisant 13 affiches. Leurs productions ont été exposées à l’Hôtel de la Communauté de Communes pendant la semaine européenne du développement durable. Elles ont ensuite fait partie d’une exposition itinérante, présentée dans les écoles participantes jusqu’à la fin de l’année scolaire. Cette exposition a été l’occasion pour les enfants de valoriser leur travail auprès de leurs camarades et de leurs parents.

Bravo à tous les écoliers participants pour leur action, qui a contribué à valoriser le recyclage des textiles, du linge de maison et des chaussures !

Vous aussi, ayez la fibre du tri !
Lire la suite
juin / 2015
Zoom sur le lin, une matière éco-responsable

Zoom sur le lin, une matière éco-responsable

Si vous êtes attentifs aux étiquettes de vos vêtements et que vous faites en sorte d’acheter des matières durables, inté...

Si vous êtes attentifs aux étiquettes de vos vêtements et que vous faites en sorte d’acheter des matières durables, intéressez-vous au lin.
 
Porter du lin, c’est d’abord privilégier une matière première produite localement. En effet, c’est un fait peu connu, mais la France est de loin le premier pays producteur de lin, avec 50 % à 70 % de la récolte mondiale. Suivent la Belgique et les Pays‑Bas. Ces trois pays produisent en moyenne 110 000 tonnes de lin par an. La filière du lin représente aujourd'hui 12 000 emplois directs, rien qu’en France.
 
Porter du lin, c’est aussi préserver l’environnement. Si la culture du lin est assez exigeante au niveau du climat (il lui faut un peu d’eau et de chaleur, mais pas trop, un savant dosage qui caractérise ses régions de culture en Europe), elle nécessite peu de produits chimiques et beaucoup moins d’eau que la culture de coton. Comme en témoigne notre illustration, la production d’une chemise en lin nécessitera l’équivalent de 13 bouteilles d’eau en moins que la production de la même chemise en coton.
 
Enfin, le lin est tendance. S’il a longtemps eu la réputation de se froisser trop facilement, il est aujourd'hui à l’honneur chez de nombreux grands noms de l’habillement !
 
Alors, pour les soldes d’été, pensez au lin !
Lire la suite
juin / 2015
Direction Bruxelles, pour s’habiller durable et tendance !

Direction Bruxelles, pour s’habiller durable et tendance !

Le mouvement Fashion Shift Now (littéralement : un tournant dans la mode maintenant) part du constat suivant : les consommateurs sont de plus...

Le mouvement Fashion Shift Now (littéralement : un tournant dans la mode maintenant) part du constat suivant : les consommateurs sont de plus en plus conscients des problèmes liés à l’industrie de la mode, mais ils n’en changent pas pour autant leurs habitudes. Il faut dire que la mode de seconde main souffre encore de nombreux stéréotypes. S’habiller tendance avec de vieux vêtements ou des vêtements recyclés relèverait de la mission impossible… C’est tout le contraire que les Bruxelloises Lara et Emilie démontrent avec leur démarche. Convaincues que l’on peut être tendance et préserver l’environnement en même temps, elles poursuivent deux objectifs :

- Nous faire découvrir les nombreuses alternatives durables à la surconsommation et au gaspillage de vêtements (achat ou vente en seconde main, location de vêtements, customisation, réparation échange, tri, etc.) ;
- Aider le mouvement de la slow fashion à se faire connaître.

La slow fashion (littéralement : la mode lente), se veut responsable et durable. La slow fashion c’est consommer mieux tout en étant stylé. La démarche consiste également pour le consommateur à acheter moins, mais des produits de meilleure qualité. C’est une mode qui tient compte des critères suivants :

- L’usage de matériaux certifiés biologiques, écologiques ou recyclés ;
- Une utilisation d’eau minimisée ;
- La minimisation des déchets et l’optimisation des ressources comme l'électricité et le carburant ;
- L'absence ou la minimisation des agents de blanchiment, colorants toxiques et autres produits chimiques ;
- La traçabilité tout au long de la chaîne d'approvisionnement des produits, en ce qui concerne l'origine des matières, le cycle de production et le traitement des animaux ;
- Le respect de pratiques de commerce équitable pour les producteurs et les travailleurs, à toutes les étapes de la production, de la création à l'achat.

Il existe actuellement une multitude d’initiatives qui répondent à ces exigences. Elles sont toutes recensées sur le site de Fashion Shift Now.

Pour vous aider à vous habiller responsable, Lara et Emilie vous proposent également divers challenges. Si vous souhaitez y participer, rendez-vous ici !
 
Alors, si vous vous mettiez à la slow fashion vous aussi ?
Lire la suite
juin / 2015
Retour sur la Semaine du Développement Durable, désormais européenne !

Retour sur la Semaine du Développement Durable, désormais européenne !

La Semaine Européenne du Développement Durable s’est achevée le 5 juin. Cette année encore, cette semaine a mobilisé un tr...

La Semaine Européenne du Développement Durable s’est achevée le 5 juin. Cette année encore, cette semaine a mobilisé un très grand nombre de participants, preuve que le développement durable, c’est avant tout des initiatives concrètes de terrain ! Collectivités, associations, entreprises, administrations, établissements d’enseignement, centres de recherche, établissements publics, musées, fondations, organismes de gestion : tous ces acteurs ont répondu présent. En Europe, on a recensé 3 956 initiatives à travers 29 pays, dont 55 % de projets français !
 
Parmi les manifestations qui ont retenu notre attention, citons bien sûr celles ont mis l’accent sur la réduction des déchets. Au cours de la semaine, il a souvent été question d’idées et astuces pour donner une seconde vie aux objets dont on ne se sert plus. Et les vêtements en ont bien sûr fait partie.
 
Nous avons notamment flashé sur ce défilé de mode de créations couture 100 % récup', organisé dans les locaux de la Région Guyane par l'association Ne Plus Jeter. Comme le montre notre photo, le défilé a en particulier présenté une très belle robe fabriquée à partir de pièces de jeans usés. Les vêtements de la collection, tous confectionnés à partir de vêtements de seconde main, ont également été exposés par l’association Ne Plus Jeter.
 
Bravo à tous ceux qui font du développement durable une réalité au quotidien, et rendez-vous l’année prochaine, pour une nouvelle semaine de découvertes et d’événements !
Lire la suite
juin / 2015
OWL: quand créativité et recyclage s’invitent dans l’univers de l’outdoor et du surf

OWL: quand créativité et recyclage s’invitent dans l’univers de l’outdoor et du...

Des housses d’ordinateurs, des trousses et autres petits accessoires de bagagerie fabriqués avec d’anciens anoraks ou coupe-vent ? C’...

Des housses d’ordinateurs, des trousses et autres petits accessoires de bagagerie fabriqués avec d’anciens anoraks ou coupe-vent ? C’est possible, grâce à OWL (Outdoor Waste Lab : littéralement : le labo des déchets des activités de plein air). Derrière cet acronyme se cache un groupement d’acteurs basés en Haute-Savoie : un atelier d’éco-design, Woodstock Création, la styliste Claire Alvernhe et l’Agence AIR (Agence Innovation Responsable), spécialisée dans le développement durable.
 
Les produits OWL sont le résultat du recyclage créatif de vêtements issus des univers de l’outdoor et du surf. Ils sont uniques et entièrement confectionnés en Haute-Savoie, au pied du Mont-Blanc, par une entreprise d’insertion.
 
Pour fabriquer ses accessoires, le collectif OWL utilise les retours clients, les prototypes, les troisièmes choix des collections ou encore les vêtements non réparables. Récupérés directement auprès des fabricants, ces "déchets" deviennent de précieuses ressources. Trois marques incontournables de l’ outdoor sont déjà séduites par le concept : Millet, Patagonia et Picture Organic Clothing.
 
Souhaitons longue vie à ce projet respectueux de l’environnement et créateur d’emplois !
 
Pour en savoir plus, allez donc visiter le site de OWL !
Lire la suite
mai / 2015
Messieurs, soyez des « Gentle men », partagez vos vêtements grâce au Gentle Dressing !

Messieurs, soyez des « Gentle men », partagez vos vêtements grâce au Gentle...

La marque La Gentle Factory a lancé, fin avril, le Gentle Dressing, première plateforme collaborative de mode masculine. C’est une solution...

La marque La Gentle Factory a lancé, fin avril, le Gentle Dressing, première plateforme collaborative de mode masculine. C’est une solution simple pour les hommes qui aiment faire du shopping et rester à la mode, mais qui se préoccupent de la planète et refusent de jeter les vêtements qu’ils ne portent plus.

Avec cette plateforme, vous avez trois possibilités pour donner une seconde vie à vos vêtements : l’échange, la location, ou la vente d’occasion. À vous de choisir en fonction de vos besoins. Séduits par le concept ? Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire sur le site de la Gentle Factory.
 
Une fois inscrit sur le Gentle Dressing, il vous suffira de préciser votre recherche et votre localisation pour voir tout ce que la communauté des « Gentle Men » vous propose. Mais trêve de discours, voyons en image comment ça fonctionne, avec cette petite vidéo.

Vous l'aurez compris, le Gentle Dressing vous permet d’étoffer votre garde-robe sans vous ruiner, tout en préservant l’environnement, puisque vous ne jetez plus vos vêtements !
 
Et n’oubliez pas : pour vos vêtements trop usés pour être portés à nouveau, ou pour ceux qui n’ont pas trouvé preneur sur la plateforme, vous pouvez toujours les déposer dans l’un des 35 000 points d’apport volontaires partout en France !
Lire la suite
mai / 2015
Les futurs professionnels de la mode ont la fibre du tri !

Les futurs professionnels de la mode ont la fibre du tri !

Un film court sur le bac professionnel « Métiers de la mode » du lycée Marie Laurencin sera diffusé lors de la Semaine...

Un film court sur le bac professionnel « Métiers de la mode » du lycée Marie Laurencin sera diffusé lors de la Semaine Européenne du Développement Durable, en novembre 2015. Il a été réalisé par les élèves du lycée de l’audiovisuel Evariste Gallois de Noisy-le-Grand dans le cadre du programme Jeunes reporters pour l’environnement.
 
Le reportage nous montre le défilé de mode de fin d’études, réalisé par les élèves avec des matières variées, et surtout recyclées. On y découvre des pièces créatives et tendance, fabriquées à partir de vêtements recyclés ou de matières diverses, comme le papier ou le plastique. Notre coup de cœur : la robe asymétrique fabriquée à partir de cravates assemblées. Un bel exemple de recyclage !
 
Ce défilé est le fruit d’un travail de trois années, au cours desquelles les élèves de ce bac pro ont appris à réaliser un vêtement de A à Z, depuis l’élaboration des prototypes jusqu’à la conception, en passant par toutes les étapes de la production. Les élèves apprennent les processus industriels, mais également la haute qualité et l’artisanat d’art.
 
Tout au long de leur formation, les jeunes sont sensibilisés au développement durable, à l’éco-conception et au recyclage des textiles. Ils acquièrent ainsi le réflexe du tri, pour l’adopter plus tard dans leur métier.
 
Un travail est mené en concertation avec les acteurs de la filière du textile pour trouver des débouchés pour ces jeunes. Parce qu’ils sont les professionnels de demain : l’enjeu est de taille ! Une fois leur diplôme en poche, ces jeunes sont amenés à être les acteurs d’une mode plus durable, plus respectueuse de l’environnement !
 
Pour visionner ce reportage de 5 minutes, cliquez sur ce lien !
Lire la suite
mai / 2015
Zoom sur les fibres textiles !

Zoom sur les fibres textiles !

Vous vous souvenez du Fashion Revolution Day (Jour de Révolution dans la Mode), qui a eu lieu le 24 avril dernier ? Il invitait les consommateurs...

Vous vous souvenez du Fashion Revolution Day (Jour de Révolution dans la Mode), qui a eu lieu le 24 avril dernier ? Il invitait les consommateurs à s’interroger sur la provenance et les conditions de fabrication de leurs vêtements, afin de faire des achats plus responsables.
 
Dans la même optique, le blog « My Happy Wardrobe » (ma garde robe heureuse) s’est intéressé récemment à la production des textiles. Son auteur, une fan de mode de 24 ans, a recensé les différents types de fibres textiles, pour nous aider à nous y retrouver lorsque nous faisons du shopping. Sans prétendre à l’exhaustivité, son travail apporte de la clarté face à la grande variété de matières et textures de nos vêtements. Il nous permet aussi de mieux comprendre les étiquettes de nos vêtements.
 
L’infographie distingue six grandes familles de fibres textiles :
 
- Les fibres végétales, issues du coton ou du lin par exemple ;
- Les fibres animales, comme la laine issue des poils de mouton ;
- Les fibres artificielles, comme la cellulose, fabriquée à partir du bois ;
- Les fibres synthétiques, comme l’acrylique ;
- Les fibres minérales, issues de minerais comme le carbone ou le verre ;
- Les peaux, c'est-à-dire les cuirs et les fourrures.
 
Ce classement permet d’avoir une vision globale des textiles. A vous de jouer si vous souhaitez en savoir plus sur chaque catégorie !
 
Ayons le réflexe de lire les étiquettes de nos vêtements, pour une mode plus responsable !
 
Illustration : myhappywardrobe.com
Lire la suite
mai / 2015
Recyclage des textiles et des chaussures : participez à un concours de tutoriels !

Recyclage des textiles et des chaussures : participez à un concours de...

Vous le savez, à La Fibre du Tri, nous aimons les tutoriels et la créativité. C’est pourquoi nous aimons le principe de ce concours...

Vous le savez, à La Fibre du Tri, nous aimons les tutoriels et la créativité. C’est pourquoi nous aimons le principe de ce concours organisé par la Communauté de Communes Epernay et Pays de Champagne (CCEP).
 
Il s’agit pour vous de réaliser un tutoriel de moins de trois minutes expliquant comment transformer ou réutiliser du textile, du linge de maison, des chaussures ou de la petite maroquinerie.
 
Les possibilités sont très larges, donc laissez libre cours à votre créativité ! Votre tutoriel devra démontrer qu’il est possible de donner une seconde vie à ses vêtements usagés grâce à la réparation, au troc, au don, à la customisation, à la vente et l’achat d’occasion ou au dépôt dans l’un des 35 000 points d’apport volontaire de France. 
 
Vous devrez ensuite poster votre vidéo sur votre page Facebook, dans une publication ouverte au public, accompagné du hastag #tutotri. Le détail du règlement se trouve ici.
 
Les vidéos les plus plébiscitées (c’est-à-dire qui auront totalisé le plus de « J’aime » une fois qu’elles seront partagées sur la page Facebook de la CCEPC), seront diffusées lors de la Semaine Européenne du Développement Durable, du 30 mai au 5 juin prochain.
 
Nous allons suivre avec intérêt la page Facebook de la CCEP et nous avons hâte de découvrir vos idées !
 
A vos caméras !
Lire la suite
avril / 2015
La Fibre du Tri est sur les ondes !

La Fibre du Tri est sur les ondes !

Plusieurs émissions radio ont récemment parlé du recyclage des textiles. Vendredi dernier, sur France Bleu, c’est l’émission...

Plusieurs émissions radio ont récemment parlé du recyclage des textiles. Vendredi dernier, sur France Bleu, c’est l’émission « Les Experts », dédiée aux problématiques de consommation et présentée par Laurent Petitguillaume, qui a fait le point sur le recyclage des TLC (Textiles, Linge de maison et Chaussures). Le tri des TLC a également fait récemment l’objet d’un sujet dans l’émission « Question de choix », présentée par Fabienne Chauvière sur France Info. Cette brève émission, diffusée chaque samedi, vise à entretenir le sens critique des consommateurs.
 
Même si certains d’entre vous l’ignorent encore, il faut avoir, avec les textiles que l’on ne veut pas garder, le même réflexe qu’avec le verre, les piles ou les ampoules : les déposer dans les points d’apport volontaire ou les confier à des associations. Le point commun des ces points d’apport ? Ils sont identifiés par le logo repère qui illustre notre article. Quoi qu’il en soit, pour couper court au gaspillage, il ne faut pas jeter les textiles avec les déchets ménagers classiques !
 
Interviewé dans ces émissions, Alain Claudot, le Directeur Général d'Eco TLC (l’éco-organisme de la filière de recyclage des textiles), a rappelé les grands principes du recyclage des textiles. Les TLC récupérés sont triés, et en fonction de leur état, seront portés à nouveau ou transformés et recyclés. Grâce aux matériaux issus des TLC, on fabrique de nouvelles fibres, mais également des filtres, des feutres isolants, et même des revêtements de terrain de sport ! Et le secteur du recyclage crée des emplois !
 
Il existe 35 000 points d'apport volontaire en France, et tous sont recensés sur le site www.lafibredutri.fr. Il vous suffit de taper votre code postal pour trouver le point d'apport volontaire le plus proche de chez vous !
 
Vous pouvez réécouter l’émission Les experts du 24 avril 2015 sur ce lien.
 
Et pour réécouter Question de choix, cliquez sur ce lien.
 
Ayez le réflexe du tri et faites passer le mot !
Lire la suite
avril / 2015
Bastia présente une exposition 100 % recyclée!

Bastia présente une exposition 100 % recyclée!

De septembre 2014 à fin janvier 2015, le SYVADEC (syndicat mixte chargé de la prévention, du recyclage, de la valorisation et du traitement des...

De septembre 2014 à fin janvier 2015, le SYVADEC (syndicat mixte chargé de la prévention, du recyclage, de la valorisation et du traitement des déchets ménagers en Corse) a organisé un grand concours intitulé : « Avez-vous l’art du recyclage ? ».

Le défi était le suivant : les participants devaient réaliser une œuvre d’art en réutilisant des matériaux du quotidien, puis la prendre en photo et la soumettre à un grand vote en ligne. Au total, plus de 50 œuvres ont été présentées, et pas moins de 3 000 votes ont été enregistrés sur le site du SYVADEC. Plusieurs écoles se sont impliquées avec enthousiasme dans la démarche.
 
Pour récompenser les participants, le SYVADEC expose à présent ces réalisations au grand public. Les résultats, étonnants, démontrent que l’art et le recyclage font bon ménage.
 
L’action a permis de sensibiliser le grand public et les élèves à l’importance du recyclage. Tissus, magazines, canettes ou bouchons en liège ont trouvé une seconde vie grâce à la créativité des participants. A travers cette initiative, jeunes et moins jeunes ont contribué, de manière artistique, au développement de l’éco-citoyenneté.
 
Retrouvez l’exposition au kiosque de la place Saint-Nicolas, à Bastia, du 20 au 30 avril 2015.

Photo: Carole Compocasso.
Lire la suite
avril / 2015
Du 20 avril au 10 mai 2015, offrez une seconde vie à vos vêtements avec Jules et la Gentle Factory

Du 20 avril au 10 mai 2015, offrez une seconde vie à vos vêtements avec Jules...

Dès aujourd’hui, et jusqu’au 10 mai, les magasins Jules récupèrent vos vieux vêtements. Les vêtements collectés...

Dès aujourd’hui, et jusqu’au 10 mai, les magasins Jules récupèrent vos vieux vêtements. Les vêtements collectés à cette occasion seront triés, avant d’être transformés ou recyclés. Vous leur offrirez ainsi une seconde vie, au lieu de les garder dans votre armoire sans les porter !
 
Comment ça marche ? En rapportant au moins deux pièces que vous ne portez plus, vous bénéficierez en échange d’un bon d’achat de 5 euros valable sur la nouvelle collection printemps-été 2015. Voilà une manière économique et écologique de renouveler votre garde-robe avec l’arrivée des beaux jours !
 
Les détails de l’opération, ainsi que la liste des magasins participants, se trouvent sur cette page.
 
Bon tri à toutes et à tous !
Lire la suite
avril / 2015
Le 24 avril, c’est le Fashion Revolution Day, pour plus de transparence dans l’industrie de la mode !

Le 24 avril, c’est le Fashion Revolution Day, pour plus de transparence dans l’...

Vous vous en souvenez sans doute : pour la première édition du Fashion Revolution Day*, le 24 avril 2014, nous avions retourné nos v...

Vous vous en souvenez sans doute : pour la première édition du Fashion Revolution Day*, le 24 avril 2014, nous avions retourné nos vêtements et montré nos étiquettes pour provoquer une réflexion sur l’envers du décor, pas toujours très glamour, de la mode. Vous aviez été plusieurs dizaines de milliers à partager vos selfies sur les réseaux sociaux, créant un vrai buzz sur la toile.
 
Cette année, la mobilisation continue, avec une nouvelle campagne appelée « Je veux savoir». L’idée est encore d’interroger vos marques sur l’histoire des vêtements que vous portez, et d’exiger la transparence sur les conditions de leur fabrication. En participant à cette campagne, les consommateurs imaginent le chemin parcouru par leurs vêtements, depuis le cultivateur de la matière première, jusqu’au confectionneur, en passant par le filateur et le teinturier.
 
Le jour J, le 24 avril, plusieurs événements auront lieu partout dans le monde. A Paris, cela aura lieu à l’Archipel (26 bis rue Saint Pétersbourg, Paris 8e), et ce sera ouvert à tous. Au programme : le matin, une grande conférence intitulée « Je veux savoir – Consommer la mode autrement » et l’après-midi, des ateliers créatifs dédiés au textile, ainsi que, toute la journée, une collecte de vêtements. Les détails de la journée se trouvent sur la page Facebook de l’événement.
 
Vous avez la fibre du tri, et vous souhaitez participer à la campagne et/ou assister à la conférence du 24 avril à Paris ?
Rendez-vous sur la page Facebook du Fashion Revolution Day France, vous y trouverez toutes les informations utiles !
 
* Jour de révolution dans la mode
Lire la suite
avril / 2015
Avec Bizzbee et la Gentle Factory, les jeunes aussi ont la fibre du tri !

Avec Bizzbee et la Gentle Factory, les jeunes aussi ont la fibre du tri !

Avec son univers trendy, la marque de vêtements Bizzbee est devenue incontournable pour les jeunes. Vous avez peut-être déjà vu ses tee-...

