Quoi de neuf ?

Toute l'actu des tlc regroupée dans un blog

L'industrie textile compte parmi les plus polluantes au monde. Pour fabriquer un jean, par exemple, on utilise du coton cultivé en Inde ou en Afrique générant de nombreux impacts environnementaux et sociaux, teint dans un autre pays, renvoyé en Asie pour la confection afin d'être finalement vendu en France et partout dans le monde ! Il peut ainsi faire le tour de la planète ! Dans chacun de ces pays, à chacune des étapes de son cycle de vie, ce vêtement a des conséquences environnementales et sociales. 

L'ADEME vient d'éditer le livret le revers de mon look pour comprendre quels impacts ont nos vêtements et chaussures sur la planète. 

 

Agir au moment de l'achat 

Ce livret explique comment agir au moment de l'achat et il apprend à choisir vêtements et accessoires (chaussures, sacs) pour limiter les impacts environnementaux : vêtements qui intègrent des matières recyclées, produits labellisés (Écolabel européen, Gots ou oeko-tex®), marques engagées ou vêtements de « seconde main ».  Tout est expliqué ! 

 

Apprendre à entretenir ses vêtements de manières respectueuse de l'environnement 

Et après l'achat, découvrez comment les entretenir de manière respectueuse pour la planète, car la moitié des impacts sur l’environnement sont dus à l’entretien de nos vêtements. En effet, nous consommons beaucoup d’énergie pour laver, sécher, repasser nos vêtements. Le lavage des vêtements en matières synthétiques comme le nylon, le polyester, l’acrylique ou l’élasthanne, libère des micro-particules de plastique dans les eaux usées. Ces microparticules ne sont pas dégradées dans les stations d’épuration et finissent dans les océans. C’est la principale source de pollution des océans devant les sacs plastiques.  

Les lessives peuvent être très polluantes quand elles contiennent des parfums et des substances peu biodégradables comme les tensio-actifs. 

 

Leur offrir une 2ème vie ! 

Nos habitudes de consommation nous poussent à renouveler rapidement notre vestiaire. Certains d’entre nous ne portent leurs vêtements qu’une dizaine de fois avant de s’en débarrasser. Cela entraîne un volume de déchets textiles de plus en plus important qu’il faut traiter d’une manière ou d’une autre ! 

Lorsqu'ils sont usés, pensez à les réparer, les transformer et les recycler. Cela permet de réduire l’utilisation de matières premières et l’impact sur les ressources limitées de la planète. Aujourd’hui il est même possible de s’abonner à des offres de location de vêtements. 

Pensez à trier tous vos textiles et chaussures même usés ou abîmés car ils peuvent avoir une deuxième vie ! Il suffit de les rapporter dans un point d’apport volontaire prévu à cet effet : locaux d’associations, conteneurs, boutiques, etc. Trouvez les points de collecte les plus proches de chez vous sur lafibredutri.fr/je-depose 

Les textiles doivent être propres et secs, les chaussures liées par paire dans un sac fermé (les textiles et chaussures humides ou tachés avec des produits chimiques ou de la peinture doivent être jetés, les autres pourront être recyclés). Ils peuvent ainsi servir de matières premières pour de nouveaux vêtements ou accessoires. Ainsi la boucle est bouclée. On parle d’économie circulaire ! 

 
Au quotidien, nous pouvons tous agir pour réduire au maximum l’impact de notre look sur l’environnement. Par des gestes simples, nous avons le pouvoir de changer les choses !