Faq

Les TLC, c’est quoi ?

T.L.C. est le sigle pour les Textiles d’habillement, Linge de maison et les Chaussures destinés aux ménages. Il représente l’ensemble des produits assujettis à la Responsabilité Elargie du Producteur en France, à l’article L541-10-03 du code de l’environnement.

C’est à dire  :

- Les grands vêtements : pantalons, chemises, t-shirts, pulls, robes, manteaux, joggings / sweat-shirts, etc.
- Les petits vêtements et accessoires : chaussettes, sous-vêtements, gants, écharpes, bonnets, foulards, caleçons, maillots de bain, collants, layette, etc. 
- Les chaussures : que ce soit des chaussures homme, femme ou enfant, de sport, de ville, des sandales, des tongs, des bottes, etc. Toutes les chaussures qui servent à marcher, car les chaussures techniques (rollers, chaussures de ski, etc.) n’en font pas partie.
- Le linge de maison : serviettes de table et de bain, nappes en tissu, gants de toilette, parures de lit, torchons, tabliers de cuisine, etc.

Qu’est ce qu'Eco TLC ?

C’est l’éco-organisme de la filière, une entreprise privée à but non-lucratif agréée par l’état pour favoriser la collecte et la valorisation des TLC en fin de vie. Pour cela, Eco TLC collecte les contributions des entreprises qui vendent des vêtements, du linge de maison et des chaussures sur le territoire français.

Les contributions servent à soutenir financièrement les opérateurs de tri, la communication des collectivités territoriales et la Recherche et Développement dans le secteur. Plus d’informations sur : www.ecotlc.fr

Que deviennent les TLC que vous déposez ?

Quand on donne ses TLC lors d'une collecte en porte à porte…

Selon l'organisateur de la collecte, les TLC récupérés peuvent :

- Approvisionner l'association partenaire de la collecte ;
- Être revendus au profit d'une action sociale particulière ;
- Être directement exportés pour la revente en friperie ;
- Partir au recyclage pour trouver une 2ème vie.

Quand on dépose ses TLC dans les conteneurs…

Les conteneurs sont vidés régulièrement par l'opérateur qui les a mis en place, c'est un service offert à titre gratuit pour les communes. Il se finance par la revente en friperie ou le recyclage des TLC déposés. Certains opérateurs utilisent leurs revenus pour d'autres actions sociales ou reversent des fonds aux associations dont ils sont partenaires. Dans tous les cas, le développement de la collecte crée de l'embauche dans la filière, notamment pour les personnes en difficulté au regard de l'emploi.

Quand on donne ses TLC usagés à une association, en porte à porte ou à son antenne locale…

Les associations séparent les TLC : une partie approvisionne les vestiaires gratuits pour les plus démunis, le reste est revendu pour mener d'autres projets sociaux (logement, nourriture, insertion, etc.) directement dans l'association / sa boutique, ou à un opérateur de réutilisation et de recyclage.

Quelles sont les consignes ?

Tous les TLC doivent être propres et secs !
Ils ne doivent pas être ni humides, ni mouillés.
Ce qui est mouillé peut pourrir, ce qui est souillé (par les produits chimiques) peut polluer !

Comment bien faire ?

- Attachez les chaussures par paire, pour éviter qu’elles ne se séparent au moment du tri ; 
- Fermez bien le sac ;
- Pas besoin de repasser les vêtements ; 
- Évitez les sacs trop volumineux (préférez les sacs de moins de 30L) ; 
- Dans les conteneurs, vérifiez que le sac est bien tombé ; 
- Ne rien laisser sur la voie publique.

Que doit-on faire des vêtements usagés ? Est-ce que la création d’Eco TLC change quelque chose pour le consommateur ?

Il n’y a rien de changé pour le consommateur mais la création de la filière doit être synonyme d’une augmentation régulière de la collecte sélective au cours des prochaines années.
Il faut, dans la mesure du possible, les jeter sélectivement et privilégier les circuits de collecte sélective (dans les points d’apport volontaire) pour développer le tri.
Les consommateurs peuvent se renseigner auprès des mairies pour savoir si une collecte sélective est mise en place ou envisagée sur le territoire de leurs communes.

Comment êtes vous informé du montant de la contribution textile de l’article qu’il achète ?

Le montant de la contribution par article est extrêmement faible : il est, en moyenne, de l’ordre de 0,7 centime d’euro (0,0067 €). À titre indicatif, le coût de la filière textile pour le consommateur est évalué à 20 centimes d’euro par an.

Cette contribution va-t-elle faire augmenter les prix ?

La contribution textile est intégrée dans le prix du produit, elle est transparente pour le consommateur.