Avec son univers trendy, la marque de vêtements Bizzbee est devenue incontournable pour les jeunes. Vous avez peut-être déjà vu ses tee-shirts aux messages humoristiques ou au graphisme décalé. Avec l’humour qui la caractérise, la marque s'associe à la Gentle Factory et organise, du 24 avril au 10 mai, une grande collecte de vêtements. L’occasion de sensibiliser ses clients au tri des vêtements et à une mode plus responsable !

Toujours en collaboration avec La Gentle Factory, Bizzbee lancera une mini-collection appelée « La Recyclerie » et composée de vêtements « marins marrants » fabriqués à partir de fibres recyclées : deux sweats, deux marinières, deux tee-shirts et deux bermudas/shorts. De quoi être à la mode en ce printemps !

Comment ça marche ?
En l’échange d’un ou plusieurs produits textiles déposés en magasin, Bizzbee vous remettra un bon de réduction. Les conditions et le règlement sont sur la page Facebook de Bizzbee.
Lire la suite
mars / 2015
Parisiennes, Parisiens et amis de passage dans la Capitale, les 4 et 5 avril, allez faire un tour à la fête de la récup’ !

Parisiennes, Parisiens et amis de passage dans la Capitale, les 4 et 5 avril,...

Si vous êtes à Paris le week-end de Pâques et que vous avez la fibre du tri, ne ratez pas la Fête de la Récup’. Au...

Si vous êtes à Paris le week-end de Pâques et que vous avez la fibre du tri, ne ratez pas la Fête de la Récup’.

Au programme : une collecte d’objets (y compris de vêtements, de linge de maison et de chaussures), une grande vente à bas prix d’objets récupérés, des ateliers participatifs pour apprendre à réparer ses objets et recoudre ou transformer ses vêtements, mais aussi des conférences sur les enjeux de la récupération.

Fans de mode et d’art, vous pourrez assister au « Défilé des Récupérables » samedi de 16 heures à 17 heures, un événement alliant mode et récup’, organisé par le collectif Les Récupérables. Ils présenteront une collection de pièces uniques, créées à partir de textiles démodés, déjà portés, incongrus, et collectés dans des ressourceries.

Voici une petite vidéo qui résume bien l’esprit de ces deux journées.

La Fête de la Récup’, c’est à l’Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris, les 4 et 5 avril. Faites passer le mot !
Pour le programme complet, consultez le site Internet de l’événement.
Lire la suite
mars / 2015
Fabriquez vous-même vos lingettes démaquillantes !

Fabriquez vous-même vos lingettes démaquillantes !

Que peut-on faire avec des vieilles serviettes de bain ou des couverture en laine polaire ? Des disques à démaquiller lavables ! Aujourd...

Que peut-on faire avec des vieilles serviettes de bain ou des couverture en laine polaire ? Des disques à démaquiller lavables ! Aujourd'hui, nous vous proposons un tutoriel très simple pour fabriquer vous-même vos disques à démaquiller.

La culture intensive du coton utilise de très grandes quantités d’eau, de pesticides et d’insecticides. Tous les acteurs doivent se mobiliser pour limiter l’impact de cette production sur l’environnement. Ainsi, lors de vos achats, pensez à privilégier, dès que possible, le coton issu d’une filière de production biologique. Une autre astuce consiste à réutiliser les vêtements ou le linge de maison en coton dont vous ne vous servez plus, en leur offrant une seconde vie.

Pour fabriquer vos disques à démaquiller, mais aussi pour des lingettes bébé, il vous faudra du tissu éponge ou du tissu en laine polaire : ces textiles enlèvent bien les impuretés sans qu’il soit nécessaire de frotter. Quel que soit votre choix, l’idéal est d’en fabriquer une quinzaine. Vous pourrez les laver ensuite en machine, en les plaçant par exemple dans un filet à linge pour sous-vêtements. Réutilisables à volonté, ils vous permettront de préserver la planète et de faire des économies, puisque vous n’aurez plus besoin d’acheter du coton jetable. Parions que vous ne pourrez plus vous en passer !

C’est la blogueuse Antigone XXI qui vous donne la marche à suivre pour des très jolis disques à démaquiller ronds. Grâce à son tutoriel, même pas besoin de machine à coudre !

Si vous préférez fabriquer des lingettes carrées, voici un autre tutoriel sympa et facile, trouvé sur le blog de Maman Mammouth.

Maintenant, à vous de jouer !

Photo : http://antigonexxi.com
Lire la suite
mars / 2015
Avec l’arrivée du printemps, c’est le retour de la vide-dressing week !

Avec l’arrivée du printemps, c’est le retour de la vide-dressing week !

Dès aujourd'hui, et jusqu’au 1er avril, les boutiques de mode indépendantes de toute la France vous invitent à participer à la...

Dès aujourd'hui, et jusqu’au 1er avril, les boutiques de mode indépendantes de toute la France vous invitent à participer à la quatrième édition de la vide-dressing week, opération printanière de collecte de vêtements et vêtements de nuit.

Comment participer ?

- Etape 1 : vous profitez de l’arrivée du printemps pour faire le tri dans vos armoires.

- Etape 2 : du 18 mars au 1er avril : vous déposez dans la boutique participante de votre choix les vêtements, propres et en bon état, que vous souhaitez donner aux plus démunis. La liste des boutiques participantes est disponible sur le site de l'événement.

- Etape 3 : à partir du 1er avril : vos commerçants remettent les sacs de vêtements collectés aux bénévoles des antennes locales de la Croix-Rouge. Les vêtements rejoindront les rayons des vestiaires et vestiboutiques de l’association et seront redistribués aux personnes
accompagnées par l’association.

Alors, du 18 mars au 1er avril, découvrez-vous solidaire !

Et n’oubliez pas : si vous avez des vêtements, du linge de maison ou des chaussures usés, ils peuvent aussi être recyclés !
Il existe plus de 35 000 points d’apport partout en France. Trouvez sur notre carte le plus proche de chez vous !
Lire la suite
mars / 2015
Lou Moria: des chaussures en plastique moulé fabriquées à la seconde !

Lou Moria: des chaussures en plastique moulé fabriquées à la seconde !

Les chaussures thermoformées et minimalistes de la jeune créatrice Lou Moria sont écologiques. Elles sont obtenues grâce à des...

Les chaussures thermoformées et minimalistes de la jeune créatrice Lou Moria sont écologiques. Elles sont obtenues grâce à des chutes de matières plastiques agrégées. Composées d’une seule matière, elles seront ensuite facilement recyclables et recyclées.

Le thermo-moulage, comment ça marche ? Une feuille de plastique est chauffée jusqu’à devenir souple, puis elle est placée sur un moule. De l’air aspire la feuille dans le moule. Puis la feuille est éjectée du moule. La paire de chaussures est prête à l’emploi ! Voici le processus de production en images.

Mais la marque innove aussi par une autre originalité : le packaging de la chaussure est intégré au produit. En l’ouvrant, l’utilisateur finalise lui-même ses chaussures et peut les personnaliser.

Comme l’explique Lou Moria, la plupart de nos vêtements manquent de caractère, car ils sont dupliqués à des millions d’exemplaires et sont aussitôt remplacés par d’autres. Malgré tout, nous sommes attachés à nos vêtements et chaussures, car nous avons une relation spéciale avec ces objets. Ils ont leur histoire en fonction de l’usage que nous en faisons. C’est cette réflexion qui a motivé son projet de chaussures. A nous de décider ce que nous en faisons !

« Chaque paire que je dessine permet à son utilisateur d’interagir avec elle d’une manière ou d’une autre : il peut la réparer, la découper ou la customiser selon ses goûts et ses envies. Une nouvelle histoire est ainsi créée entre l’objet et son utilisateur ; une histoire qui peut être longue ou courte, intime, mécanique, sentimentale ou simplement fonctionnelle ».

Que pensez-vous de ce projet ? Une paire de chaussures est-elle selon vous purement fonctionnelle ? Ou se doit-elle avant tout d’être esthétique ?

Photographie : www.loumoria.com
Lire la suite
mars / 2015
Pour le printemps, Vittel transforme votre canapé en… baskets !

Pour le printemps, Vittel transforme votre canapé en… baskets !

L’eau minérale Vittel s’engage pour vous redonner la forme. En cette veille de printemps, elle lance une initiative originale pour vous redonner...

L’eau minérale Vittel s’engage pour vous redonner la forme. En cette veille de printemps, elle lance une initiative originale pour vous redonner l’envie d’aller courir : elle transforme votre canapé en paire de baskets !

Tout part d’un constat simple : en 2014, les Français ont passé plus de 4 heures 30 par jour dans leur canapé, à ne pas faire grand-chose. Vittel a donc décidé, non sans humour, de prendre le mal à la racine et de transformer votre canapé en baskets ! Vous avez bien lu : Vittel lance le Couch Converter Service, un service gratuit de transformation de canapé, qui vous permet d’obtenir des baskets originales et uniques, fabriquées à partir du tissu de votre canapé.

Avec l’aide de talentueux designers, la marque a créé pour l'occasion un modèle exclusif de baskets. Des professionnels de la basket vont réaliser 50 paires uniques. Chaque paire sera gratuite et réalisée à la main à partir du tissu de votre canapé.

Pour participer, inscrivez-vous en ligne sur le site dédié. Si votre canapé fait partie des 50 canapés retenus, il vous suffira d’envoyer une partie de son tissu aux équipes du Couch Converter. En seulement quelques semaines, vous recevrez votre superbe paire de baskets, et vous n’aurez plus qu’à enfiler vos nouvelles baskets et quitter votre canapé pour commencer le printemps en toute vitalité !

Tout est très bien expliqué dans cette vidéo !
Lire la suite
février / 2015
L’upcycling au service d’une mode plus durable

L’upcycling au service d’une mode plus durable

L’upcycling, ça consiste à récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus l'usage pour les transformer en mat...

L’upcycling, ça consiste à récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus l'usage pour les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d'utilité supérieure. On recycle donc « par le haut » ("up" en anglais).

Dans le domaine du textile, il existe 1 001 manière de faire de l’upcycling. Vous pouvez faire de l’upcycling vous même, lorsque vous transformez un vieux vêtement pour lui donner une seconde vie. Nous publions d’ailleurs régulièrement des tutoriels astucieux pour se lancer dans l’upcycling « fait maison ».

Les marques de vêtements sont aussi de plus en plus nombreuses à s’y mettre. C’est le cas de Kallio, une marque pour enfants créée il y a deux ans à New-York. On a un vrai coup de cœur pour les créations de Karina Kallio, toutes fabriquées à partir de vieilles chemises d’hommes. Voilà un aperçu de la métamorphose des chemises dans une très courte vidéo.

Fabriqués sur place pour soutenir l’emploi local, les vêtements de Kallio sont tous uniques, et contribuent à réduire les déchets textiles en leur donnant une seconde vie.

Une vraie source d’inspiration pour la mode de demain !

Photo : http://www.fastcodesign.com
Lire la suite
février / 2015
Le cuir de demain sera en fibres… d’ananas

Le cuir de demain sera en fibres… d’ananas

La fibre d’ananas est utilisée depuis longtemps dans la fabrication des vêtements et chaussures traditionnels aux Philippines. Durant les ann...

La fibre d’ananas est utilisée depuis longtemps dans la fabrication des vêtements et chaussures traditionnels aux Philippines. Durant les années 1990, la créatrice Carmen Hijosa était à la recherche de nouveaux matériaux pouvant constituer une alternative de qualité au cuir. Elle s’est donc penchée de plus près sur cette matière première, qui s'est avérée particulièrement prometteuse.

Permettant de produire une maille sans tissage ou tricotage, sur le principe du feutre, les fibres d'ananas ont une apparence semblable à la toile et peuvent être teintes et traitées pour obtenir différents types de textures. Différentes épaisseurs de produit sont également possibles, selon l’usage envisagé. Il est notamment facile de reproduire l’aspect et la solidité du cuir.

Carmen Hijosa tient par ailleurs à ce que ses produits soient les plus respectueux possibles de l’environnement. Les fibres sont extraites de feuilles d’ananas sur les plantations des fermiers, où elles sont habituellement laissées à même le sol après la récolte. La production de la fibre d’ananas ne nécessite pas de terrain dédié à la culture des feuilles et constitue un réel bénéfice pour les petits producteurs.

Après cinq ans de développement au Royaume-Uni, le Piñatex (c’est le nom donné à ce textile issu de l’ananas) a été lancé à Londres en novembre 2014. Sérieux avantage, son prix au mètre carré est pour le moment inférieur à celui du cuir. Cette différence de prix s’explique par la faible quantité de déchets générés par la matière première. La fibre d’ananas constitue donc un textile durable et à moindre coût, qui devrait séduire à la fois les fabricants et les consommateurs. Une innovation à suivre de très près !
Lire la suite
février / 2015
Avec les hypermarchés Carrefour, offrez une seconde vie à vos vieux jeans !

Avec les hypermarchés Carrefour, offrez une seconde vie à vos vieux jeans !

Nous avons tous un ou deux jeans que nous ne portons plus, soit parce que la coupe ne nous plaît plus, soit parce qu’ils sont troués ou us...

Nous avons tous un ou deux jeans que nous ne portons plus, soit parce que la coupe ne nous plaît plus, soit parce qu’ils sont troués ou usés. Si nous faisions un peu le tri dans nos armoires ? Dès aujourd'hui, et jusqu’au 23 février, Carrefour organise une grande collecte de jeans. Vous pouvez déposer vos vieux jeans dans l’un des 219 hypermarchés Carrefour participant à l’opération. Pour deux jeans rapportés, vous obtiendrez un bon d’achat de 5 euros*.

Seule condition : que vos jeans soient propres et en bon état global. Mais ils peuvent être troués. En participant à cette opération, vous faites des économies et vous préservez l’environnement en contribuant au recyclage des textiles.

Déjà en 2014, Carrefour avait organisé une opération de reprise de textile qui avait permis de récolter 65 tonnes de vêtements. Pour cette deuxième édition, Carrefour travaille en partenariat avec la société Ecotextile, spécialisée dans la collecte des textiles usagés. Ecotextile effectue le tri de vêtements et s’occupe de leur valorisation. En outre, elle s’engage dans l’insertion professionnelle, puisqu’elle embauche des personnes rencontrant des difficultés dans leur recherche d’emploi.

Alors, pour la planète et pour l’emploi, rendez-vous chez Carrefour, jusqu’au 23 février !

Et n’oubliez pas : pour tout le reste de l’année, et pour tous les autres textiles, ainsi que le linge de maison et les chaussures, il existe plus de 35 000 points de collecte partout en France, recensés sur le site de la Fibre du Tri.
 
* Offre limitée à 3 bons distribués par foyer (personnes vivant sous le même toit) et par jour (soit au maximum 6 pantalons jeans déposés par jour et par foyer). Bon d’achat valable du 11 février au 31 mars 2015 et utilisable pour un minimum de 30€ d’achat sur le secteur Textile au niveau des rayons Chaussures, Bébé, Enfant, Femme, Homme, Linge de maison et Accessoires. VOIR MODALITES COMPLETES ET LISTE DES MAGASINS PARTICIPANTS SUR WWW.CARREFOUR.FR
Lire la suite
février / 2015
Le point sur le recyclage des Textiles, du Linge de maison et des Chaussures (TLC)

Le point sur le recyclage des Textiles, du Linge de maison et des Chaussures (...

Les TLC, vous connaissez ? Ce sont les Textiles, le Linge de maison et les Chaussures. À ce jour, environ 30 % des TLC sont recyclés. La...

Les TLC, vous connaissez ? Ce sont les Textiles, le Linge de maison et les Chaussures. À ce jour, environ 30 % des TLC sont recyclés. La filière du textile a pour ambition de doubler les volumes au cours des prochaines années. Son éco-organisme, Eco TLC, vient d’obtenir à cet égard un nouvel agrément de l’Etat. Sa mission ? Diminuer l’impact environnemental des TLC. Cela passe à la fois par la collecte, le tri et le recyclage des TLC en fin de vie, pour limiter la production de déchets, mais aussi, plus en amont, par la sensibilisation de tous les acteurs de la filière – producteurs, vendeurs, consommateurs – en faveur d’une consommation textile durable.

Tri des TLC : où en est-on ?

Les consommateurs ont aujourd'hui l’habitude de donner leurs vêtements lorsque ces derniers peuvent être portés à nouveau. C’est une très bonne chose. La vraie nouveauté, c’est que même les vêtements usés ou déchirés ne vont plus à la poubelle. Après la collecte et le tri, les fibres textiles récupérées seront transformées en nouveaux produits, comme de nouveaux textiles, mais aussi du rembourrage pour l’ameublement ou de l’isolant pour la construction. Les initiatives sont nombreuses pour augmenter le taux de collecte. Aujourd'hui, il existe plus de 35 000 points d’apport en France : associations, bornes dans les déchèteries, conteneurs sur la voie publique, magasins de vêtements, etc.

Eco-conception et éco-consommation

Les consommateurs veulent savoir comment leurs produits ont été fabriqués. Les marques sont de plus en plus nombreuses à s’engager dans des démarches d’éco-conception. Cerise sur le gâteau, grâce aux progrès techniques, les vêtements recyclés sont désormais beaux et tendance. Car la mode reste avant tout un plaisir. Et désormais, ce plaisir s’inscrit dans une démarche responsable, respectueuse de l’environnement.

Pour accélérer le mouvement du tri des TLC, un seul réflexe : parlez-en autour de vous !

Si vous souhaitez découvrir l’émission de BFM sur le recyclage des textiles (durée: 11 minutes), c'est ici.

Photo : Jérôme Obry, Président d'Eco TLC
Lire la suite
janvier / 2015
Secrets de commode, le concept novateur pour les fashion addicts qui ont la fibre du tri

Secrets de commode, le concept novateur pour les fashion addicts qui ont la...

Il y a mille et une façons d’avoir la fibre du tri. Vous êtes plutôt du genre fashion addict ? Votre placard à vêtements...

Il y a mille et une façons d’avoir la fibre du tri. Vous êtes plutôt du genre fashion addict ? Votre placard à vêtements déborde ? Vous renouvelez régulièrement votre garde-robe pour rester tendance ? Pour maîtriser votre budget mode, un seul réflexe : faites le tri !

Dans un dépôt-vente classique, on ne sait pas à quel moment nos vêtements seront vendus. C’est pour répondre, entre autres, à cette problématique, que Carole Poensin a créé Secrets de Commode. Ce nouveau concept repose sur deux étapes : la collecte, puis la vente à petits prix.

Les collectes ont lieu dans des grands magasins ou des centres commerciaux partout en France (Galeries Lafayette, BHV, Printemps, etc.). La condition pour déposer vos vêtements ? Que ces derniers soient en parfait état et portent une étiquette de marque. En échange de vos pièces, vous recevez des bons d’achat valables dans les grands magasins.Des ventes sont ensuite organisées dans des lieux originaux. Elles sont l’occasion de vous faire plaisir en trouvant des pièces de marques à petits prix.

Intéressés par le concept ? Vous trouverez toutes les informations, ainsi que le calendrier des prochaines collectes et ventes, sur le site Internet Secrets de Commode.

Et n’oubliez pas : les vêtements usés ou démodés se recyclent aussi. Il suffit de les déposer dans l’un des 35 000 points d’apport de la filière. Retrouvez le plus proche de chez vous sur La Fibre du tri !
Lire la suite
janvier / 2015
Le logo Triman est arrivé !

Le logo Triman est arrivé !

Depuis début janvier 2015, le logo Triman a fait son apparition. Vous l’avez peut-être déjà vu ? Ce logo peut être appos...

Depuis début janvier 2015, le logo Triman a fait son apparition. Vous l’avez peut-être déjà vu ? Ce logo peut être apposé sur différents types de produits, mais aussi sur les emballages ou les notices d'utilisation. Il pourra également être affiché en magasin ou présent sur le site Internet des produits concernés.
 
Sa signification ? La présence du logo Triman indique que le produit ou l’emballage ne doit pas être jeté dans la poubelle des ordures ménagères mais doit être trié ou déposé dans un point de collecte afin d’être recyclé.

Triman sera bien sûr présent sur les vêtements, le linge de maison ou les chaussures. Si vous souhaitez vous défaire de textiles ou de chaussures portant le logo Triman, vous devrez les déposer dans l’un des 35 000 points d’apport volontaire de la filière. Les vêtements ainsi déposés seront triés, puis réutilisés ou recyclés en fonction de leur état. Pour trouver le point d’apport le plus proche de chez vous, rien de plus simple, grâce à l’outil de géolocalisation mis à votre disposition sur le site de la Fibre du tri.

L’apposition du logo Triman par les industriels sera progressive. Il ne figure donc pas encore sur tous les produits et emballages concernés. Son absence ne veut pas dire qu'il ne faut pas trier vos textiles et chaussures ! Alors n’oubliez pas de donner une seconde vie à vos vêtements en ayant la fibre du tri !
Lire la suite
janvier / 2015 | Coup de cœur
Universal Love, porte-parole de la mode éthique

Universal Love, porte-parole de la mode éthique

Depuis sa création en 2004, Universal Love se mobilise pour sensibiliser le grand public aux enjeux de la mode responsable. L'association organise par...

Depuis sa création en 2004, Universal Love se mobilise pour sensibiliser le grand public aux enjeux de la mode responsable. L'association organise par exemple des défilés de mode éthique, des conférences et des expositions dans les salons, les mairies et les écoles.

L’exposition « Le revers de mon look », dédiée en particulier aux jeunes générations, fait ainsi en ce moment sa tournée à travers la France. À partir d’exemples concrets de looks, elle explique le cycle de vie des différentes matières textiles et nous propose des pistes pour adopter une démarche plus juste et plus écologique dans notre consommation de vêtements. Une fois que l’on connaît les matières qui composent nos vêtements et que l’on sait comment elles ont été fabriquées, on est en mesure de faire des choix plus responsables. Et il devient possible d’être une fashion addict tout en s’inscrivant dans une mode plus éthique !

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette exposition, rendez-vous sur le site Internet de l’association, qui propose notamment un descriptif détaillé de l’exposition « Le revers de mon look ».

Et pour suivre l’actualité d’Universal Love, rendez-vous sur sa page Facebook.
Lire la suite
janvier / 2015
Le Manteau d’Avenir : l’innovation textile au service de la solidarité

Le Manteau d’Avenir : l’innovation textile au service de la solidarité

Le Manteau d’Avenir est un programme d’urgence visant à améliorer les conditions de vie et de santé des 330 000 personnes...

Le Manteau d’Avenir est un programme d’urgence visant à améliorer les conditions de vie et de santé des 330 000 personnes victimes du grand froid en France. Concrètement, il s’agit d’un manteau innovant, qui peut servir de sac de couchage.

Distribué gratuitement aux bénéficiaires par un réseau d'associations de lutte contre l'exclusion, il est proposé aux collectivités locales et aux entreprises dans le cadre de leur politique de lutte contre l’exclusion et de RSE. L’objectif du programme est de donner 4 000 manteaux au cours de cet hiver.

Le manteau d’avenir est confectionné en partie avec des matières recyclées. Il est composé de deux couches de tissu, séparées par un feutre isolant thermique provenant soit des vêtements professionnels de pompiers recyclés ou de bouteilles en plastique recyclées. Totalement imperméable, il est également résistant à des températures de -8°C.

Conçu en collaboration avec des ONG de lutte contre l'exclusion et des personnes sans domicile fixe, il protège du froid et de l’humidité, il permet une sécurisation des effets personnels et se range en bandoulière après son utilisation en sac de couchage.

Enfin, le manteau d’avenir est solidaire. Il est fabriqué par des femmes à la retraite et/ou en situation de réinsertion sociale, dans une entreprise française ayant des ateliers dans le nord de la France et en Europe.

N’hésitez pas à faire connaître ce projet à votre entreprise ou dans votre commune !

Pour toute information complémentaire ou si vous souhaitez soutenir le projet, rendez-vous sur le site Internet du Manteau d’Avenir.
Lire la suite
décembre / 2014
Besoin d’une tenue qui scintille pour le réveillon ? Et si vous la créiez vous-même en un rien de temps ?

Besoin d’une tenue qui scintille pour le réveillon ? Et si vous la créiez vous-...

Le soir du réveillon, nous aimons toutes nous mettre sur notre 31, et pour cela, rien de tel qu’un accessoire ou une tenue qui brille. Mais, faute de...

Le soir du réveillon, nous aimons toutes nous mettre sur notre 31, et pour cela, rien de tel qu’un accessoire ou une tenue qui brille. Mais, faute de temps ou de budget, vous n’avez peut-être pas acheté la tenue idéale.

Pas de panique ! Vous avez encore le temps de créer vous-même une belle tenue de réveillon, en customisant une pièce de votre garde-robe ! Voilà un bon moyen de donner une seconde vie à vos vêtements ou chaussures, sans vous ruiner.

Nous vous avons sélectionné un top 20 de tutoriels mode, très simples à réaliser, qui vous permettront de sublimer, au choix, votre pochette, vos chaussures, ou même votre robe, avec un détail qui brille.

Notre coup de cœur ? Le col cousu de sequins dorés. Avec une aiguille, du fil, un peu de patience et de créativité, vous pourrez métamorphoser une robe ou un t-shirt. Promis, cela ne vous prendra pas plus d’une heure ! Et en prime, vous aurez la satisfaction d’avoir une tenue unique, que vous aurez faite vous-même !

Il vous reste l’après-midi pour vous procurer des paillettes ou des sequins, ou encore des strass à coller. Pour cela, vous pouvez vous rendre dans une petite mercerie de quartier, dans une boutique de loisirs créatifs ou même dans un supermarché.

Il ne nous reste qu’à vous souhaiter un très bon réveillon !

Photo : http://apairandasparediy.com



Lire la suite
décembre / 2014
Françoise Carré, un autre regard sur les vêtements

Françoise Carré, un autre regard sur les vêtements

Pour créer ses sculptures, installations ou tableaux, Françoise Carré utilise le textile. Composées d’un ou plusieurs vê...

Pour créer ses sculptures, installations ou tableaux, Françoise Carré utilise le textile. Composées d’un ou plusieurs vêtements empilés et entrelacés, ses œuvres nous racontent tour à tour l’histoire du vêtement ou de celui qui l’a porté, elles suggèrent le souffle du vent, ou tout simplement nous invitent à rêver.

Après un passage dans le prêt-à-porter, Françoise Carré est devenue responsable textile chez Emmaüs, où elle a été en contact avec des milliers de tonnes de vêtements donnés, collectés, triés, remis en état, recyclés. De cette expérience unique, elle a tiré son inspiration. Depuis 2009, elle expose régulièrement et nous invite à réfléchir sur le sens des vêtements.

Voici comment Françoise Carré explique sa démarche et son attrait pour le vêtement comme matière première artistique :
« Le vêtement est un discours et, en tant que tel, il permet l’expression de soi, émet un contenu rationnel – je suis un garçon ou une fille ; j’ai chaud ou froid ; je fais du ski ou je suis banquier – et adresse à l’autre une charge émotionnelle pour le séduire. Le vêtement cache et montre à la fois, entrave et libère, protège et trahit, sert et aliène. Sans cesse renouvelé, il est source de vitalité et de créativité. Ephémère et futile, il est jeté, donné, passé, oublié, intemporel et essentiel : il est la mémoire de l’homme et garde son empreinte, des années ou des siècles durant ».

Vous pouvez découvrir ses œuvres, toutes légendées par un court poème, sur son site Internet.

Crédits photo : http://francoisecarre.blogspot.fr/
Lire la suite
décembre / 2014
La Baronne Fauchée, des créations de mode recyclées

La Baronne Fauchée, des créations de mode recyclées

La marque La Baronne Fauchée a été créée par le styliste Kristian von Forselles en collaboration avec Rachel Hardouin. Par ce nom...

La marque La Baronne Fauchée a été créée par le styliste Kristian von Forselles en collaboration avec Rachel Hardouin. Par ce nom original, le styliste rend hommage à sa propre grand-mère, la baronne von Forselles. Cette aristocrate suédoise, ruinée au début du XXe siècle, fit tout pour maintenir son mode de vie, en apprenant à fabriquer elle-même sa garde-robe. S’entourant des meilleurs artisans du royaume, elle mit en place des formations de couture, de maille et de crochet, développant ainsi un savoir-faire exceptionnel. 

Avec La Baronne Fauchée, Kristian von Forselles s’attache à recycler des matières nobles, des chutes et rebuts (dentelles de Calais, lin, laine, coton, etc.), mais aussi des créations existantes, des pièces « couture » oubliées ou de beaux vêtements rapidement écartés par le rythme de la mode.

La marque vient ainsi de présenter à Paris « The second life collection » (en français : « la collection seconde vie »), composée de douze pièces uniques, fabriquées dans un atelier à Paris. Pour cette collection, Kristian von Forselles a sélectionné des pièces invendues de la marque L’Herbe Rouge, à qui il a offert une seconde vie. Ainsi, une jupe ou un gilet sont devenus des robes, des jeans se sont métamorphosés en tailleur, un pull pour homme en bomber pour femme.

Parmi les autres créations de la marque, citons de magnifiques bijoux et accessoires réalisés à partir de chutes de dentelles de Calais, en collaboration avec la Maison Darquer, ou encore le premier tailleur 100 % issu du recyclage, inspiré du célèbre tailleur Chanel, et réalisé à partir de chambres à air usagées tricotées avec du fil doré : époustouflant !

Ces pièces intemporelles sont à découvrir sur le site de la marque.
Lire la suite
décembre / 2014
Melissa : des chaussures en PVC recyclé !

Melissa : des chaussures en PVC recyclé !

Melissa est une marque de chaussures en PVC recyclé, qui a vu le jour en 1979 au Brésil. Aujourd'hui implantée en Australie, elle vend ses...

Melissa est une marque de chaussures en PVC recyclé, qui a vu le jour en 1979 au Brésil. Aujourd'hui implantée en Australie, elle vend ses créations partout dans le monde. Pas moins de 50 millions de paires ont été fabriquées au cours des 25 dernières années. Leur point commun : elles sont toutes fabriquées en PVC recyclé… et elles sont écologiques.

Les chaussures Melissa sont éco-conçues. En effet, leur procédé de fabrication veille à limiter l’utilisation d’eau et d’énergie et la production de déchets. Comme elles sont mono-matières, elles peuvent facilement être désassemblées et recyclées. D’ailleurs, la marque recycle les excédents de ses anciennes collections pour en faire de nouvelles chaussures !

Pour fabriquer ses chaussures, la marque a mis au point un PVC spécifique, appelé Melflex, qui présente de nombreux avantages : il est solide, malléable, ultra-souple, sans odeur et hypoallergénique. Il en résulte des chaussures inusables et super confortables. 

Et puis surtout, elles sont très tendance. La marque collectionne en effet les collaborations avec les designers les plus prestigieux, pour proposer des modèles à la pointe de la mode. Vous pouvez découvrir ses différentes collections sur le site de la marque. Melissa propose également une gamme de chaussures à petits prix, baptisée Mel, en vente sur les sites de vente de chaussures en ligne. Alors, vous laisserez-vous tenter par des chaussures en plastique ?

Et n’oubliez pas : toutes vos chaussures, en plastique ou non, se recyclent. Vous pouvez les déposer dans l’un des 35 000 Points d’Apport Volontaire présents partout en France.
Lire la suite
décembre / 2014
Noël approche, fabriquez vos boules de Noël avec des chutes de tissus !

Noël approche, fabriquez vos boules de Noël avec des chutes de tissus !

Quelle satisfaction de décorer son sapin avec des boules faites maison ! En fabriquant vos boules de Noël, vous donnez une seconde vie à vos...

Quelle satisfaction de décorer son sapin avec des boules faites maison ! En fabriquant vos boules de Noël, vous donnez une seconde vie à vos chutes de tissus ou à vos vieux vêtements, et vous participez aux préparatifs des fêtes en renouant avec la tradition.
 
Pour réaliser vous-même des boules de Noël recouvertes de tissus, il vous faudra :
- des boules de polystyrène de 80 ou 90 mm: on en trouve dans les grands magasins, les magasins de loisirs et création, les magasins de tissus ou dans les merceries;
- des chutes de tissus ou du tissu pour patchwork;
- des petits clous (vous les trouverez dans les magasins de tissus);
- de la cordelette ou du ruban pour attacher vos réalisations;
- une bonne paire de ciseaux et un cutter pour la découpe;
- un crayon.
 
Facultatif : vous pouvez prévoir des sequins pour faire briller vos boules
 
Nous avons trouvé deux variantes, toutes les deux simples à réaliser. La première consiste à recouvrir votre boule de tissus. Vous aurez besoin d’un cutter et d’une petite  lame arrondie pour enfoncer le tissu dans la boule (une lime à ongles peut faire l'affaire) : tutoriel du blog Tête à modeler.

L’autre donne un effet pomme de pin, en accrochant des petits triangles pliés de tissus selon différents motifs : tutoriel du blog Le petit caillou dans ma poche.

Laquelle préférez-vous ?

Prêts ? A vous de jouer maintenant ! Si vous en fabriquez d’après ces tutoriels, n’hésitez pas à poster vos créations sur notre page Facebook !

Photo: http://www.teteamodeler.com
Lire la suite
novembre / 2014
A Epinal ce week-end, grande collecte de TLC au profit du Téléthon !

A Epinal ce week-end, grande collecte de TLC au profit du Téléthon !

Habitants d’Epinal et de ses alentours : une grande collecte de textiles et de chaussures aura lieu les 28, 29 et 30 novembre, de 10 heures...

Habitants d’Epinal et de ses alentours : une grande collecte de textiles et de chaussures aura lieu les 28, 29 et 30 novembre, de 10 heures à 17 heures, au Port d’Epinal. Organisée par le Syndicat mixte de gestion des déchets des Vosges, cette manifestation s’est fixé un objectif ambitieux : collecter 15 tonnes de textiles, linge et chaussures collectées, et reverser 1 000 euros au Téléthon

Mais ce n’est pas tout : le samedi et le dimanche, vous pourrez participer à des ateliers de création, de customisation et relooking de vos vêtements. Destinés à sensibiliser le public sur la réutilisation des textiles, ces ateliers sont gratuits et ouverts à tous. Vous pourrez par exemple apprendre à personnaliser le vêtement de votre choix (n’oubliez pas de l’apporter), ou fabriquer un doudou, ou bien encore donner une seconde vie à vos chaussettes orphelines.

On compte sur vous !

Toutes les informations se trouvent sur le site du SMD ou sur la page Facebook dédiée !
Lire la suite
novembre / 2014
Les TLC à l’honneur à la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets !

Les TLC à l’honneur à la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets !

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets aura lieu du 22 au 30 novembre 2014. Les multiples événements qui auront lieu...

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets aura lieu du 22 au 30 novembre 2014. Les multiples événements qui auront lieu un peu partout en France doivent nous donner des clés concrètes pour réduire la quantité de nos déchets au quotidien.
 
Nous avons jeté un œil au programme, et cette année encore, les idées ne manquent pas pour réduire les déchets, en particulier dans le domaine qui nous intéresse, celui des textiles, du linge de maison et des chaussures (les TLC).
Voici quelques belles initiatives locales de sensibilisation sur le devenir des textiles :
 
A Koné, en Nouvelle Calédonie, une grande collecte de vêtements, chaussures et maroquinerie aura lieu le jeudi 27 novembre en porte à porte. Les vêtements collectés seront triés puis répartis entre les associations caritatives. Les rebus en coton seront transformés en chiffons. En parallèle, un Point d'Apport Volontaire (PAV) temporaire sera mis en place pour les donneurs n'étant pas sur le circuit de collecte.
 
A Josselin, dans le Morbihan, l’association Bibi proposera un atelier couture consacré à la réutilisation de textiles. Vous pourrez apprendre à fabriquer des sacs, des cabas et d’autres objets utiles pour donner une seconde vie à vos vêtements.
 
La commune de Plouzévédé, dans le Finistère, organisera un grand troc de textiles ouvert à tous. A cette occasion, des ateliers de relooking seront animés une association locale. Il y aura également des ateliers de réparation et de détournement de textile.  
 
A Saint-Denis, en région parisienne, des associations d'habitants, élus, agents de Plaine Commune et à leurs partenaires auront la chance de visiter le centre de tri des textiles.
 
Enfin à Aime, en Rhône-Alpes, plusieurs écoles organisent un concours de collecte de textiles et de chaussures par les enfants. Parce que les plus petits aussi ont la fibre du tri !

Vous souhaitez connaître les événements organisés près de chez vous ? Allez consulter le programme complet sur le site de l’Ademe.
Lire la suite
novembre / 2014
En novembre, Carré Blanc collecte votre linge de maison !

En novembre, Carré Blanc collecte votre linge de maison !

Du 5 au 23 novembre 2014, participez à la collecte de linge de maison organisée par les magasins Carré Blanc pour la cinquième ann...

Du 5 au 23 novembre 2014, participez à la collecte de linge de maison organisée par les magasins Carré Blanc pour la cinquième année consécutive.

Comment ça marche ?

La marque reprend votre linge de maison, même usé ou troué. Une « Collect Box » sera installée à cet effet dans chaque magasin participant. Et ce n’est pas tout : en échange de votre bonne action, vous obtiendrez des bons d’achat pour acheter du linge neuf. En effet, pour chaque kilogramme de linge usagé déposé, vous bénéficierez d'un bon d'achat de 10 euros (pour un achat de 50 euros).
Le linge récupéré  grâce à vous sera intégralement recyclé. Depuis cinq ans, l’opération a permis de recycler plus de 90 tonnes de linge chaque année.

Si vous avez la Fibre du tri, rendez-vous d’ici le 23 novembre dans l’une des boutiques Carré Blanc participantes !
Et n’oubliez pas, vous pouvez aussi donner votre linge de maison tout au long de l’année dans l’un des 33 000 Points d’apport volontaire à travers la France.
Lire la suite
novembre / 2014
Le recyclage à l’honneur dans une exposition photo à Paris

Le recyclage à l’honneur dans une exposition photo à Paris

Grâce au recyclage, les objets de la vie courante vivent désormais plusieurs vies. Textiles, linge de maison et chaussures, mais aussi piles, appareils...

Grâce au recyclage, les objets de la vie courante vivent désormais plusieurs vies. Textiles, linge de maison et chaussures, mais aussi piles, appareils électriques, cartons ou plastiques d’emballage : toutes ces matières, une fois arrivées en fin de vie, sont récupérées et transformées pour retrouver une nouvelle vie.

Le photographe Alain Fouray a choisi de saisir ces matières brutes en cours de recyclage, sans artifices de mise en scène. Ainsi séparés de leur usage habituel, ces matériaux constituent de surprenants enchevêtrements de couleurs, de reflets et de textures. Ils semblent venus d’ailleurs, alors qu’ils viennent de nos foyers, et y retourneront, une fois recyclés, sous une autre forme.

Le travail d'Alain Fouray sensibilise ainsi le public à la beauté et à la richesse des produits recyclables, qui ne doivent plus être considérés comme des déchets !
 
L’exposition est co-organisée par quatre éco-organismes en charge de la collecte, du tri et du recyclage de différents produits : Eco TLC (textiles, linge de maison et chaussures), Corepile (piles et accumulateurs portables), Eco-Emballages (cartons et plastiques d’emballage) et ERP France (déchets d’équipements électriques et électroniques). Elle se tiendra du 3 au 28 novembre à la Mairie du 2e arrondissement de Paris, 8 rue de la Banque. Vous êtes tous les bienvenus !

Alain Fouray est né à Rouen en 1952. Il vit et travaille à Paris. D’abord photographe pour les grands travaux, l’architecture et la publicité, il s’intéresse aujourd’hui particulièrement au dialogue entre l’homme, la matière et le signe.

Photographies ©alainfouray, tous droits réservés.
Lire la suite
octobre / 2014
Découvrez un lieu dédié au recyclage textile à Lille : le 240

Découvrez un lieu dédié au recyclage textile à Lille : le 240

Si vous êtes Lillois ou de la région et que vous avez la fibre du tri, le 240 devrait vous plaire ! Il s’agit d’un vaste entrepô...

Si vous êtes Lillois ou de la région et que vous avez la fibre du tri, le 240 devrait vous plaire ! Il s’agit d’un vaste entrepôt de 250 mètres carrés situé en plein cœur de Lille. Lieu d’échanges et d’élan autour du textile, il s’articule autour de quatre grands projets :

Une friperie
Du mardi au samedi, de 10 heures à 19 heures, allez y chiner des pièces uniques, vintage, toutes de qualité et à des prix imbattables ! Vous pouvez aussi y déposer les textiles, vêtements et chaussures que vous n’utilisez plus.

Une éco-mercerie
Il s’agit d’une mercerie à base de produits recyclés. Les vêtements collectés qui ne sont plus en état d'être vendus (délavés, déchirés, tachés, etc.) sont démontés. Beaucoup de parties qui composent un vêtement (bouton, fermeture éclair, poches, matière textile,...) peuvent être réutilisés en tant qu'éléments ou accessoires dans la création textile. Ces produits sont transformés et reconditionnés, puis vendus comme article de couture.

La mutualisation de l’atelier
Les espaces et équipements du 240 sont mis à la disposition de tous les acteurs souhaitant développer un projet dans le domaine du textile. Le but est de développer un réseau d'acteurs qui pourront collaborer les uns avec les autres sur des projets innovants et valorisant la filière du textile. Venez y prendre des cours de couture, participer à des workshops autour de la récupération des textiles, et bien d’autres choses encore !

Des événements autour du textile
Par l'intermédiaire de projections, débats, conférences, expositions, etc., le 240 organisera des événements culturels liés aux pratiques textiles.

Intéressés ?
Toutes les informations sur ce lieu original se trouvent sur le site de l’association (http://recyclagetextile240.jimdo.com/).
Lire la suite
octobre / 2014
Offrez une seconde vie à vos chaussettes dépareillées !

Offrez une seconde vie à vos chaussettes dépareillées !

Tous les foyers sont concernés par le phénomène : au fil des passages en machine, certaines chaussettes disparaissent mysté...

Tous les foyers sont concernés par le phénomène : au fil des passages en machine, certaines chaussettes disparaissent mystérieusement, laissant une chaussette seule, en mal d’utilité… Avec son association « Chaussettes orphelines », la styliste et créatrice de mode Marcia Carvalho a eu l’idée de recycler ces chaussettes devenues inutiles. Depuis 2008, la styliste ouvre son atelier aux femmes du quartier, dans le 18ème arrondissement de Paris, et les invite à se former à la couture, au crochet, au tricot et à la broderie en utilisant ces chaussettes solitaires. Pochettes, accessoires, t-shirts et vestes naissent de ces rencontres.

Au fil des années, grâce à un dialogue avec les industriels et les chercheurs, la styliste a aussi réalisé un rêve : élaborer son propre fil à partir de ces chaussettes collectées. Cette année, elle se lance dans la commercialisation des produits réalisés à partir de ce fil recyclé : bobines de fil industrielles, pelotes, kits de tricot et de crochet, mais également une collection d’accessoires et de vêtements pour enfants et adultes. Pour découvrir ses modèles recyclés, rendez-vous dans la boutique parisienne de Marcia Carvalho, au 2 rue des Gardes, à Paris dans le 18ème, ou sur le site de la créatrice.

Séduits par le projet ? A vous de jouer !

En 2013, l’association a récupéré plus de 7 000 pièces. Elle compte doubler sa production en 2014 grâce à vous !
Quelles chaussettes sont acceptées ? Toutes les chaussettes et mi-bas, quelle que soit leur matière, et même les chaussettes trouées.
Où les envoyer ? Au siège de l’association « Chaussettes orphelines », Marcia de Carvalho, 2 rue des Gardes 75018 Paris.

Enfin, n’oubliez pas : vous pouvez également déposer vos chaussettes, mais aussi tous les autres vêtements, textiles ou chaussures dans l’un des 33 000 Points d’Apport Volontaire présents partout en France.

Crédit photo: http://chaussettesorphelines.blogspot.fr
Lire la suite
octobre / 2014
Solidarité et respect de l’environnement : participez à la nouvelle collecte de TLC organisée par Monoprix et Emmaüs.

Solidarité et respect de l’environnement : participez à la nouvelle collecte de...

Depuis hier et jusqu’au 26 octobre, vous pouvez déposer vos TLC inutilisés chez Monoprix, en allant faire vos courses. Des Points d’Apport...

Depuis hier et jusqu’au 26 octobre, vous pouvez déposer vos TLC inutilisés chez Monoprix, en allant faire vos courses. Des Points d’Apport Volontaire (PAV) seront installés dans 281 magasins, en sortie de caisse ou à proximité de l’espace accueil. Vous donnerez ainsi une seconde vie à vos vêtements, même usés. Les TLC collectés seront remis à Emmaüs, qui se chargera de les trier.

Connaissez-vous la filière du recyclage des TLC collectés lors de cette opération ?

Les TLC en bon état seront proposés à des familles à faibles revenus via le réseau des associations d’Emmaüs, ou revendus à petits prix dans des salles de vente, au profit de l’association, permettant ainsi de financer des actions de solidarité.

Les vêtements abimés seront quant à eux défibrés ou effilochés et intégreront un nouveau processus de production. Une fois transformés, ils serviront de matière première pour la fabrication soit de nouvelles matières textiles, soit d’un isolant écologique, thermique et acoustique appelé Métisse.

Il s’agit de la cinquième opération de collecte organisée chez Monoprix au profit d’Emmaüs. Il y a un an, l’opération a rencontré un grand succès en permettant la collecte de 84 tonnes de TLC.

Pour en savoir plus sur l’opération, rendez-vous sur la page dédiée du site Monoprix !
Lire la suite
octobre / 2014
Conscious Denim, la nouvelle collection éco-responsable d’H&M : c’est dès maintenant en boutique et en ligne !

Conscious Denim, la nouvelle collection éco-responsable d’H&M : c’est dès...

Après le succès de sa collection Close the Loop, composée de pièces recyclées fabriquées à partir des vê...

Après le succès de sa collection Close the Loop, composée de pièces recyclées fabriquées à partir des vêtements collectés dans ses magasins, H&M propose une collection éco-responsable de denims. Disponibles depuis le 2 octobre dans de nombreux magasins et en ligne, ces pièces sobres et intemporelles sont destinées à toute la famille.

En quoi cette gamme est-elle éco-responsable ?

D’abord, la gamme est issue de matières premières plus durables : coton bio ou recyclé, ou encore coton produit par une filière engagée dans la Better Cotton Initiative, démarche visant à améliorer l’impact environnemental et social de la production de coton.

Ensuite, le procédé de fabrication de la gamme Conscious limite au maximum le recours à l’eau et à l’énergie. Pour la première fois, l’impact environnemental des délavages a été mesuré, tant en termes d’énergie que d’eau. Des étiquettes en magasins détailleront les qualités de respect de l’environnement de chaque pièce.

Enfin, chaque vêtement de la gamme Conscious portera une étiquette "Clever Care" (en français : entretien malin), donnant des conseils pour entretenir les vêtements de manière plus respectueuse de l’environnement.

De quoi être à la mode tout en respectant l’environnement !

Allez découvrir la collection Conscious Denim en boutique ou en ligne. Pour plus d’informations sur la démarche, n’hésitez pas à visiter le site H&M Conscious.
Lire la suite
septembre / 2014
Du textile récupéré pour des fauteuils originaux et écolos

Du textile récupéré pour des fauteuils originaux et écolos

Cette semaine, le recyclage des textiles s’invite dans le secteur de la décoration. La marque belge Marie’s Corner propose une gamme de fauteuils et coussins garnis de tissus récupérés puis assemblés en patchwork. Originaux et colorés, ces fauteuils s’inscrivent aussi dans l’économie circulaire et contribuent à préserver l’environnement. En outre, les patchworks étant réalisés à partir de morceaux de tissus récupérés, il n’y a pas deux assemblages identiques. Chaque fauteuil est donc unique !

Pour le choix de ses patchworks, Marie’s Corner a choisi un fournisseur français, la marque U-CLIFE. Créé il y a deux ans et basé à Rouen, U-CLIFE est le premier éditeur de tissus et matières issus de vêtements collectés et triés.

Comment ça marche ?

U-CLIFE sélectionne et achète des vêtements usagés à travers le monde, notamment aux associations caritatives de collecte de vêtements. La marque trie, coupe et assemble ces vêtements en fonction des matières (cuir, denim, coton, etc.) et des couleurs. Elle vend ensuite cette nouvelle matière première aux industriels qui souhaitent intégrer ces tissus écologiques dans leurs produits, comme Marie’s Corner.

Séduits par le concept ? Allez découvrir les fauteuils et coussins sur le site de Marie’s Corner !
Lire la suite
septembre / 2014
Une rentrée fabriquée main

Une rentrée fabriquée main

En cette période de rentrée des classes, vous avez peut-être envie de confectionner vous même la trousse ou même le cartable de vos...

En cette période de rentrée des classes, vous avez peut-être envie de confectionner vous même la trousse ou même le cartable de vos petits ? Pour cela, il n’est pas forcément nécessaire d’acheter du tissu. Vous avez certainement dans vos placards des vêtements que vous ne portez plus, que vous pouvez transformer. Plus originaux et moins coûteux, ces objets ne sont pas si compliqués à fabriquer. Alors, à vos aiguilles à coudre !

Pour les plus expérimentés d’entre vous, et si vous êtes équipés d’une machine à coudre, découvrez sur le blog Vers l'essentiel comment transformer une salopette en cartable original et rigolo. Votre enfant portera désormais sa salopette préférée sur le dos !

Si vous êtes plutôt débutants en couture, vous pouvez commencer par une trousse. La trousse est d’ailleurs souvent le premier objet que l’on confectionne lorsque l’on débute en couture : les dimensions sont petites et géométriques, et les pièces relativement faciles à assembler. Sur le blog de couture Petit Citron, vous n’aurez que l’embarras du choix, avec une sélection de dix trousses d’école, aux formes et aux matières différentes. On a un petit faible pour la trousse en forme de tube – un grand classique des salles de classe –, réalisée avec des tubes de papier toilette récupérés. Et vous, laquelle préférez-vous ?

Bonne rentrée !
 
Photo : http://verslessentiel.canalblog.com/
Lire la suite
septembre / 2014
En septembre, l’enseigne Carrefour sensibilise les plus jeunes au tri des textiles

En septembre, l’enseigne Carrefour sensibilise les plus jeunes au tri des...

Nous en parlions la semaine dernière : c’est la rentrée des classes et vos enfants ont grandi. C’est donc le moment de faire un grand...

Nous en parlions la semaine dernière : c’est la rentrée des classes et vos enfants ont grandi. C’est donc le moment de faire un grand ménage dans vos placards. Justement, pendant tout le mois de septembre, l’enseigne Carrefour consacre, sur son site Web dédié aux 6-12 ans, un dossier pédagogique à la question du recyclage des textiles, du linge de maison et des chaussures (les fameux TLC).

Réalisé en collaboration avec les acteurs de la filière, le dossier explique les différentes étapes du recyclage des TLC, l’importance du tri et ce que deviennent les vêtements que nous donnons. Pour compléter le dossier pédagogique de manière ludique, des « goodies » en ligne sont proposés (jeux, fonds d'écran, fiches bricolage ou encore vidéos). À la fin, votre enfant pourra tester ses toutes nouvelles connaissances à travers un quiz.

Alors, pour que vos enfants aient eux aussi la Fibre du tri, découvrez vite avec eux le dossier et ses jeux sur la page suivante !

Bon tri en famille !
Lire la suite
septembre / 2014
La rentrée des classes, c’est l’occasion de faire le tri !

La rentrée des classes, c’est l’occasion de faire le tri !

Ça y est, ils ont repris le chemin de l’école. Cartables, vestes et chaussures fermées ont supplanté tongs, maillots de bain et...

Ça y est, ils ont repris le chemin de l’école. Cartables, vestes et chaussures fermées ont supplanté tongs, maillots de bain et chapeaux. La plupart de ces vêtements d’été seront trop petits l’été prochain. Et que faire de cette paire de tongs usée ? C’est le moment de faire le tri dans vos placards ! Vous gagnerez ainsi de la place pour les vêtements de saison.

Vous avez sans doute dans votre entourage des familles dont les enfants sont plus jeunes que les vôtres. Vous ferez des heureux en leur donnant les vêtements encore en bon état pour l’année prochaine ! Vous pouvez aussi choisir de les mettre de côté, pour les vendre lors d’un prochain vide-grenier.

Surtout, sachez qu’il existe en France plus de 32 000 Points d’Apport Volontaire (PAV), où vous pouvez déposer les textiles, le linge de maison et les chaussures (TLC) dont vous ne vous servez plus. Rendez-vous sur notre cartographie pour trouver le plus proche de chez vous ! Et n’oubliez pas : même s’ils sont usés, troués ou abimés, ne les jetez pas ! Vous pouvez quand même les déposer dans un PAV. Une fois triés, les TLC en bon état seront réutilisés, et les autres seront transformés. C’est le cas de ces tongs usées dont les différentes matières seront récupérées et serviront à fabriquer de nouveaux objets.

Bonne rentrée à tous et bon tri !
Lire la suite
septembre / 2014
Et si vous participiez à la Semaine européenne de la réduction des déchets ?

Et si vous participiez à la Semaine européenne de la réduction des déchets ?

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) se tiendra du 22 au 30 novembre 2014. Son objectif ? Nous sensibiliser à...

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) se tiendra du 22 au 30 novembre 2014. Son objectif ? Nous sensibiliser à la réduction de la quantité de déchets générés, en nous donnant des clés concrètes pour agir au quotidien, que ce soit à la maison, au bureau ou à l'école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Prévenir la formation des déchets, c'est agir en amont, en choisissant des produits éco-conçus, en consommant des produits peu emballés et/ou éco-labellisés. La SERD s'adresse aux administrations, collectivités, associations, établissements scolaires, entreprises mais aussi aux particuliers. Tout le monde est invité à agir pour réduire ses déchets !

Dans le domaine des textiles, du linge de maison et des chaussures (les TLC), les idées ne manquent pas pour réduire les déchets : vous pouvez choisir de repriser un vêtement troué pour le porter plus longtemps, ou encore le transformer en un autre objet, comme un coussin ou un sac (les exemples sont nombreux sur notre site !). Vous pouvez également vendre les habits que vous ne portez plus dans un vide-grenier, ou encore tout simplement les donner à une association ou les déposer dans un container. Car, dans le domaine des TLC aussi, le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas !

Vous avez une idée d’action concrète, et vous souhaitez participer à l’édition 2014 de la SERD ? Inscrivez vous dès aujourd'hui sur le site Internet dédié en complétant le formulaire accessible via l'onglet "S'inscrire à la Semaine". Vous pourrez ainsi labelliser votre action et la faire connaître pendant la SERD !
Lire la suite
août / 2014 | Coup de cœur
Guerra de La Paz : de l’art avec des habits recyclés

Guerra de La Paz : de l’art avec des habits recyclés

Installés à Miami depuis 1996, les artistes Alain Guerra et Neraldo de la Paz travaillent ensemble sous le nom de Guerra de La Paz (un mix de leurs...

Installés à Miami depuis 1996, les artistes Alain Guerra et Neraldo de la Paz travaillent ensemble sous le nom de Guerra de La Paz (un mix de leurs deux noms, qui signifie aussi Guerre de la Paix).

Leur originalité : l’utilisation de matières non conventionnelles pour la création de leurs œuvres. Leur matériau de prédilection, ce sont les textiles usagés. Par un compactage et un entrelacement de t-shirts, chemises, pulls, chaussettes, bottes, etc., ils créent des compositions volumineuses, multicolores, des sortes de sculptures en tissus. La plupart de leurs œuvres délivrent des messages politiques ou sociaux. Certaines dénoncent le consumérisme de notre société, d’autres célèbrent la Nature. En comparant ainsi la Nature et la consommation massive, les deux artistes invitent les spectateurs à s’interroger eux-mêmes, par exemple sur l’impact de la consommation sur notre environnement ou encore sur l’importance du recyclage et de la récupération des matériaux.

Intéressés par leur univers insolite et leur réflexion ? Vous pouvez découvrir leurs principales œuvres sur leur site
Lire la suite
août / 2014 | Coup de cœur
Vous avez du mal à vous séparer de votre vieux jean ? Confiez le à Jeannette, il sera recyclé !

Vous avez du mal à vous séparer de votre vieux jean ? Confiez le à Jeannette,...

La rentrée approche, vous avez fait du tri dans vos placards, et vous avez du mal à dire adieu à votre vieux jean usé. Nous avons trouv...

La rentrée approche, vous avez fait du tri dans vos placards, et vous avez du mal à dire adieu à votre vieux jean usé. Nous avons trouvé une idée originale pour lui donner une seconde vie : confiez-le aux deux créatrices de la marque Jeannette, elles le transformeront en patchwork et en feront, selon vos envies, un sac ou des coussins. Cerise sur le gâteau : vous pourrez choisir les finitions qui vous plaisent (doublures en tissus Liberty, en Wax, passepoils fluos) pour obtenir un objet unique, qui ne vous quittera plus !
 
Si le concept vous séduit mais que vous n’avez pas de jeans à recycler, la marque se chargera de fournir la matière première, moyennant une contribution solidaire de votre part, d’un montant de 5 euros, intégralement reversé à l’association Relais Emmaüs, qui se charge de la collecte et du tri des vêtements.
 
Allez donc sans tarder découvrir les modèles et possibilités de finitions sur le site de Jeannette pour redonner une seconde vie à votre jean ! Et notez bien : il paraît que la marque annonce des nouveautés pour la rentrée !
Lire la suite
août / 2014
La marque Armor Lux participe à la collecte et au recyclage des TLC

La marque Armor Lux participe à la collecte et au recyclage des TLC

C’est nouveau : la marque Armor Lux vient d’installer un conteneur de récupération de vêtements usagés dans son magasin...

C’est nouveau : la marque Armor Lux vient d’installer un conteneur de récupération de vêtements usagés dans son magasin de Quimper. Elle souhaite ainsi permettre à ses clients, mais aussi à ses salariés, de rapporter les vêtements dont ils n’ont plus l’usage. Ils pourront y déposer leurs textiles, linge de maison et chaussures (TLC) tout au long de l’année.
 
Cette démarche est issue d’un partenariat avec l’association Abi 29 (Association au Bénéfice de l’Insertion dans le Finistère).
 
L’association Abi 29, basée à Douarnenez, accompagne des salariés en insertion. Ces derniers interviennent dans la collecte, le tri et le réemploi des textiles inutilisés apportés par les particuliers. L’association s’implique également dans le traitement et le recyclage des textiles.
 
A travers ce partenariat, Armor Lux s’engage donc un peu plus dans la réduction des déchets et le recyclage des TLC !
 
Vous habitez la région et vous aussi, vous avez la fibre du tri ? Voici l’adresse exacte de ce nouveau point d’apport volontaire (PAV) :
 
Magasin Armor Lux
21/23 Rue Louison Bobet
ZI Kerdroniou Ouest
29556 QUIMPER CEDEX 9
 
Retrouvez également l’ensemble des PAV à travers la France sur notre cartographie. Bon tri !
Lire la suite
août / 2014
C’est l’été : vive les hamacs en coton recyclé !

C’est l’été : vive les hamacs en coton recyclé !

Aujourd’hui, surtout en Amérique du Sud, quelques dizaines de millions de personnes dorment toutes les nuits en hamac. Vous avez peut-être envie...

Aujourd’hui, surtout en Amérique du Sud, quelques dizaines de millions de personnes dorment toutes les nuits en hamac. Vous avez peut-être envie de vous y mettre vous aussi ? Voici en tout cas quelques conseils pour faire un choix éco-responsable.
 
Le polyester ne peut pas être utilisé dans le hamac pour des raisons de chaleur et de contact sur la peau. De son côté, le coton est une matière première relativement coûteuse, et sa production a un fort impact sur l’environnement, car elle requiert une grande quantité d’eau et fait intervenir des pesticides. C’est pourquoi la marque Tropical Influences a souhaité s’orienter vers le coton recyclé pour la fabrication de ses hamacs !
 
Après avoir testé de nombreuses techniques différentes, aux résultats inégaux (coton qui peluche ou qui ne tient pas au lavage en machine), la marque a porté son choix sur le coton recyclé Ecotec, qui offre une qualité très satisfaisante, aussi bien en termes de durabilité du produit que sur le plan écologique.
 
Le coton Ecotec est fabriqué à partir des chutes de coton récupérées auprès de l’industrie textile. Ces chutes sont triées par couleur avant d’être recyclées. Plus de recours massif à l’eau ou aux pesticides. En outre, le coton n’a pas besoin d’être teint à nouveau, ce qui renforce son caractère écologique.
 
Convaincus ? Jetez un œil sur la large gamme de hamacs proposée par la marque : www.tropical-hamac.com
 
Bonne détente !
 
 
Lire la suite
juillet / 2014 | En chiffres
La fibre du tri progresse chez les consommateurs !

La fibre du tri progresse chez les consommateurs !

Plus de 90 % des personnes interrogées savent que les TLC (textiles, linge de maison et chaussures) se recyclent. Ils ont une assez bonne connaissance...

Plus de 90 % des personnes interrogées savent que les TLC (textiles, linge de maison et chaussures) se recyclent. Ils ont une assez bonne connaissance des opérations et des acteurs de la filière. Leur connaissance est toutefois un peu moins précise quand il s’agit de la revente, en France ou à l’étranger, des vêtements de seconde main.
 
Quoi qu’il en soit, l’attitude globale des consommateurs à l’égard du tri est positive. Une fois qu’elles ont déposé leurs TLC, les personnes interrogées déclarent qu’elles se sentent utiles pour la planète, et généreuses. Elles éprouvent même un soulagement.
 
Concernant les collectes organisées par les enseignes, l’étude montre que les consommateurs y sont très favorables : 90 % d’entre eux considèrent que de telles opérations leur rendraient un grand service. Pourtant, ils ne sont que 12 % à connaître les collectes existantes. Suivez nos publications, nous relayons régulièrement les opérations de collectes menées par les enseignes !
 
Si la location de vêtement reste encore une pratique assez rare (elle ne concerne que 10 % des consommateurs), il est à noter qu’elle est très appréciée, puisque 95 % des personnes y ayant eu recours souhaitent recommencer. Une tendance à suivre de près, donc !
 
Enfin, les interviewés ont une bonne perception des textiles en fibres recyclées. S’ils citent le plus souvent la laine polaire, ils sont aussi nombreux à faire part de leur bonne surprise suite à l’achat, un peu par hasard, d’un article en textile recyclé. En d’autres termes, ils sont conquis. Enfin, ceux qui n’en ont pas encore acheté n’ont pas d’a priori négatif.
 
Autant de tendances encourageantes pour la filière du tri des TLC !
Lire la suite
juillet / 2014
Une idée astucieuse pour recycler un vieux t-shirt en joli débardeur d’été

Une idée astucieuse pour recycler un vieux t-shirt en joli débardeur d’été

Que faire de ce vieux t-shirt un peu trop large, que vous adoriez porter dans les années 1990, et qui traine dans votre armoire depuis des années...

Que faire de ce vieux t-shirt un peu trop large, que vous adoriez porter dans les années 1990, et qui traine dans votre armoire depuis des années ? Ou de ce t-shirt que votre conjoint ne porte plus ? Quoi qu’il en soit, ils ne doivent pas aller à la poubelle !

Nous avons découvert un moyen simple et rapide de transformer un t-shirt un peu large en joli débardeur. Idéal pour la saison !
Pour ce tutoriel, il vous suffit de vous munir d’un t-shirt un peu large, d’une bonne paire de ciseaux, de fil et d’une aiguille. La machine à coudre n’est pas indispensable, la couture se limitant à une ligne droite en haut du t-shirt.
Suivez le guide en images sur cette page.
 
Bonne création !
 
Et n’oubliez pas : pour les textiles, le linge de maison et les chaussures (TLC) que vous ne pouvez pas transformer, la meilleure solution, c’est de les déposer dans l’un des 30 000 points d’apport volontaire (PAV) présents partout en France. Vos TLC seront triés, et selon leur état, seront portés de nouveau ou recyclés.

Alors, ayez la fibre du tri !
Lire la suite
juillet / 2014 | Coup de cœur
Attention talent: la toute jeune marque CAE redonne vie à d’anciens bleus de travail !

Attention talent: la toute jeune marque CAE redonne vie à d’anciens bleus de...

Le concours "Talents de mode" vient de tenir sa huitième édition à Lyon. Véritable tremplin pour les jeunes créateurs,...

Le concours "Talents de mode" vient de tenir sa huitième édition à Lyon. Véritable tremplin pour les jeunes créateurs, le jury, présidé cette année par Serge Bensimon, a choisi de distinguer une marque qui mêle créativité et upcycling, et dont le nom tient en trois lettres: CAE.
 
CAE est le diminutif de Caeruleum, nom latin du bleu céruléen ou bleu céleste. Ses deux créatrices puisent en effet leur inspiration dans l’uniforme de travail. Elles récupèrent ces fameux vêtements en sergé de coton dans toutes leurs nuances de bleu : marine, indigo, turquoise, pétrole. Décousus puis réassemblés, les pantalons, robes, vestes ou blousons récupérés sont métamorphosés en une collection pour hommes et femmes, aux lignes graphiques épurées et empiècements géométriques, dans un style délibérément urbain et contemporain.
 
Grâce à ce prix, les lauréates obtiendront un accompagnement entrepreneurial personnalisé et un soutien en communication pour lancer leur marque. Elles auront aussi accès à deux lieux de choix pour présenter leur travail : un corner éphémère aux Galeries Lafayette de Lyon et un atelier boutique en plein centre ville.
 
CAE s’installera donc dès le mois de septembre au Village des Créateurs situé Passage Thiaffait. Que vous soyez Lyonnais ou simplement de passage à Lyon, allez y faire un tour ! Pour tous les autres curieux, la marque a aussi une boutique en ligne.

Crédit photo: Talentsdemode.com

Lire la suite
juillet / 2014 | Coup de cœur
Top départ pour la production de 98 %, la marque de tee-shirts éco-conçus !

Top départ pour la production de 98 %, la marque de tee-shirts éco-conçus !

Le projet 98 %, dont nous vous parlions il y a quelques semaines, va pouvoir se lancer dans sa phase de production ! Grâce à la plateforme de...

Le projet 98 %, dont nous vous parlions il y a quelques semaines, va pouvoir se lancer dans sa phase de production ! Grâce à la plateforme de financement participatif KissKissBankBank, l’initiative a en effet collecté le montant nécessaire pour passer aux choses sérieuses.
 
Souvenez vous : l’ambition de 98 %, c’est de produire les vêtements autrement, sans pour autant renier les valeurs de qualité et d’esthétique. Fabriqués avec du coton recyclé et des bouteilles en plastique recyclées, et en utilisant de l’énergie renouvelable, les tee-shirts et polos de 98 % génèrent d’importantes économies par rapport à la production d’un tee-shirt normal.
 
Par exemple, pour la production d’un seul tee-shirt, on économise :
- 2 500 litres d’eau ;
- 2 kg de CO2 ;
- 1,5 kg de pesticides ;
- 4 m2 de terre arable.
 
En bref : un tee-shirt de la marque 98 %, c’est 98 % d’impact en moins sur l’environnement par rapport à un mode de production classique.
 
Avec l’entrée dans la phase de production, on peut parler d’un essai transformé pour 98 %. Nous attendons avec impatience l’arrivée de leurs t-shirts, et nous vous tiendrons informés dès qu’ils seront disponibles à la vente !
Lire la suite
juin / 2014
La marque G-Star Raw dévoile une nouvelle collection éco-conçue

La marque G-Star Raw dévoile une nouvelle collection éco-conçue

Pour sa nouvelle collection éco-conçue, appelée « Raw for the oceans » (Raw pour les océans), la marque G-Star a...

Pour sa nouvelle collection éco-conçue, appelée « Raw for the oceans » (Raw pour les océans), la marque G-Star a travaillé avec la société Bionic Yarn, qui produit des matières textiles à partir de déchets plastiques. Le concept est le suivant : les déchets sont récupérés par Bionic Yarn au fond ou à la surface des océans, puis transformés en rouleaux de tissu, eux mêmes utilisés par G-Star.
 
La réalisation de cette première collection a permis le recyclage de 10 tonnes de déchets provenant des fonds marins !
 
Parrainée par la star Pharrell Williams, la collection comprend des pièces masculines et féminines ultra tendance : jeans, bombers, trenchs, t-shirts, sweatshirts et casquettes. Leur point commun ? Elles sont toutes identifiables par un motif représentant un poulpe, mascotte de l’initiative. Ces vêtements sont proposés dans des teintes bleu indigo et noir, les tissus sont doux au toucher et les manches robustes. Ils seront disponibles dans les boutiques de la marque ainsi que dans une sélection de multimarques à partir du 1er septembre 2014.
Alors, tenez vous prêts !
Lire la suite
juin / 2014
Les 28 et 29 juin, l’économie circulaire est à l’honneur à la Bellevilloise !

Les 28 et 29 juin, l’économie circulaire est à l’honneur à la Bellevilloise !

Vive l’économie circulaire !, ce sont deux jours d’événements, un espace de 2 000 mètres carrés, 6 tables...

Vive l’économie circulaire !, ce sont deux jours d’événements, un espace de 2 000 mètres carrés, 6 tables rondes, une quarantaine d’intervenants et une dizaine d’ateliers participatifs sur les enjeux de l’économie circulaire.
 
Les problématiques de la mode et du textile seront au programme, avec plusieurs initiatives intéressantes dans le domaine de la récup’, de l’upcycling, de la location de vêtements, ou encore du recyclage des vêtements en fin de vie.
 
Gratuite et ouverte à tous, la programmation donnera au public l’occasion de découvrir les enjeux de ce nouveau modèle de développement économique, écologique et social, avec des acteurs engagés dans l’économie circulaire : entrepreneurs, éco-organismes, industriels, designers, innovateurs, économistes, acteurs publics, experts, associations et citoyens.
 
Alors, rendez-vous à la Bellevilloise (Paris 20ème) les 28 et 29 juin !
Lire la suite
juin / 2014
Découvrez « Beecycling », la mini-collection de t-shirts recyclés de Bizzbee !

Découvrez « Beecycling », la mini-collection de t-shirts recyclés de Bizzbee !

Ils sont fun et tendance, et on se les arrache ! Ce sont les t-shirts de la collection Beecycling de Bizzbee, en vente depuis le 6 juin dans tous les magasins...

Ils sont fun et tendance, et on se les arrache ! Ce sont les t-shirts de la collection Beecycling de Bizzbee, en vente depuis le 6 juin dans tous les magasins de la marque.

Qu'ont-ils de plus ? Ils sont recyclés, fabriqués à partir des fringues que vous avez rapportées en magasins en mars et avril dernier. Souvenez-vous : pour tout vêtement déposé en magasin, vous avez bénéficié d’un bon de réduction de 10 euros. Grâce à cette collecte, la marque a récupéré pas moins de 15 tonnes de vêtements à travers toute la France.
 
Et que s’est-il passé avec cette montagne de vêtements ? Vous n’avez pas suivi les aventures de Super Slip, le héros du recyclage de Bizzbee ? Sa mission : mener à bien le recyclage de vos vêtements, dans toutes ses étapes : la collecte en magasin, le tri dans les centres du Relais, la transformation des vieux vêtements en nouvelles fibres, et l’utilisation de ces dernières pour confectionner la collection Beecycling. Si vous avez raté un épisode, revoici dans son intégralité l’aventure recyclage de Super Slip.
 
Et pour tout achat d’une pièce de la collection Beecycling, un sac en fibre recyclée vous est offert.
Alors, courez chez Bizzbee !
Lire la suite
juin / 2014 | Coup de cœur
Plus que 8 jours pour soutenir « 98 % », un projet innovant de tee-shirts design et éco-conçus !

Plus que 8 jours pour soutenir « 98 % », un projet innovant de tee-shirts...

Pourquoi ce nom : 98 % ?  

Pourquoi ce nom : 98 % ?
 
Voilà une marque textile qui a pour ambition de produire autrement, sans pour autant renier les valeurs de qualité et d’esthétique. Les tee-shirts et polos de 98 % sont plus respectueux de l’environnement. Fabriqués avec du coton recyclé et des bouteilles en plastique recyclées, et en utilisant de l’énergie renouvelable, ils permettent d’importantes économies par rapport à la production d’un tee-shirt normal.
 
Par exemple, pour la production d’un seul tee-shirt, on économise :
- 2 500 litres d’eau ;
- 2 kg de CO2 ;
- 1,5 kg de pesticides ;
- 4 m2 de terre arable.
 
En bref : un tee-shirt de la marque 98 %, c’est 98 % d’impact en moins sur l’environnement par rapport à un mode de production classique !
 
Où en est le projet ?
 
Les deux créateurs ont déjà effectué toutes les étapes préliminaires : étude de faisabilité, recherche de la matière première, design de la collection, sélection du fabricant, enregistrement de la marque. Ils souhaitent aujourd'hui passer à la phase de production.
 
Et pour lancer la production de ses premiers tee-shirts, le projet a besoin d’un petit soutien financier. Il est donc présenté en ligne sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. Son but ? Récolter 5 500 euros, grâce à vos dons, avant le 28 juin. 55 personnes se sont déjà mobilisées pour soutenir le projet, et 3 423 euros ont été collectés à ce jour.
 
Si vous souhaitez en savoir plus, et peut-être apporter votre soutien à ce beau projet, rendez-vous sur le site de financement participatif :
http://www.kisskissbankbank.com/98
Lire la suite
juin / 2014
Le Salon Emmaüs, un rendez-vous incontournable et solidaire pour les fans de récup’

Le Salon Emmaüs, un rendez-vous incontournable et solidaire pour les fans de...

Que vous soyez à la recherche de bonnes affaires, amateurs de pièces vintage, pros de la récup’ ou chineurs passionnés, vous...

Que vous soyez à la recherche de bonnes affaires, amateurs de pièces vintage, pros de la récup’ ou chineurs passionnés, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur au Salon Emmaüs, qui se tiendra le 22 juin 2014. Venez y découvrir une sélection de milliers d’objets, dont bien sûr des vêtements et du linge de maison !
 
Le Salon proposera aussi des animations tout au long de la journée. Notre coup de cœur, ce sont bien sûr les défilés de mode organisés par les structures Emmaüs. Ils vous présenteront des collections originales, issues du détournement de vêtements collectés tout au long de l’année par le réseau Emmaüs. De quoi donner des idées de créations aux amateurs de couture parmi vous !
 
Sur le stand textile, la récupération des vêtements sera aussi à l’honneur, avec un atelier vous permettant de créer un sac tendance à partir d’un simple t-shirt et d’une bonne paire de ciseaux !
 
Pionnier du développement durable depuis plus de 60 ans, Emmaüs lutte contre toutes les formes d’exclusion, grâce à un modèle économique fondé sur la récupération, le réemploi et la revente d’objets issus du don. En apportant une seconde vie aux objets, ce modèle unique permet à Emmaüs d’accueillir et de donner une deuxième chance à des personnes en très grande précarité ou les plus éloignées de l’emploi. Des valeurs de solidarité et de partage qui sont illustrées chaque année par le Salon Emmaüs !
 
Alors, venez nombreux au Salon le dimanche 22 juin !
 
Pour en savoir plus :
http://www.emmaus-france.org/un-salon-emmaus-sous-le-signe-de-la-solidarite/
Lire la suite
juin / 2014 | Coup de cœur
Bao, des vêtements de bébé qui racontent une histoire

Bao, des vêtements de bébé qui racontent une histoire

Avec Mélanie Sola, nos vêtements prennent un coup de jeune. Cette styliste de formation, installée à Lyon, récupère des...

Avec Mélanie Sola, nos vêtements prennent un coup de jeune. Cette styliste de formation, installée à Lyon, récupère des textiles pour adultes. Elle les lave, les coupe, les redessine… Et les transforme en layettes pour vos tout petits !
 
Tout a commencé le jour où, suivant son intuition, elle transforme une de ses vieilles robes en layette. « J’aime l’idée de la transmission entre générations, explique-t-elle. Certains vêtements ont une histoire et on a envie de la faire passer ».
 
Ce fut comme une révélation pour cette créatrice, au parcours impressionnant : passée par des maisons aussi célèbres et variées que Dior, Hermès et Cotélac, elle a ensuite été en charge des collections “0-24 mois” pour la marque Pomme Framboise. Elle élaborait les thèmes, choisissait les couleurs et les matières, achetait les boutons, brodait. De la conception à la validation d’un prototype, elle a ainsi acquis toute l’expertise qui lui permet aujourd’hui de créer sa propre collection.
 
Bao, ce sont des tuniques, des pulls, des petits cardigans, mais également des chemises ou des pantalons, tous agrémentés de boutons rouges et d’une étiquette à petit pois blancs, marques de fabrique de la créatrice. Les tissus font vraiment peau neuve, leur petit côté vintage est tout simplement très tendance.
 
Pour découvrir cet univers, rendez-vous dans la boutique ou sur le site Internet !
 
http://www.habit-bao.com
Bao – 40 rue Saint Michel, 69007 LYON – 04 37 70 97 44

Crédit photo: habit-bao.com
Lire la suite
juin / 2014 | Coup de cœur
Upcycling : zoom sur des initiatives sympas en Aquitaine !

Upcycling : zoom sur des initiatives sympas en Aquitaine !

L'upcycling, la nouvelle tendance mode, redonne une seconde vie à vos vieux vêtements ou rebuts de tissus. Chaque pièce est unique et...

L'upcycling, la nouvelle tendance mode, redonne une seconde vie à vos vieux vêtements ou rebuts de tissus. Chaque pièce est unique et apporte supplément d'âme à votre garde-robe. En région Aquitaine, déjà 20 % des créateurs de mode se sont lancés dans le recyclage, par conscience écologique ou quête de sens. Passage en revue d’initiatives sympas dans la région.
 
La styliste Lise Grelier transforme des vieux vêtements et relooke des tenues à la coupe démodée. Dans ses collections, on peut trouver un manteau d'hiver taillé dans des rideaux, des culottes fabriquées à partir de chemises d'homme, des gilets pour enfants conçus à partir de housses de canapé. Jetez plutôt un œil à son site.
 
Autre initiative qui nous a plu à Bordeaux : les créations uniques et cousues main de la marque Les Filles aux Camélias, créée par Bénédicte Louis et Sophie Bulher. « Pendant des années, j'ai travaillé dans une grande maison parisienne où la fabrication était délocalisée à l'étranger et produite en série. Je me suis dit qu'on pouvait faire autrement », explique Bénédicte Louis. Pour leur ligne de prêt-à-porter, Bénédicte et Sophie se fournissent auprès de l'association bordelaise de récupération textile Amos, mais aussi auprès des particuliers. Elles collectent environ 60 kilos de tissus par an. Si vous habitez la région de Bordeaux, allez visiter leur boutique, elle se situe 17, Quai de Bacalan. Pour les autres, leurs pièces sont également en vente sur Internet, par exemple sur le site alittlemarket.com.
 
Bon shopping !
 
Illustration : coussin rayé Les Filles aux Camélias
Lire la suite
mai / 2014 | Coup de cœur
Sakina M’sa, une styliste contemporaine au carrefour de la mode et de l’éthique

Sakina M’sa, une styliste contemporaine au carrefour de la mode et de l’éthique

Jetez un œil à la nouvelle collection de Sakina M’sa: Toutes ces pièces, au style graphique et épuré, ont été...

Jetez un œil à la nouvelle collection de Sakina M’sa: Toutes ces pièces, au style graphique et épuré, ont été fabriquées à partir d’anciens bleus de travail ou de chutes de textiles. L’auriez-vous cru ?
 
Retour sur un parcours atypique
 
Sakina M’sa est née aux Comores et a grandi dans les quartiers populaires de Marseille. A 14 ans, elle en a la certitude : elle deviendra styliste. Elle fait donc ses études à l’Institut Supérieur de Mode. Très tôt, elle crée des vêtements étonnants.
 
En 2002, elle lance sa propre marque, puis s’installe à Barbès en 2005. Son originalité ? Elle utilise des tissus de récupération pour ses créations, prouvant ainsi que le recyclage peut être synonyme de haute couture. Depuis cette date, elle a conçu plus d’une quinzaine de collections qui ont séduit le monde de la mode.
 
Mais sa démarche éthique ne s’arrête pas au choix de ses matières premières. Depuis 2009, la société de Sakina est une entreprise d’insertion. En collaboration avec Pôle Emploi, la créatrice recrute des personnes qui ont une expérience dans la couture ou dans la mode et qui peinent à retrouver du travail. Plus de dix femmes ont ainsi retrouvé du travail dans la mode grâce à cette initiative.
 
Sakina M’sa fait désormais partie des créateurs de référence. Elle ouvre d’ailleurs, ces jours-ci, pas moins de deux corners au BHV, à Paris, à la fois côté homme et côté femme. L’occasion, pour les Parisiens qui ne la connaissent pas encore, de découvrir son univers !
Lire la suite
mai / 2014
Avec l’appli mobile « La Fibre du Tri », sachez à tout moment où déposer vos TLC !

Avec l’appli mobile « La Fibre du Tri », sachez à tout moment où déposer vos...

Vous cherchez un point d’apport volontaire (PAV) pour déposer vos vêtements, votre linge de maison ou vos chaussures ? Sachez que la...

Vous cherchez un point d’apport volontaire (PAV) pour déposer vos vêtements, votre linge de maison ou vos chaussures ?
Sachez que la cartographie des PAV est aussi disponible sur notre appli pour iPhone et Android !
 
Alors, où que vous soyez, ayez la fibre du tri !
 
http://www.lafibredutri.fr/
Lire la suite
mai / 2014 | Coup de cœur
« Tissons la Solidarité », une griffe de vêtements tendance et solidaire

« Tissons la Solidarité », une griffe de vêtements tendance et solidaire

Voici une ligne de vêtements pas comme les autres, dont chaque pièce est absolument unique : la griffe « Tissons la solidarité...

Voici une ligne de vêtements pas comme les autres, dont chaque pièce est absolument unique : la griffe « Tissons la solidarité », parrainée par Christian Lacroix, est une collection fabriquée à partir de vêtements donnés ou invendus, dans des ateliers d’insertion professionnelle.
 
Fondé en 2004 par le Secours Catholique, le Réseau « Tissons la Solidarité » est une association dont la mission est de soutenir l’insertion professionnelle, principalement des femmes, dans le domaine du réemploi des vêtements. Il regroupe 73 chantiers et entreprises d’insertion, dont 35 ateliers de couture. Les activités concernées sont les suivantes : collecte et tri des vêtements provenant de dons, lavage et repassage des vêtements destinés à la vente, ateliers de couture et retouche, et commercialisation des vêtements dans les 125 boutiques du réseau, partout en France.
 
En plus de la revente de vêtements d’occasion, le réseau crée sa propre collection de vêtements !
 
Les structures d’insertion du réseau donnent en effet une nouvelle vie à vos vêtements en les retravaillant avec un styliste professionnel, suivant un parcours de production classique. La collection est ensuite produite par les ateliers de couture du réseau et vendue dans plusieurs boutiques du réseau. Chaque pièce est unique ! Jetez un œil ici aux dernières collections.
 
Une fois n’est pas coutume, ces vêtements ne sont pas uniquement en vente à Paris. Vous les trouverez également dans les villes suivantes : Aix-en-Provence, Arras, Biganos, Bordeaux, Bourg-en-Bresse, Brive-la-Gaillarde, Châteauroux, Montluçon, Montluel, Nîmes, Tours, Verdun et Vitry-le-François. Toutes les adresses sont sur cette carte.
 
Courez-y !
 
Crédits photo : http://tissonslasolidarite.org
Lire la suite
mai / 2014 | Coup de cœur
Offrez une seconde vie à vos t-shirts, faites-en un tapis de bain !

Offrez une seconde vie à vos t-shirts, faites-en un tapis de bain !

Vous avez fait un grand ménage de printemps, et il y a plusieurs t-shirts que vous ne portez plus dans votre armoire. Avis aux amateurs de tricot ! La...

Vous avez fait un grand ménage de printemps, et il y a plusieurs t-shirts que vous ne portez plus dans votre armoire. Avis aux amateurs de tricot ! La fabrication de ce tapis de bain 100 % coton, rigolo et confortable, passe par deux étapes : dans un premier temps, vous confectionnez des pelotes. Ensuite, vous les tricotez pour en faire un tapis de bain !
 
Munissez-vous de trois ou quatre t-shirts, unis de préférence - mais vous pouvez aussi utiliser leur envers. Si vous n’avez pas suffisamment de t-shirts dans vos placards, souvenez-vous qu’il n’est pas nécessaire d’acheter des t-shirts neufs. Vous avez sans doute dans votre entourage des personnes qui souhaitent se débarrasser de t-shirts qu’elles ne portent plus. Sinon, vous pouvez toujours trouver des t-shirts d’occasion dans un vide-grenier.
 
Vous avez vos t-shirts ? Alors, c’est parti ! Dans la vidéo ci-contre, découvrez en images comment fabriquer vos pelotes. Il ne vous reste plus qu’à vous munir d’aiguilles à tricoter numéro 7. Si vous souhaitez fabriquer un tapis plus épais et plus lâche, utilisez des aiguilles de numéro supérieur. Notez-bien : pour un tapis de 52 centimètres sur 40 centimètres, quatre t-shirts en taille XL ont été nécessaires. Le tapis est ensuite confectionné en point mousse, le point le plus simple du tricot. Les débutants sont donc les bienvenus !
 
Une fois que vous maîtriserez cette technique de récupération de t-shirts, vous pourrez réaliser de nombreux autres objets en tricot ou en crochet. Et maintenant, place à votre créativité !
Lire la suite
avril / 2014 | Coup de cœur
La Foire de Paris met à l’honneur le recyclage et l’upcycling : venez donc y faire un tour!

La Foire de Paris met à l’honneur le recyclage et l’upcycling : venez donc y...

Cet espace de 110 mètres carrés proposera un parcours pédagogique, artistique et ludique destiné à vous sensibiliser au tri, au...

Cet espace de 110 mètres carrés proposera un parcours pédagogique, artistique et ludique destiné à vous sensibiliser au tri, au recyclage et à la seconde vie des objets du quotidien. Que vous soyez adeptes du tri, débutants ou plutôt sceptiques, vous êtes tous les bienvenus dans cet espace ! Nous serons là pour répondre à vos questions sur le thème du recyclage. Vous pourrez également participer à des animations ou des ateliers créatifs.

Par exemple, dans le domaine du textile, un atelier vous apprendra à fabriquer un sac shopping très tendance, à base de t-shirts recyclés. Fini le jetable, place au durable ! N’hésitez pas à venir avec vos propres t-shirts à recycler !
 
Alors, rendez-vous dans l’allée centrale de la Foire de Paris, dès demain. Venez nombreux !
 
Pour en savoir plus, consultez la page de la Foire de Paris dédiée à l’espace Recyclage et Upcycling.
Lire la suite
avril / 2014 | Coup de cœur
Le 24 avril, c’est le Fashion Revolution Day, pour plus de transparence dans l’industrie de la mode !

Le 24 avril, c’est le Fashion Revolution Day, pour plus de transparence dans l’...

Le Fashion Revolution Day est un événement mondial à l’initiative d’entreprises textiles, de militants, de journalistes, de...

Le Fashion Revolution Day est un événement mondial à l’initiative d’entreprises textiles, de militants, de journalistes, de professeurs, tous concernés par l’industrie textile. Il vise à susciter une prise de conscience de la part de tous les acteurs, pour améliorer le fonctionnement de la chaîne de production textile.

Les consommateurs seront au centre de cette journée. Ils ignorent la plupart du temps où sont fabriqués leurs vêtements, et par qui. Ou alors ils ne connaissent pas le coût réel des modèles qu’ils achètent. Le Fashion Revolution Day demande la transparence. Il invite le consommateur à s’interroger sur la provenance et la fabrication de ses vêtements, à imaginer le chemin qu’ils ont suivi, depuis l’agriculteur qui a cultivé la matière première jusqu'au confectionneur, en passant par le filateur et le teinturier. L’objectif est d’éveiller les consciences. Votre achat est bien la dernière étape d’un long voyage impliquant des centaines de personnes !

Vous pouvez participer à cette journée en portant vos vêtements à l’envers, ce qui revient à poser une question simple : qui a fabriqué mes vêtements ? Soyez curieux, faites des recherches, encouragez les marques à davantage de transparence.
 
Pour en savoir plus, consultez le site du Fashion Revolution Day.
Lire la suite
avril / 2014 | Coup de cœur
Le Labo de l’Abbé, une boutique solidaire au concept original !

Le Labo de l’Abbé, une boutique solidaire au concept original !

Si vous aimez chiner les vieux vêtements, vous aimerez le Labo de l’Abbé. La boutique, ouverte par l'association « Emmaüs La...

Si vous aimez chiner les vieux vêtements, vous aimerez le Labo de l’Abbé. La boutique, ouverte par l'association « Emmaüs La Friperie Solidaire » en décembre 2012, présente une originalité : en plus des vêtements d'occasion classiques, elle propose sa propre collection de vêtements et accessoires, tous créés à partir de matières textiles recyclées.
 
Depuis plus d’un an, un atelier de confection et de création textile est venu compléter les traditionnelles activités de collecte, tri, recyclage et vente de vêtements de l’association « Emmaüs La Friperie Solidaire », créée en octobre 2002. L’association vise l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi, à travers le développement d’activités économiques solidaires et durables.
 
L’atelier offre ainsi une opportunité de formation dans le domaine de la confection et de la mode. La création de cet atelier de confection et l’ouverture de la boutique le Labo de l’Abbé ont permis de recruter et de former sept nouveaux employés, qui ont intégré une équipe de 40 salariés déjà en poste.
 
Et pour les clients, cette boutique est une mine de vêtements uniques et originaux. Allez donc y faire un tour !


Le Labo de l’Abbé
25/27 rue Oberkampf – 75011 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h30
Métro : Oberkampf ou Filles du Calvaire
Lire la suite
avril / 2014 | Coup de cœur
Et vous, qu’avez-vous fait pendant la semaine du développement durable ?

Et vous, qu’avez-vous fait pendant la semaine du développement durable ?

Toute la semaine, un peu partout en France, de multiples initiatives ont eu lieu : conférences, ateliers, actions pédagogiques. Parmi les th...

Toute la semaine, un peu partout en France, de multiples initiatives ont eu lieu : conférences, ateliers, actions pédagogiques. Parmi les thèmes abordés, le tri des déchets, la consommation responsable, les gestes éco-citoyens, etc. Ses visiteurs ont pu faire le plein d’idées et de solutions et partager leurs initiatives pour consommer autrement !
 
Ainsi, à Caen, un festival inédit a regroupé les acteurs de l’environnement et du développement durable, en proposant des activités aussi diverses que des ateliers pratiques, brocantes, projections de films, théâtres, visites ou concerts. Dans le nord, un marché éco-vintage a notamment proposé des ateliers d’upcycling, où les visiteurs ont appris à fabriquer des doudous recyclés.
 
Parmi nos coups de cœur, un atelier de création intitulé « Recycollection #2 : la fashion qui en jette ! » s’est tenu à Paris. Au cours de cet atelier, deux artistes ont créé une collection de prêt-à-porter à partir d’objets destinés à être jetés, collectés localement pour l'événement (bouchons, tissus, emballages, etc.). Le résultat a été photographié à la manière des séries "mode" des magazines. Une sélection de ces photos sera exposée pendant un mois dans la vitrine du 16 rue Sainte Marthe, dans le dixième arrondissement. Si vous en avez la possibilité, allez les admirer ! Vous verrez encore une fois que le recyclage, c’est tendance !
Lire la suite
mars / 2014 | Les marques en action
Avec l’opération « Une histoire sans fin », la marque Somewhere offre une seconde vie à vos jeans !

Avec l’opération « Une histoire sans fin », la marque Somewhere offre une...

Souvenez-vous : Somewhere recyclait déjà vos pulls en 2011 et 2012. Elle réitère l’opération du 31 mars au 17 mai,...

Souvenez-vous : Somewhere recyclait déjà vos pulls en 2011 et 2012. Elle réitère l’opération du 31 mars au 17 mai, cette fois-ci avec vos jeans !

Engagée dans une démarche de respect de l’environnement, la marque Somewhere a mis en place une filière complète, qui va de la récupération des vêtements usagés en magasins jusqu’à la confection de nouveaux vêtements à partir de fils recyclés issus des articles collectés.
 
Une fois récupérés, vos jeans seront triés et découpés en shorts et en jambes. Ces pièces seront transformées en fil par le partenaire de Somewhere, Les Filatures du Parc, entreprise installée dans le Tarn. Jusqu’à présent, la laine naturelle et synthétique était la principale matière à pouvoir être recyclée en utilisant les techniques de filage traditionnelles. Grâce à un nouveau procédé, la Filature du Parc produira pour la première fois du fil recyclé de coton à partir du tissu de vos jeans. Ce fil formera ensuite la trame d’un nouveau denim qui sera finalement utilisé pour créer de nouveaux jeans… que vous pourrez découvrir l’année prochaine dans les boutiques de la marque !
 
A vous de faire un geste éco-citoyen avec Somewhere !
Retrouvez les détails de l’opération sur le site de Somewhere.
Lire la suite
mars / 2014 | Les marques en action
L’industrie textile s’engage pour réduire sa consommation en eau

L’industrie textile s’engage pour réduire sa consommation en eau

La teinture sans eau

La teinture sans eau

Pour teindre un kilo de textile, il faut en moyenne 100 à 150 litres d’eau selon le type de tissu. Dans ce contexte, l’entreprise hollandaise Feyecon a mis un point une technologie révolutionnaire, appelée « Dyecoo », qui permet de teindre les vêtements sans recourir à l’eau et aux produits chimiques. Le procédé consiste à porter du dioxyde de carbone (CO2) sous pression, à haute température. Le C02 devient liquide, permettant de fixer les couleurs sur le polyester sans consommer ni eau ni produits chimiques. Plusieurs grandes marques ont déjà adopté cette technique, comme Nike ou Adidas. Dans l'immédiat, seuls les habits 100 % polyester sont concernés, mais la technologie est sur le point de s’ouvrir au nylon, et pourrait être étendue au coton : les perspectives d’économie en eau sont donc considérables !

L'utilisation rationnelle de l’eau dans les techniques de délavage des jeans

Depuis 2011, la marque Levi’s diminue considérablement la quantité d’eau nécessaire à la finition de ses jeans. Tout en gardant les mêmes techniques de production, la marque a réduit la quantité d’eau utilisée pour le délavage. L’économie réalisée représente jusqu’à 96 % des volumes d’eau utilisés, habituellement de l’ordre de 42 litres par paire de jeans.

Pour préserver la ressource en eau, vous pouvez aussi laver moins souvent votre jean, et de préférence dans de l’eau froide. A vous de jouer !

Crédit photo: Dyecoo.com
Lire la suite
mars / 2014 | Sur le terrain
Avec la vide-dressing week, les boutiques indépendantes collectent vos vêtements au profit de la Croix-Rouge française !

Avec la vide-dressing week, les boutiques indépendantes collectent vos...

Portée par la Fédération nationale de l’Habillement, la vide-dressing week tient sa troisième édition cette année....

Portée par la Fédération nationale de l’Habillement, la vide-dressing week tient sa troisième édition cette année. En collectant les pièces que vous ne portez plus, vos boutiques contribuent elles aussi à donner une seconde vie aux vêtements.

Pour participer, il vous suffit de repérer les boutiques participant à l’opération sur le site de la vide-dressing week et de vous y rendre pour déposer vos vêtements entre le 19 mars et le 2 avril.
 
Dès la fin de l’opération, les boutiques participantes remettront l’intégralité des vêtements collectés à la Croix-Rouge française. L’association a en effet mis en place, depuis de nombreuses années, des vestiboutiques et vestiaires qui collectent et trient les dons de textile des particuliers pour les redistribuer aux personnes en difficulté.
 
Le saviez-vous ?
 
60 % des vêtements donnés sont en assez bon état pour être portés à nouveau. 23 % des vêtements sont quant à eux recyclés par exemple en chiffons d’essuyage ou en nouvelles matières premières (nouvelles matières textiles, matériaux isolants).
 
Au total, 700 boutiques de mode indépendantes ont récupéré 120 tonnes de vêtements en participant à la vide-dressing week en 2011 et 2012.
 
Et n’oubliez pas : vous pouvez aussi déposer, tout au long de l’année, vos textiles, votre linge de maison et vos chaussures dans l’un des 30 000 points d’apport volontaire présents à travers toute la France.
Lire la suite
mars / 2014
Mieux consommer les textiles, le linge de maison et les chaussures

Mieux consommer les textiles, le linge de maison et les chaussures

En recyclant vos TLC, vous leur permettez d’avoir une seconde vie, en étant portés à nouveau ou transformés en d’autres produits, et vous limitez votre production de déchets. Vous contribuez ainsi à limiter leur impact sur l’environnement. Mais comme tout autre produit, les TLC génèrent un impact sur l’environnement au moment de leur fabrication et de leur utilisation. Devenir « éco-consommateur », c’est veiller à limiter l’impact environnemental de vos TLC à tous les stades de leur cycle de vie. La clef de l’éco-consommation tient dans ce triptyque : « bien acheter, bien utiliser, bien jeter ».

Bien acheter
 
La culture de certaines fibres textile est polluante, la fabrication de certains textiles nécessite beaucoup d’eau et d’énergie, la confection de certains vêtements combine l’utilisation de produits chimiques et de métaux lourds. Heureusement, il existe des logos environnementaux qui vous permettent de repérer les produits écologiques. Du linge de maison, des vêtements et des chaussures plus respectueux de l'environnement, c'est donc possible !

Bien utiliser
 
Savez vous que c’est l’entretien qui a le plus gros impact sur l’environnement ? Respecter les consignes d’entretien, laver plus froid, permet de maitriser votre impact. C’est aussi en faisant durer vos articles plus longtemps, que vous réduirez leur impact sur l’environnement. Ayez donc le réflexe : réparer, recoudre, repriser, raccommoder, transformer, au lieu de jeter vos TLC à la poubelle. Avec un drap usé, vous aurez des chiffons. Nos précédents tutoriels vous ont montré comment fabriquer des pantoufles avec un vieux jean, ou un coussin avec un pull. Pensez aussi à donner à votre entourage ou à vendre vos TLC dans des vide-grenier. Vous ferez des heureux !

Bien jeter
 
Tous les TLC que vous n’avez pas transformés, donnés ou vendus, apportez-les dans l’un des 30 000 points d’apport volontaire présents partout en France. La filière du recyclage se chargera pour vous d’offrir une seconde vie à vos TLC !

Retrouvez tous ces bons conseils, et d’autres encore, dans le guide pratique « Mieux consommer » publié par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).
Lire la suite
mars / 2014 | Sur le terrain
Comment réaliser un joli doudou à partir d’une simple chaussette ?

Comment réaliser un joli doudou à partir d’une simple chaussette ?

Pourquoi ne pas fabriquer un doudou à partir d’une chaussette ? Munissez-vous simplement d’une chaussette, qu’elle soit unie ou...

Pourquoi ne pas fabriquer un doudou à partir d’une chaussette ?

Munissez-vous simplement d’une chaussette, qu’elle soit unie ou colorée, mais aussi de ouate et de fil à coudre. Pour la customisation du doudou, vous pouvez utiliser de la feutrine, des paillettes des perles ainsi que du gros fil pour les moustaches. Facile à faire, ce doudou peut se coudre à la main ou à la machine.

Si malgré vos créations, il vous reste des chaussettes que vous ne portez plus, n’oubliez pas de les déposer dans l’un de nos 30 000 points d’apport présents partout en France, pour leur offrir une seconde vie !

Le recyclage se passe aussi à la maison

Olivia Lopez, des ateliers Rrose Sélavy, propose une vidéo qui explique, étape par étape, comment réaliser ce doudou. Grâce à ce ce petit tutoriel très clair, vous saurez comment fabriquer de jolis doudous lapins, et surtout donner libre cours à votre créativité. Vous pourrez ainsi offrir un cadeau de naissance original et fait maison !
Lire la suite
février / 2014 | Les marques en action
La marque H & M lance une première gamme denim issue de sa propre collecte de vêtements

La marque H & M lance une première gamme denim issue de sa propre collecte...

Souvenez-vous : l’année dernière, la marque H&M lançait un programme de collecte de vêtements, neufs ou usés, dans...

Souvenez-vous : l’année dernière, la marque H&M lançait un programme de collecte de vêtements, neufs ou usés, dans ses 180 points de vente en France. Peut-être y avez-vous participé ? En tout cas, c’est officiel : vous pourrez bientôt découvrir les pièces fabriquées à partir des vêtements collectés. Cinq pièces en denim, vestes et jeans, élaborées à partir de coton recyclé, seront disponibles dans une sélection de magasins d’ici la fin du mois de février.
Depuis un an, les clients peuvent rapporter n’importe quel vêtement, de n’importe quelle marque, quel que soit son état, dans les 180 points de vente de la marque. Les vêtements collectés chez H&M sont acheminés vers les infrastructures qui procèdent à leur recyclage. Avec ce programme, H&M poursuit un projet environnemental, dont l’objectif est d’éviter le gaspillage et de réduire les déchets.
Fin novembre 2013, H&M France avait déjà collecté plus de 170 000 kg de vêtements grâce à ce programme, soit 8 à 10 000 kg par semaine. Pour suivre les résultats du programme de collecte de vêtements, rendez-vous sur la page dédiée.
Les points de vente H&M font partie des 30 000 points d’apport volontaire (PAV) présents un peu partout en France. Pour trouver le PAV le plus proche de chez vous, tapez votre code postal ou votre ville sur la cartographie de la Fibre du tri.  
Lire la suite
février / 2014 | Sur le terrain
Ce vieux pull que vous ne portez plus, pourquoi ne pas en faire un coussin ?

Ce vieux pull que vous ne portez plus, pourquoi ne pas en faire un coussin ?

C’est fou ce qu’on peut faire avec un vêtement que l’on ne porte plus. Aujourd’hui, nous avons choisi de suivre le tutoriel de...

C’est fou ce qu’on peut faire avec un vêtement que l’on ne porte plus. Aujourd’hui, nous avons choisi de suivre le tutoriel de Marie Prenat, qui nous montre comment fabriquer un coussin à partir d’un vieux pull. L’occasion de faire un peu de déco !

Pour réaliser ce coussin, choisissez d’abord un pull que vous ne portez plus. Ensuite, il vous suffit de vous munir de fil, d’une aiguille, d’une paire de ciseaux, de gros boutons et de ouate. Pour le reste, suivez le guide en regardant la vidéo. Laissez-vous prendre au jeu, et n’hésitez pas à créer des coussins de toutes les tailles et de toutes les couleurs !

Architecte de formation, Marie Prenat s’est lancée dans la fabrication d’objets recyclés en créant Talalilala. Elle a toujours plein d’idées créatives pour fabriquer des objets du quotidien avec des matériaux de récupération. Si vous souhaitez en savoir plus sur son travail et ses idées, allez jeter un œil sur son blog !

Crédit photo: www.talalilala.com
Lire la suite
février / 2014 | Les marques en action
Du 12 au 25 février 2014, Monoprix collecte les vêtements de bébé au profit d’Emmaüs

Du 12 au 25 février 2014, Monoprix collecte les vêtements de bébé au profit d’...

Bébé a grandi, et vous ne savez pas quoi faire de ses vêtements trop petits ou usés? Du 12 au 25 février 2014, les magasins...

Bébé a grandi, et vous ne savez pas quoi faire de ses vêtements trop petits ou usés? Du 12 au 25 février 2014, les magasins Monoprix* collectent vos vêtements de bébé au profit d’Emmaüs. Apportez les vêtements, linges, chaussures de bébé et doudous que vous n’utilisez plus dans votre Monoprix. En les donnant à Emmaüs, vous permettez à des familles modestes de s’équiper à petits prix. Vous contribuez aussi à l’activité de milliers de personnes et favorisez le réemploi et le recyclage des textiles, qui préservent l’environnement. Lors de l’opération d’octobre 2013, 84 tonnes de vêtements ont été collectées. Aidez-nous cette année à confirmer ce succès !

* Pendant toute l’opération, retrouvez les magasins participants sur le site La fibre du tri.
Les détails de l’opération se trouvent également sur le site de Monoprix.

Et pour en savoir plus sur la seconde vie des produits, (re)découvrez l'ABC Récup' de Monoprix.

Enfin, tout au long de l'année, vous pouvez aussi recycler vos textiles, chaussures et linge de maison en les déposant dans les points d'apport les plus proches de chez vous.
Lire la suite
février / 2014 | Sur le terrain
Et si vous fabriquiez des pantoufles avec un vieux jean ?

Et si vous fabriquiez des pantoufles avec un vieux jean ?

Nombreux sont les Français qui préfèrent garder leurs habits usés à la maison : ils les portent pour bricoler ou en font des...

Nombreux sont les Français qui préfèrent garder leurs habits usés à la maison : ils les portent pour bricoler ou en font des chiffons. Mais le recyclage à la maison, cela peut aussi consister à créer de nouveaux objets, plus beaux, plus utiles que l’original.
Dans ce domaine, la créativité est à l’honneur. Alors, qu’elle repose sur des motivations écologiques, économiques ou créatives, la récupération et le « Do It Yourself » (faites le vous-même) ont le vent en poupe.
 
Nous avons repéré pour vous quelques exemples originaux de transformation de vieux vêtements. Que faire par exemple avec un vieux jean ? Ce tutoriel, simple à réaliser, vous montre comment fabriquer des chaussons à partir d’un vieux jean et de quelques briques de lait.
 
En plus de votre vieux jean et de quatre briques de lait vides, munissez vous de bons ciseaux, d’un gros feutre, d’un tube de colle à tissus (vous en trouverez en grande surface) et d’un peu d’ouate (disponible dans toutes les merceries) pour rendre vos pantoufles moelleuses ! Vous aurez également besoin d’une paire de tongs à votre taille pour tracer les contours de vos futurs chaussons. Enfin, une bonne vingtaine de pinces à linge seront utiles pour maintenir le tissu immobile pendant le séchage de la colle.

A vous de jouer maintenant, laissez-vous guider par la vidéo, et n’hésitez pas à apporter votre touche personnelle !
Lire la suite
janvier / 2014
Les Magasins U s’associent à la Croix-Rouge pour recycler vos vieux jeans

Les Magasins U s’associent à la Croix-Rouge pour recycler vos vieux jeans

« Vos vieux jeans ont plus de valeur que vous ne le pensez. » Tel est le slogan de la nouvelle opération de recyclage de jeans men...

« Vos vieux jeans ont plus de valeur que vous ne le pensez. » Tel est le slogan de la nouvelle opération de recyclage de jeans menée par les Magasins U*, du 28 janvier au 8 février 2014. Forte du succès rencontré l’été dernier, l’enseigne s’associe de nouveau à la Croix-Rouge française pour récupérer les jeans que vous ne portez plus. Collectés à l’accueil des Magasins U* en l’échange d’un bon d’achat, vos jeans seront ensuite triés dans les unités locales de la Croix-Rouge française ou à l’une des cinq structures de l’association, employant plus de 70 personnes en insertion. Selon leur état, ils seront donnés ou recyclés en pièces de tissus ou en fibres de rembourrage.

Les détails de l’opération sont disponibles ici.

*Liste des magasins participants disponible sur le site www.magasins-u.com

Et n’oubliez pas : vos vêtements et chaussures peuvent être déposés, tout au long de l’année, dans les 30 000 points d’apport volontaire dans toute la France. Pour trouver le plus proche de chez vous, tapez votre ville ou votre code postal sur la cartographie de La Fibre du Tri.
Lire la suite
janvier / 2014
Et si vous portiez une ceinture originale, 100 % upcyclée ?

Et si vous portiez une ceinture originale, 100 % upcyclée ?

Avec ses ceintures, Pâtes Au Beurre redonne vie à deux objets destinés à être détruits : une ceinture de sécurit...

Avec ses ceintures, Pâtes Au Beurre redonne vie à deux objets destinés à être détruits : une ceinture de sécurité automobile et une boucle de gilet de sauvetage.
 
En tout, plus de 22 550 centimètres de sangles de ceintures de sécurité ont été récupérés dans des casses automobiles depuis la création de la marque en 2011. Au lieu d’être incinérés, ces matériaux ont réintégré un cycle vertueux de production.
 
Confectionnées à la main à Guichen, en Bretagne, ces ceintures sont le fruit de l’imagination de Mathieu Lentini, qui souhaitait proposer un objet différent. Noires, grises, ou même en couleur, elles sont toutes des pièces uniques. Leur design très moderne permet d’avoir du style, tout en faisant un geste pour l’environnement ! Conquis ? Découvrez-en davantage sur le concept de la marque.
Lire la suite
janvier / 2014
Catherine Parra : des sacs recyclés très tendance

Catherine Parra : des sacs recyclés très tendance

Catherine Parra a toujours aimé chiner. Ses premiers sacs, elle les a créés à partir de couvertures de l’armée, dé...

Catherine Parra a toujours aimé chiner. Ses premiers sacs, elle les a créés à partir de couvertures de l’armée, dénichées dans une brocante. Rencontrant rapidement le succès, elle a fait du détournement d’usage sa marque de fabrique. Ses vêtements et accessoires, fabriqués de manière artisanale, ont tous une histoire unique.

Elle nous surprend à nouveau avec sa collection hiver 2013-2014. C’est à partir de patchworks de cuir recyclé qu’elle a créé ses sacs vintage Elisa.

Très attachée à la qualité de la matière utilisée, elle a fait appel, pour ces sacs, à la marque U-Clife, qui fabrique des coupons de tissus à partir de vêtements usagés, collectés auprès des consommateurs par les opérateurs de la filière.
 
Une démarche qui permet d’éviter le gaspillage, mais surtout qui produit un résultat magnifique !
Lire la suite
janvier / 2014
Envie de soldes : et si vous en profitiez pour faire de la place ?

Envie de soldes : et si vous en profitiez pour faire de la place ?

Les soldes d’hiver commencent le 8 janvier et dureront cinq semaines. C’est l’occasion de renouveler votre garde-robe sans vous ruiner. Mais savez...

Les soldes d’hiver commencent le 8 janvier et dureront cinq semaines. C’est l’occasion de renouveler votre garde-robe sans vous ruiner. Mais savez-vous quoi faire des vêtements et chaussures que vous ne portez plus ? C’est le moment d’avoir la fibre du tri !

Qu’ils soient en bon état ou usés, apportez-les dans l’un des 30 000 points d’apport présents partout en France. Les associations et entreprises participant au recyclage du textile se chargeront de leur donner une seconde vie. Selon leur état, ils seront portés à nouveau, transformés en nouvelles pièces ou même totalement recyclés. Découvrez en images ce que deviennent les TLC que vous déposez dans un point d'apport.

Une belle résolution pour la nouvelle année, non ?
 
Alors, profitez bien des soldes !
Lire la suite
décembre / 2013 | Coup de cœur
1Bag1Match poursuit l’histoire des maillots

1Bag1Match poursuit l’histoire des maillots

Créée en 2012, la marque 1Bag1Match donne une seconde vie aux maillots de sports, en les transformant en sacs ou en accessoires de décoration....

Créée en 2012, la marque 1Bag1Match donne une seconde vie aux maillots de sports, en les transformant en sacs ou en accessoires de décoration. Ce projet anti-gaspi, avec 90 à 100% du maillot exploité pour réaliser un sac permet également de poursuivre l’histoire de pièces généralement empreintes de souvenirs.
Pour concrétiser son idée originale et créative, la marque collecte soit des maillots à travers un réseau de centres de tri textile, de chinage ou autres marchés d’occasion, soit grâce à ses propres clients pour lesquels elle réalise des prestations sur mesure.

Chaque pièce unique est alors réalisée à la main, avec une « fiche d’authentification » cousue à l’intérieur qui reprend l’histoire originelle du maillot et souligne l’unicité du produit.

Avec plus de 500 pièces déjà réalisées, 1Bag1Match ambitionne de récupérer des maillots auprès de clubs et de fédérations qui lui permettront de proposer des éditions limitées, avec des maillots de joueurs professionnels portés lors des matchs.
Les produits de la marque sont disponibles en ligne et depuis novembre dans sa boutique concept store qu’elle a ouvert à Paris.
 
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site internet de 1Bag1Match
Lire la suite
décembre / 2013 | Coup de cœur
Les créations de Sha K. : recyclées et très tendance

Les créations de Sha K. : recyclées et très tendance

Depuis l’été 2011, la créatrice de Sha K. s’est lancée dans la création de vêtements et d’accessoires...

Depuis l’été 2011, la créatrice de Sha K. s’est lancée dans la création de vêtements et d’accessoires à partir de vêtements d’occasion issus du recyclage. Elle utilise 3 techniques pour redonner vie aux vêtements usagés : la customisation de pièces existantes, le modelage de pièces et le patronage. Des créations responsables que la créatrice commercialise ensuite notamment via Facebook et son blog Sha K. Shop.
Prochain objectif pour Sha K. : développer son activité et proposer de plus en plus de créations uniques.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le blog Sha K. Shop.
Lire la suite
décembre / 2013 | International
ReKixx repense les sneakers

ReKixx repense les sneakers

Après le premier succès de l’édition 2013 avec plus de 1 000 paires vendues, ReKixx, unique marque de sneakers 100% recyclables revient...

Après le premier succès de l’édition 2013 avec plus de 1 000 paires vendues, ReKixx, unique marque de sneakers 100% recyclables revient pour une nouvelle saison.

Avec 300 millions de paires de chaussures jetées l’année dernière aux Etats-Unis (soles4souls.org), la marque ReKixx a souhaité mettre en pratique une idée simple et responsable : « reduce – reuse – recycle » (« réduire – réutiliser – recycler »). Les sneakers ReKixx sont ainsi intégralement fabriquées, des lacets jusqu’aux semelles, à partir d’un mélange de matériaux recyclés.

Par son engagement, la marque souhaite par ailleurs promouvoir les pratiques responsables dans le secteur de la mode et militer pour l’innovation par le recyclage, en changeant la manière de penser la production des sneakers.
La démarche responsable de la marque ne s’arrête pas là, puisque ReKixx propose également à ses clients de retourner leurs chaussures usées qui permettront de créer de nouvelles paires.
Encore à ses débuts, la marque ReKixx s’appuie aujourd’hui sur la plateforme américaine de financement collaboratif, kickstarter, pour vendre ses modèles. Une démarche originale qui permet aux clients d’apporter leur contribution au financement du projet et d’encourager l’engagement de la marque.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site internet de ReKixx.
Lire la suite
novembre / 2013 | Coup de cœur
Le jeans français éco-conçu

Le jeans français éco-conçu

1 083 km, c’est la distance qui sépare les deux villes les plus éloignées de France : Porspoder (dans le Finistère) et Menton (...

1 083 km, c’est la distance qui sépare les deux villes les plus éloignées de France : Porspoder (dans le Finistère) et Menton (à la frontière italienne). 65 000 km c’est la distance que parcourent certains jeans durant tout leur processus de fabrication. Une aberration écologique et économique pour le jeune designer créateur de la marque 1083, qui décide alors de se lancer dans un pari fou : fabriquer un jeans 100 % made in France et éco-conçu.
 
Il aura fallu près d’un an de travail à 1083 pour produire sa gamme de jeans en coton bio français ainsi que des baskets (sneakers) éco-conçus, semelles recyclées et lacets en lin bio 100 % made in France.

En savoir plus sur 1083
Lire la suite
novembre / 2013 | Coup de cœur
LA veste trendy de cet hiver… est recyclée

LA veste trendy de cet hiver… est recyclée

Brice, marque du groupe Happychic,  a lancé en octobre une veste fabriquée à 43% en coton recyclé et en bouchon de bouteilles...

Brice, marque du groupe Happychic,  a lancé en octobre une veste fabriquée à 43% en coton recyclé et en bouchon de bouteilles recyclées, le groupe prévoit de renouveler l’initiative en février, à découvrir sur le site de la marque Brice.
 
L’entreprise a mis en place sa propre filière de recyclage baptisée Newlife qui lui permet de concrétiser son engagement d’amélioration de son empreinte carbone depuis la collecte de vêtements usagés jusqu’à la commercialisation de nouveaux articles fabriqués à partir de fils issus d’anciens vêtements.  

Un beau projet à soutenir ! Mais surtout une veste, drôlement bien coupée !
Lire la suite
novembre / 2013 | Les marques en action - Coup de cœur
Vanessa Bruno s’associe à U-Clife

Vanessa Bruno s’associe à U-Clife

Vanessa Bruno, créatrice de mode française a fait appel à U-Clife pour la création d’une nouvelle pièce éco-frendly...

Vanessa Bruno, créatrice de mode française a fait appel à U-Clife pour la création d’une nouvelle pièce éco-frendly intégrée à sa dernière collection Athé.
Si vous ne connaissez pas encore U-Clife, l’entreprise a pour particularité de récupérer des vêtements usagés qu’elle sélectionne dans des associations caritatives. Ils sont ensuite triés par matière, découpés puis assemblés, avant d’être proposés à des industriels sous forme de patchworks ou de coupons. Une démarche responsable, qui permet d’éviter le gaspillage de textiles, et plus respectueuse de l’environnement avec une empreinte écologique réduite. Le tout, dans un esprit vintage et tendance.
 
Vous aussi, offrez une seconde vie à vos textiles, chaussures et linge de maison, en les déposant dans le point d’apport le plus proche de chez vous.
Lire la suite
octobre / 2013 | Coup de cœur
OriginBy, la mode française éco-conçue

OriginBy, la mode française éco-conçue

Créer une marque de vêtements élaborés entièrement à partir de tissus recyclés, voici l’aventure dans laquelle...

Créer une marque de vêtements élaborés entièrement à partir de tissus recyclés, voici l’aventure dans laquelle s’est lancée Céline Patrier, fondatrice de la marque éco-responsable OriginBy.

A destination des femmes et des fillettes, les pièces sont entièrement conçues à partir d’anciens vêtements ou de chutes de tissus inutilisés. La totalité de la production est réalisée en France par des entreprises, des associations et des ateliers de l’agglomération de Bordeaux. Une démarche qui répond à des enjeux environnementaux mais aussi sociaux puisque certains ateliers de production emploient des travailleurs en insertion.

Côté création, la marque ambitionne de s’associer à des créateurs français et co-griffe ainsi chaque pièce avec ces derniers. Découvrez leur site.
Lire la suite
octobre / 2013 | Les marques en action
Votre vieux linge a encore de l’avenir !

Votre vieux linge a encore de l’avenir !

Spécialiste du linge de maison, les boutiques Carré Blanc, pour la 3ème année consécutive, organise une grande opération...

Spécialiste du linge de maison, les boutiques Carré Blanc, pour la 3ème année consécutive, organise une grande opération recyclage. En ramenant ses vieux linges on pourra ainsi bénéficier d'un bon d'achat de 10€.
Jusqu’au 3 novembre 2013, "la collect box" prend place dans les boutiques Carré Blanc participantes pour les vieux linges usés.
Les clients peuvent donc y déposer leurs vieilleries afin qu'elles soient recyclées. Cerise sur le gâteau, si vous venez y mettre au moins 1kg de linges usés (linge de lit et de toilette), vous pourrez bénéficier d'un bon d'achat de 10€*. La liste des boutiques Carré Blanc participantes à l'opération peut être consultée sur le site de la marque.


*Ce bon sera valable dès 50€ d'achats et ce jusqu'au 1er décembre 2013 en dehors des promotions et des liquidations. Cette offre est uniquement proposée en magasin et n'est pas valable sur internet.
Lire la suite
octobre / 2013 | Les marques en action
3ème édition de collecte au profit d’Emmaüs chez Monoprix

3ème édition de collecte au profit d’Emmaüs chez Monoprix

Du 16 au 27 octobre, Monoprix lance la 3ème édition de sa grande collecte de vêtements au profit d’Emmaüs.

Du 16 au 27 octobre, Monoprix lance la 3ème édition de sa grande collecte de vêtements au profit d’Emmaüs.
Des collecteurs seront mis en place dans 280 magasins de l’enseigne à travers toute la France. Les clients pourront y déposer leurs vêtements usagés ou démodés pour leur offrir une seconde vie. Les vêtements qui ne pourront pas être utilisés en l’état, c’est-à-dire proposés à des familles à faibles revenus ou revendus à petits prix dans des salles de vente, seront défibrés et effilochés afin d’être revalorisés dans la fabrication de nouvelles matières ; par exemple en isolant écologique, thermique et acoustique.
Cette nouvelle édition est aussi l’occasion pour les citoyens de s’informer sur la filière recyclage des textiles et pour les collaborateurs du Groupe de renouveler leur engagement. L’édition 2012 avait permis de collecter 110 tonnes de vêtements.
 
Retrouvez la liste des magasins participants à l’opération sur le site de Monoprix.
 
Vous aussi, recyclez vos textiles, chaussures et linge de maison, en les déposant dans le point d’apport le plus proche de chez vous.
 
Lire la suite
octobre / 2013 | Coup de cœur
Habillez vos meubles !

Habillez vos meubles !

La designer Cyrille Candas propose une nouvelle manière de recycler à la fois des vêtements et des meubles. Une opération 2 en 1 fond...

La designer Cyrille Candas propose une nouvelle manière de recycler à la fois des vêtements et des meubles. Une opération 2 en 1 fondée sur la technique du flocage et s’appuyant sur la récupération de vêtements et d’objets dans les dépôts-vente.
En pratique, les vêtements collectés sont hachurés, réduits en poussière et teintés avant d’être projetés sur un objet à l’aide d’une colle spécifique. Une opération au double bénéfice puisqu’elle offre une seconde jeunesse aux vêtements et aux objets.
Cette simple idée a rapidement rencontré un vif succès et amené Cyrille Candas à étendre sa production à plus grande échelle. Les créations sont dorénavant commercialisées sous la marque b.a-b.a et disponibles en ligne.
Par ailleurs, le projet a été récompensé par le trophée des Charmes de l’Innovation Responsable 2012 remis par la Région Ile-de-France et le Centre Francilien de l’Innovation.
 
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet de Façon Relais.
Lire la suite
octobre / 2013 | Les marques en action
Deuxième saison pour la collection InCycle de Puma.

Deuxième saison pour la collection InCycle de Puma.

La marque Puma lance pour la seconde saison une collection éco-conçue de vêtements, chaussures et accessoires lifestyle baptisée InCycle...

La marque Puma lance pour la seconde saison une collection éco-conçue de vêtements, chaussures et accessoires lifestyle baptisée InCycle Automne/Hiver 2013. Cette collection a la particularité de présenter des produits fabriqués à partir de matériaux recyclables après usage. Ils répondent à la certification Cradle to Cradle CertifiedCM Basic qui consiste à penser à la valorisation du produit en fin de vie dès son élaboration.

En parallèle, il est toujours possible via le programme « Bring me back » de la marque et de son partenaire I-Collect, de déposer ses vêtements et ses chaussures usés qui seront ensuite transformés en nouveaux produits.
 
Lire la suite
septembre / 2013 | International
Une année habillée en seconde main.

Une année habillée en seconde main.

Une année à porter uniquement des vêtements « délaissés » et de seconde main, à l’exception des sous-v...

Une année à porter uniquement des vêtements « délaissés » et de seconde main, à l’exception des sous-vêtements et des chaussures ; tel est le défi qu’a décidé de relever Christina Dean en 2013. Fondatrice de ReDress, une ONG eco-friendly à Hong-Kong, elle promeut le développement durable dans l’industrie de la mode en Asie et espère ainsi dénoncer le gaspillage excessif de vêtements.
Grâce à un partenariat avec Friends of the Earth, une organisation environnementale à Hong-Kong, Christina Dean a accès à un centre de tri industriel de vêtements usés où elle se rend chaque mois pour choisir une trentaine de tenues.
Puis, avec l’aide de stylistes, elle assemble différents looks tout en jouant sur des thèmes spécifiques : recyclé, Do It Yourself, arrange.
Retrouvez ses tenues sur le compte Instagram dédié à son « challenge ».
 
Vous aussi, offrez une seconde vie à vos textiles, linge de maison et chaussures, en les déposant dans le point d’apport le plus proche de chez vous.
Lire la suite
septembre / 2013 | International
Les hôtels Marriott recyclent leur linge de lit

Les hôtels Marriott recyclent leur linge de lit

Les hôtels Marriott lancent une ligne de sac à main en édition limitée, avec un design exclusif de Lily and Lionel... La particularit...

Les hôtels Marriott lancent une ligne de sac à main en édition limitée, avec un design exclusif de Lily and Lionel... La particularité ? Ce sac à main est entièrement produit à partir du linge de lit de la chaîne d’hôtels au Royaume-Uni !

En partenariat avec Sleeping Bags, une entreprise sociale qui fabrique de nouveaux produits à base de vieux linge de maison Marriot cherche une  nouvelle voie anti-gaspillage. En effet, Marriot remplace suffisamment de linge de lit annuellement pour faire deux fois le tour de la Terre si on les allongeait les uns après les autres.
Aussi, la marque reverse au moins 50% des bénéfices à l’association The Prince's Trust, permettant à des milliers de jeunes défavorisés d'obtenir une formation.

Ce joli projet permet aussi de donner une seconde vie à des produits auraient été jeté.
 
Vous aussi, offrez une nouvelle vie à votre linge de maison, vos vêtements et vos chaussures en les déposant dans les points d’apport, neufs OU usés, ils seront recyclés.
Lire la suite
août / 2013 | Coup de cœur
Bonobo : une nouvelle collection éco-conçue à la rentrée

Bonobo : une nouvelle collection éco-conçue à la rentrée

Encore une marque qui s’engage pour l’environnement ! Bonobo, marque urbaine du Groupe Beaumanoir prend de nouveaux engagements responsables pour...

Encore une marque qui s’engage pour l’environnement ! Bonobo, marque urbaine du Groupe Beaumanoir prend de nouveaux engagements responsables pour la rentrée 2013 en lançant une collection de vêtements totalement éco-conçus, recyclables et issus de l’agriculture biologique.
 
Baptisée « Instinct », cette nouvelle ligne éco-responsable confirme le souci du respect de l’environnement de la marque, tant dans la fabrication des vêtements (réduction d’eau, coton bio…) que dans le recyclage à venir et la seconde vie des textiles.
 
Bonobo renouvelle également son partenariat avec le Relais, avec une grande opération de collecte textile dans les 300 points de vente du Groupe. Les vêtements collectés en magasin sont ensuite traités par le Relais pour une seconde vie (revente en seconde main, recyclage ou revalorisation).
Lire la suite
août / 2013 | Les marques en action
Hyper U et La Croix Rouge Française recyclent vos jeans

Hyper U et La Croix Rouge Française recyclent vos jeans

Vos vieux jeans ont encore de la valeur, offrez leur une nouvelle vie ! Du 20 au 31 août 2013 les Magasins Hyper U s’associent à la Croix-Rouge...

Vos vieux jeans ont encore de la valeur, offrez leur une nouvelle vie ! Du 20 au 31 août 2013 les Magasins Hyper U s’associent à la Croix-Rouge française pour récupérer vos jeans usés. Ces derniers seront collectés à l’accueil des Magasins U puis revalorisés par les unités locales de la Croix-Rouge française ou par l’une des structures de l’association. Vos jeans collectés y seront alors triés, donnés ou recyclés.
 
N’oubliez pas, vos autres vêtements et chaussures peuvent toujours être déposés dans les points d’apport volontaire. Pour trouver le plus proche, rendez-vous sur la cartographie disponible sur la cartographie.
Lire la suite
juillet / 2013 | Les marques en action
Cet été, la tong biodégradable est à vos pieds !

Cet été, la tong biodégradable est à vos pieds !

Une tong 100 % biodégradable tel est le défi que s’est lancée la marque CoolShoe, dans le cadre de sa nouvelle gamme « Blue...

Une tong 100 % biodégradable tel est le défi que s’est lancée la marque CoolShoe, dans le cadre de sa nouvelle gamme « Blue Harvest ». Elle a ainsi conçu, en partenariat avec l’association Surfrider, une tong composée de cellulose, une matière à vocation 100 % compostable.

Déjà engagée auprès du Ministère de l’Ecologie en 2001 pour un programme d’affichage environnemental, CoolShoe concrétise ainsi de longues recherches sur les matières plastiques des tongs pour les rendre plus écologiques et biodégradables.

Pour en savoir plus : http://www.cool-shoe.com/news/brand/cool-shoe-surfrider-2013.html

N’oubliez pas non plus que toutes vos chaussures se recyclent ! Vous pouvez aller les déposer près de chez vous.
Lire la suite
juillet / 2013 | Les marques en action
H&M a la fibre du tri !

H&M a la fibre du tri !

Depuis février, vous avez dû voir émerger des boites blanches et vertes dans des boutiques de la région parisienne et de la région...

Depuis février, vous avez dû voir émerger des boites blanches et vertes dans des boutiques de la région parisienne et de la région Rhône-Alpes, et depuis juin dans l'Ouest de la France… Et oui! H&M collecte tous vos vêtements même ceux qui ne sont plus portables à partir du moment où ils sont propres et secs, toutes marques confondues. Pour vous remercier de ce geste pour l'environnement, H&M vous offre un bon de réduction de 5€* par sac déposé, un sac contenant au minimum trois articles, à dépenser dans n'importe quel magasins H&M en France pour 30 € d'achat.

* les détails de l'offre
Lire la suite
juin / 2013 | Coup de cœur
Soldes d

Soldes d'été : top départ pour le tri !

Du mercredi 26 juin au mardi 30 juillet, la chasse aux bonnes affaires estivales est ouverte. Les soldes d'été s'installent dans toutes les...

Du mercredi 26 juin au mardi 30 juillet, la chasse aux bonnes affaires estivales est ouverte. Les soldes d'été s'installent dans toutes les boutiques de France.

Vous ne savez pas quoi faire de tous ces vêtements usés et démodés qui peuplent le bas de vos placards ? Faites le tri avant de parfaire et refaire votre garde-robe. Donnez-leur une seconde vie en les déposant dans les points d'apport tout près de chez-vous ! ce sont plus de 150 associations et entreprises qui ont la fibre du tri.

Retrouvez ici tous les points d'apport.

Bon tri et bonnes soldes !
Lire la suite
juin / 2013 | Coup de cœur
Le salon Emmaüs a la fibre du tri !

Le salon Emmaüs a la fibre du tri !

Dimanche 16 juin, de 9h30 à 19h, à la Porte de Versailles - Paris Expo, se tiendra la 14ème édition du Salon Emmaüs. L'...

Dimanche 16 juin, de 9h30 à 19h, à la Porte de Versailles - Paris Expo, se tiendra la 14ème édition du Salon Emmaüs.

L'association Emmaüs trouve son plus grand savoir-faire dans le réemploi et la seconde main d'objets divers, de textiles, de meubles, d'électroménager… La Fibre du tri est partenaire de ce salon phare de la seconde vie et de l'anti-gaspi, qui vous invite cette année à faire de drôles de rencontres.

Toutes les antennes Emmaüs de France présenteront leurs meilleures productions et revalorisations d'objets en tous genres. La Fibre du tri mettra en lumière la filière du recyclage textile au travers d'une exposition photos et de guides de sensibilisation.

Venez donc rencontrez des hommes et des femmes engagés dans une activité solidaire créatrice d'emplois et de valeurs humaines ; tout en dénichant des trésors, des astuces et des techniques pour donner vous aussi une seconde vie à vos vieux objets et textiles.

Pour en savoir plus
Lire la suite
mai / 2013 | Coup de cœur
Les fibres de nos textiles

Les fibres de nos textiles

Nos textiles sont essentiellement composés à base de fibres tissées. On classe traditionnellement ces fibres en 3 grandes catégories....

Nos textiles sont essentiellement composés à base de fibres tissées. On classe traditionnellement ces fibres en 3 grandes catégories.
 
- Les fibres naturelles:elles existent dans la nature et se cultivent directement sans intervention chimique ou industrielle. Ce sont par exemple des fibres végétales comme le coton, le chanvre, le jute, le lin ou le latex ; ou des fibres animales comme la laine, la soie ou encore le cachemire.
- Les fibres artificielles : elles sont faites à base de fibres naturelles mais ont nécessité un traitement chimique particulier pour pouvoir être filées.
- Les fibres synthétiques : elles sont le résultat d'une synthèse de produits chimiques le plus souvent à base d'hydrocarbures ou d'amidon. Il s'agit par exemple du polyester ou des chlorofibres. Ce sont les plus complexes à revaloriser à cause de leur composition chimique.
 
Aujourd'hui, l'innovation et la recherche développent une nouvelle catégorie de fibres : les fibres nouvelles. A la recherche de textiles plus résistants, plus légers, plus hydratants mais surtout plus facilement recyclables et réutilisables.
 
Partez à la découverte du lin :

Lincroyable récolte, c'est ainsi que se nomme l'exposition qui se tient à Paris, Place du Palais Royal, du lundi 3 juin au dimanche 9 juin. Son objectif : faire découvrir à tous la culture et l'utilisation du lin, première fibre naturelle de nombreux produits de notre quotidien (vêtements, linges de maison et d'ameublement, matériel de sport …) Au cœur de l'exposition : l'installation d'un vrai champ de lin de 1 000 m².
 
Lire la suite
mai / 2013 | Coup de cœur
Recycler utile vos tee-shirts à la maison

Recycler utile vos tee-shirts à la maison

Comment faire quelque chose de votre tee-shirt fétiche que vous ne pouvez plus décemment porter mais dont vous n'imaginez pas vous séparer...

Comment faire quelque chose de votre tee-shirt fétiche que vous ne pouvez plus décemment porter mais dont vous n'imaginez pas vous séparer ?

Pas d'inquiétude, de nombreuses alternatives existent pour recycler vous-mêmes vos vieux tee-shirts et ainsi leur offrir une seconde vie.
Exemple d’un tee-shirt transformé en cabas de courses (les étapes en images):

-Découper votre tee-shirt au col dans la forme que vous souhaitez pour le fond de votre futur cabas de courses.
-Coudre les bords des deux pans du tee-shirt pour fermer le fond.
-Le bas du t-shirt vous servira pour les anses du sac, à vous de les découper à la forme qui vous convient.
-Dessiner au stylo les entailles traversantes, munissez vous d'un cutter ou d'une paire de ciseaux, et hop! 

Facile et rapide : votre nouveau sac de courses est prêt !
Retrouvez aussi d'autres idées de recyclage et de réutilisation tendances sur le blog de Save the Green.
Lire la suite
avril / 2013 | Sur le terrain
La Foire de Paris donne une seconde vie à vos objets !

La Foire de Paris donne une seconde vie à vos objets !

L'association les Connexions, qui travaille en partenariat avec de nombreux acteurs du recyclage, dont la Fibre du Tri, vous propose un grand stand de...

L'association les Connexions, qui travaille en partenariat avec de nombreux acteurs du recyclage, dont la Fibre du Tri, vous propose un grand stand de sensibilisation au tri et à la revalorisation.

Jeux, informations et explications vous permettront de tout savoir sur la seconde vie des objets et vêtements, linge et chaussures.  Vous pourrez aussi participer à des ateliers pratiques, des jeux, et peut-etre recevoir des cadeaux !

La Foire de Paris vous invite également à battre le record de la plus grande collecte de papiers, piles, textiles et chaussures pour leur offrir ensuite une seconde vie.

Venez relever ce défi éco-responsable : vos objets du quotidien comptent sur vous pour leur seconde vie !
Rendez-vous à la Foire de Paris, du 30 avril au 12 Mai, à Paris expo Porte de Versailles.
Lire la suite
avril / 2013 | Sur le terrain
L

L'économie circulaire, késako ?

L'économie circulaire cherche à repenser le cycle de vie des produits, depuis leur conception jusqu'à leur fin de vie, de façon...

L'économie circulaire cherche à repenser le cycle de vie des produits, depuis leur conception jusqu'à leur fin de vie, de façon plus performante, plus économique et plus environnementale. En effet, les ressources naturelles sont indispensables au fonctionnement de notre économie et à notre qualité de vie. Mais nous pourrions beaucoup plus recourir aux ressources renouvelables, au recyclage et au réemploi des produits que ce que nous faisons aujourd'hui. Assurer pour demain une seconde vie à nos produits nous permettrait d'avoir des biens plus durables, plus économiques et plus respectueux de notre environnement.

Dans la filière textile par exemple, il existe déjà des pratiques de recyclage et de réemploi des textiles usagés. Ainsi, nos vieux vêtements et nos vieilles chaussures sont aujourd'hui retransformés en matériaux d'isolation, en coussins, en chiffons et en nouveaux vêtements. Et tout cela assure moins de gaspillage, une meilleure gestion des matières premières, plus de rentabilité et même de nouveaux emplois !

Pour mieux comprendre l'économie circulaire, la vidéo de la fondation Ellen Mac Arthur.
Lire la suite
avril / 2013 | Sur le terrain - Coup de cœur
Jusqu

Jusqu'au 7 avril, Sport 2000 recycle vos baskets !

Ne jetez plus vos vieilles baskets à la poubelle ! Du 27 mars au 7 avril, tous les magasins Sport 2000 de l'hexagone mènent une grande opé...

Ne jetez plus vos vieilles baskets à la poubelle ! Du 27 mars au 7 avril, tous les magasins Sport 2000 de l'hexagone mènent une grande opération de collecte de vieilles baskets de toutes marques.

Chaque magasin s'engage à remettre les baskets récupérées à une association locale. Elle prendra alors en charge le recyclage et la revalorisation des baskets pour leur offrir une seconde vie.


Avec cette 4° édition, Sport 2000 s'inscrit définitivement sur le terrain du recyclage et de la revalorisation des baskets, alors à vous de jouer !!

Trouver les magasins collecteurs Sport 2000
Lire la suite
avril / 2013 | Sur le terrain
Cette semaine, agissons pour le durable !

Cette semaine, agissons pour le durable !

Du 1er au 7 avril, comme tous les ans, c'est la semaine du développement durable, pilotée par le ministère de l'Ecologie, du Dé...

Du 1er au 7 avril, comme tous les ans, c'est la semaine du développement durable, pilotée par le ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie. Cette semaine vise à apporter à tous des solutions concrètes pour adopter les bons gestes et des comportements plus responsables.

Au programme : animations, conférences, projections, expositions… Partout en France plus de 4 000 manifestations sont organisées autour de toutes les thématiques du développement durable : consommation, déchets, ville durable, biodiversité, RSE, eau, alimentation…

Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges, depuis le "speed dating des métiers du DD" entre professionnels et lycéens le 4 avril à Paris à la "lecture de l'énergie pour les petits" en Basse Normandie jusqu'au 5 avril. Et vous, où irez-vous ?


Et pour les TLC ? Ils ne sont pas oubliés et de nombreuses initiatives sont aussi organisées autour de leur collecte et leur revalorisation : ateliers créatifs avec des textiles recyclés, visite de centres de tri, ateliers de collecte…

Et si votre geste développement durable pour cette édition 2013 c'était de recycler vos TLC ? Trouvez les points d'apport de votre quartier et à vous de jouer !

Retrouvez toutes les actualités de la semaine du développement durable sur :
www.agissons.developpement-durable.gouv.fr
Lire la suite
mars / 2013 | Coup de cœur
La vide-dressing week, courez-y !

La vide-dressing week, courez-y !

Une grande collecte de vêtements dans toutes les boutiques de mode indépendantes participant à la vide-dressing week. Rapportez tous les v...

Une grande collecte de vêtements dans toutes les boutiques de mode indépendantes participant à la vide-dressing week.

Rapportez tous les vêtements et vêtements de nuit - homme, femme et enfant - que vous ne portez plus ou qui ne sont plus à votre goût ou votre taille pourvu qu’ils soient en bon état.
En partenariat avec la Croix Rouge, les vêtements collectés auront droit à une deuxième vie selon leur qualité : revente en boutique de friperie, réemploi ou recyclage.

L’année dernière, organisée en partenariat avec le Relais, 82 tonnes de vêtements avaient été collectées dans près de 500 boutiques !

Et si vous avez des vêtements usés, sachez qu’ils ont leur point de collecte. Tous les vêtements, usées ou mêmes déchirés, du moment qu’ils sont propres et secs, peuvent être déposés dans des points d’apport volontaire. Découvrez le plus proche de chez vous, en cliquant ici !
Lire la suite
mars / 2013 | Coup de cœur - Les marques en action
Dernière nouvelle : PUMA lance une collection entièrement biodégradable et recyclable !

Dernière nouvelle : PUMA lance une collection entièrement biodégradable et...

Depuis le début du mois de mars, la marque PUMA propose une nouvelle collection InCycle, biodégradable et recyclable, certifiée "Cradle-to...

Depuis le début du mois de mars, la marque PUMA propose une nouvelle collection InCycle, biodégradable et recyclable, certifiée "Cradle-to-Cradle".

La marque s’engage ainsi à utiliser des matériaux sûrs et non toxiques, à favoriser le recyclage, le compostage mais aussi à gérer l'eau de manière  raisonnée. L’objectif final : un moindre impact environnemental des produits lors de leur fin de vie.

La nouvelle collection est composée notamment d’un tee-shirt biodégradable en compost industriel, d'un sac fabriqué à partir de matières recyclées ou encore de baskets intégrant une semelle plastique biodégradable.

La marque multiplie ses engagements écologiques et environnementaux en lançant début 2013, le programme « Bring Me Back » qui consiste à collecter en boutique les anciens vêtements, chaussures et accessoires au lieu de les jeter. En France, l’opération « Bring me back » a débuté dans deux boutiques.

Mieux comprendre le cycle de production de la collection InCycle
Lire la suite
février / 2013 | Sur le terrain - En chiffres
Dernières nouvelles : le "vert", oui ! mais ça veut dire quoi?

Dernières nouvelles : le "vert", oui ! mais ça veut dire quoi?

Face aux enjeux sociaux et environnementaux, la consommation durable c’est consommer autrement en privilégiant 3 dimensions : mieux acheter, mieux...

Face aux enjeux sociaux et environnementaux, la consommation durable c’est consommer autrement en privilégiant 3 dimensions : mieux acheter, mieux utiliser et mieux jeter. Seulement la confusion est facile... Quatre définitions pour clarifier l'essentiel :


Bio :
un produit est dit "bio" si sa fabrication (culture) n'utilise pas de produits chimiques. Plus concrètement, un produit en coton bio est exempt d’engrais, de pesticides de synthèse.  Son mode de production est respectueux des équilibres naturels de l'environnement.

Equitable : "le commerce équitable" qualifie la manière dont les produits ont été fabriqués et achetés d'un point de vue social. Un produit équitable garantit le paiement des producteurs à un prix juste, et le respect de normes sociales dans les lieux de production.

Recyclable : Un produit est recyclable lorsqu’il a été conçu pour pouvoir être facilement recyclé : facile à démonter / détricoter ou réutiliser ; évitant ainsi qu’il finisse aux ordures car trop couteux à traiter.

Recyclé : Lorsqu'un produit contient des matériaux issus d'autres produits : les polaires en bouteilles plastique, les semelles de chaussures en pneus... On économise les ressources naturelles, n'ayant pas besoin de produire de nouveau les matières.
Lire la suite
février / 2013 | Sur le terrain - Les marques en action
H&M reprend vos vêtements, même usés, déchirés ou vraiment trop démodés!

H&M reprend vos vêtements, même usés, déchirés ou vraiment trop démodés!

Puisque nous ne le faisons pas tous les jours, la plupart d’entre nous pensent que jeter des vêtements est un acte anodin. Chaque année, des...

Puisque nous ne le faisons pas tous les jours, la plupart d’entre nous pensent que jeter des vêtements est un acte anodin. Chaque année, des tonnes de produits textiles sont jetés par les particuliers et finissent dans des  décharges. Pourtant, 90 % de cette quantité de textiles et de vêtements pourrait être réutilisée ou permettre de réduire le besoin en ressources naturelles pour la fabrication de nouveaux vêtements.
C’est pourquoi nous proposons désormais, dans une sélection de 21 magasins en France, un service de collecte de vêtements de toutes marques, quel que soit leur état et leur qualité.

Vous avez des vêtements usés, déchirés ou vraiment trop démodés dont vous voulez vous séparer ? Ne les jetez plus et déposez-les dans une sélection de magasins H&M en France. Pour chaque sac de vêtements, vous recevrez un bon de réduction de 5€. Chaque client peut rapporter un maximum de deux sacs de vêtements par jour : un sac devant contenir un minimum de trois pièces.
En revanche, seuls les vêtements seront repris.

Les bons de réduction de 5€ seront valables dans tous les magasins H&M en France, pour tout achat à partir de 30€ et selon les conditions d’utilisation définies (cf. les conditions en magasin).

Vos vêtements seront ensuite pris en charge par la société I:Collect, partenaire de H&M, qui possède les infrastructures nécessaires afin de les trier et les recycler, si besoin, pour une nouvelle utilisation. Le but ? Zéro déchet. De plus, pour chaque kg collecté, 2 centimes d’euro seront reversés à UNICEF France.

Aidez-nous à réduire la quantité de vêtements gaspillés !

Plus d’informations : sur la page dédiée en ligne le 21 février
en partenariat avec I:CO
Lire la suite
février / 2013 | Coup de cœur
Profitez des soldes pour recycler !

Profitez des soldes pour recycler !

Très attendues, ces quelques semaines d’aubaines sont un temps fort de l’année pour les consommateurs désireux de refaire ou...

Très attendues, ces quelques semaines d’aubaines sont un temps fort de l’année pour les consommateurs désireux de refaire ou parfaire leur garde-robe. Mais que faire de ses vieux habits démodés ou usés ? Triez-les ! Puis déposez-les dans un point d’apport volontaire près de chez vous. Ainsi, vos vêtements pourront avoir une seconde vie du moment qu’ils sont propres et secs. En ainsi, vous faites un geste pour l’environnement.

Les soldes d’hiver ont débuté le 9 janvier et courent jusqu’au 12 février.

Comment bien trier ? Quelques conseils pour être sûr de votre geste
Trouvez le PAV le plus proche de chez vous.
Lire la suite
janvier / 2013 | Coup de cœur - Les marques en action
Somewhere donne une seconde vie à vos pulls.

Somewhere donne une seconde vie à vos pulls.

Somewhere a organisé, pour la 2ème année consécutive, une collecte de pulls dans ses 25 boutiques.   Ils peuvent même...

Somewhere a organisé, pour la 2ème année consécutive, une collecte de pulls dans ses 25 boutiques.  

Ils peuvent même être troués ou déchirés du moment qu’ils sont propres et secs. Ils seront ensuite récupérés, recyclés et permettront ainsi à la marque de proposer à la vente une nouvelle collection de pulls en fibres recyclées ! 

Depuis 2012, Somewhere invite également ses clients à participer à la création des produits issus du recyclage. Une page Facebook a été créée pour inviter les fans à voter pour leur création préférée. Un pull et 1 écharpe-capuche ont ainsi été intégrés à la collection automne-hiver 2012-2103 !

Voir la vidéo

Lire la suite
janvier / 2013 | En chiffres
Un kilo, deux kilos, trois kilos...

Un kilo, deux kilos, trois kilos...

Aujourd’hui, seulement 145 000 tonnes sont collectées soit 2 kg par an et par habitant. Une grande marge de progression est possible ! Des...

Aujourd’hui, seulement 145 000 tonnes sont collectées soit 2 kg par an et par habitant. Une grande marge de progression est possible !
Des gestes simples peuvent permettre de passer de 2 à 3 kg collectés puis à 4kg, etc.
    •    mettre dans un sac poubelle les vêtements que vous ne portez plus ou qui sont trop abîmés (robe trop petite, t-shirt troué, collant filé, etc.) du moment qu’ils sont propres et secs.
    •    Trouver le Point d’Apport Volontaire (PAV) le plus proche de chez vous en deux clics, avec près de 23 000 PAV déjà listés, il y en a surement un près de chez vous !
    •    déposer votre sac une fois plein, n'oubliez pas de le fermer (un nœud suffit) .

Nous sommes tous concernés et avons tous un rôle à jouer : à vous de passer à l’acte .

Ayez la fibre du tri !

Lire la suite
janvier / 2013
Bonne Année !

Bonne Année !

Le 1er, vous présentera régulièrement toutes les dernières news de la filière : nos coups de cœurs, des chiffres cl...

Le 1er, vous présentera régulièrement toutes les dernières news de la filière : nos coups de cœurs, des chiffres clés, des initiatives de marques… vous saurez tout !

 

L’espace jeunesse est lui dédié aux plus jeunes et à ceux qui les encadrent. On y trouve les outils pour sensibiliser les enfants aux bons gestes de tri de manière pédagogique et ludique. Laissez-vous prendre au jeu et venez tester, avec les plus jeunes, vos connaissances à travers le quiz « Je jette ou je trie ».

 

 

Nous vous invitons à découvrir ces espaces et à vous en faire les ambassadeurs.

 

Bonne visite !

 

La fibre du tri

Lire la suite
TOUS les TLC,
même usés,
se recyclent :
TRIONS-LES !

Dans les conteneurs, vérifiez que le sac est bien tombé.
Ne laissez rien sur la voie publique.

Auprès des associations, vérifiez les horaires de dépôt.

Comment bien trier ?

Les CONSIGNES À RESPECTER pour faire le bon geste de tri pour les vêtements, linge de maison et chaussures et garantir leur valorisation.

Usés ou juste démodés, déchirés ou troués, tous vos articles peuvent être réutilisés ou recyclés, à condition d’être propres et secs.

Ne mêlez pas d’articles humides qui risqueraient de moisir et de détériorer le reste des articles.

Fermez bien le sac.
Evitez les sacs trop volumineux (préférez les sacs de 50 L).

Attachez les chaussures par paire pour éviter qu’elles se séparent au moment du tri.

Le logo de la filière ci-dessus garantit la traçabilité complète de ce que deviennent les articles confiés auprès des opérateurs conventionnés par l’éco-organisme Eco TLC.

Les consignes à suivre

Vous pouvez déposer :
Vos vêtements et votre linge de maison propres et secs en sac fermé et vos chaussures liées par paire.
Même usés, ils seront valorisés.

Ne déposez pas d’articles humides.

Qu'est ce qu'un PAV?



Un Point d'Apport Volontaire est avant tout un lieu équipé pour récupérer et stocker vos TLC usagés.



Les PAV acceptent autant les TLC en bon état (qui sont reportables) que ceux qui sont usés (qui seront recyclés).


Suivez le guide !


Les points d'apport de la filière sont identifiés par le repère Eco TLC.

Une antenne locale d'association.

Les antennes locales d’association récupèrent des vêtements en bon état ou usés, les pièces en bon état alimenteront les vestiaires pour les plus démunis ou les boutiques à prix modiques. Celle qui sont usées ou déchirées seront valorisées.

Un conteneur dans la rue, dans une déchèterie ou sur un parking.

Les conteneurs sont vidés régulièrement par l'opérateur qui les a mis en place. Il se finance par revente sur le marché de la seconde main ou le recyclage des TLC déposés.

Des boutiques équipées

les TLC seront récupérés par un collecteur de la filière. La boutique s'engage dans une démarche participative pour le développement durable.

Des déchèteries et des locaux communaux

selon la commune ou la collectivité ils peuvent prendre des formes diverses : ils doivent avant tout pouvoir être à l'abri des intempéries.

La filière TLC usagés,
Qui participe?

    • Créateurs

    • Ingénieurs
    • Designers
    • Stylistes
    Ils dessinent les modèles, décident des matières à utiliser, c’est à ce stade que le produit peut être éco-conçu.
    • Metteurs en marché

    • Fabricants
    • Grossistes
    • Importateurs
    • Détaillants
    Ils mettent en vente sur le marché français des vêtements, du linge de maison et / ou des chaussures à l'usage des ménages. Ils contribuent à la fin de vie de ses produits au travers de l’éco-organisme de la filière. 
  • Citoyens

    Vous êtes le premier maillon de la chaîne de valorisation, en apportant vos vêtements, linge de maison mais aussi vos chaussures dans les points d’apport de TLC.
  • Détenteurs
    de points d'apport volontaire

    Ils représentent l’ensemble des antennes locales d’associations, des boutiques ou des propriétaires de conteneurs qui récupèrent les TLC usagés, ce sont plus de 300 organisations différentes en France
  • Collectivités territoriales

    Elles organisent la répartition des points d’apport sur le territoire en coordonnant avec les antennes locales d’associations et les propriétaires de conteneurs. Elles informent leurs administrés de leur présence et les sensibilisent au tri.
  • Opérateurs
    de collecte

    Ils sont le lien avec la filière de valorisation. Ce sont eux qui gèrent le ramassage des TLC usagés déposés dans les points d'apport volontaire.
  • Opérateurs
    de tri

    C’est durant le tri que se décide la seconde vie des TLC usagés en fonction de leur qualité, de leur état et leurs composants. Ils sont alors orientés vers le réemploi, le recyclage, ou l’élimination. 
  • Éliminateurs

    Ils traitent les TLC qui n’ont pas trouvé de valorisation, qui sont donc considérés comme des déchets ultimes. Pour cela, ils les incinèrent ou les enfouissent.
    • Revendeurs

    • Associations
    • Friperies
    Ils remettent en vente, sur le marché français ou à l'étranger, des vêtements, linge et chaussures de seconde main.
  • Opérateurs
    de recyclage

    Ils redonnent de la valeur aux TLC usagés non utilisables en l’état, les transformant en matières premières secondaires, qui seront utilisées pour la fabrication de nouveaux produits.
  • Porteurs
    de projets

    Ils cherchent de nouvelles applications concrètes aux matières premières secondaires, et leur permettent ainsi de fermer le cycle de production.
Le saviez-vous ?
Le tri des vêtements se fait à la main. Chaque pièce est vérifiée individuellement par un opérateur, qui décide s'il peut être reporté ou recyclé.
Le saviez-vous ?
Il faut 2 500 paires de baskets pour fabriquer le revêtement d'un terrain de basket d'intérieur, et
75 000 pour une piste d'athlétisme.
Le saviez-vous ?
Un jeans parcourt en moyenne
10 000 km avant d'arriver en magasin.