Quoi de neuf ?

Toute l'actu des tlc regroupée dans un blog

Que sont les microfibres ? 

Le lavage en machine des tissus synthétiques libère des microfibres plastiques : selon une étude, chaque cycle de machine à laver libère plus de 700 000 fibres plastiques microscopiques dans l’environnement. 

Les microfibres sont des constituants textiles millimétriques issus de plastiques transformés et composites tels que le nylon, l'acrylique, le polyester. Ils se détachent des vêtements à chaque lavageet s'éliminent dans les eaux usagées traitées vers les océans, plus volontiers quand les pièces sont de mauvaise facture. 

Selon les travaux de la team de l’écotoxicologiste Mark Browne & Al, le relarguage est massif depuis ces deux dernières décennies et directement corrélé à la consommation de vêtements de basse qualité dans les pays occidentaux ou aux nouveaux consommateurs émergeants.  

 

Quel problème posent les microfibres ? 

C’est un véritable problème environnemental invisible à l'œil nu : laver de simples vêtements conduit à déverser dans les rivières et les océans des quantités considérables de microfibres plastiques. 

Ces microfibres voyagent avec les eaux usées domestiques vers les usines de traitement, où certains des fragments sont capturés par les boues d’épuration. Le reste passe dans les rivières et finalement, les océans. 

Une fois dans l’eau, ces microparticules vont attirer de nombreux polluants comme les huiles de moteur ou encore les produits chimiques. Ces « éponges » ultra toxiques sont ensuite avalées par les poissons que nous finissons par manger. 

Même si l’impact de la pollution microplastique n’est pas entièrement compris, des études ont suggéré qu’elle peut potentiellement empoisonner la chaîne alimentaire, lors de son passage dans le tube digestif des poissons et crustacés. 

 

Comment agir contre les microfibres ? 

Comme évoqué dans le guide Le Revers de mon look, on peut minimiser l'impact environnemental de notre look et réduire le relargage de microfibres en agissant au moment de l'achat et lors de l'entretien. 

  • au moment de l'achat : investir dans des vêtements privilégiant les matériaux naturels, qui ne relarguent pas de microfibres, et éviter les tissus synthétiques en nylon, en acrylique et en polyester, et particulièrement les vêtements polaires qui perdent un maximum de microfibres plastiques. 

  • lors de l'entretien : laver moins souvent ses vêtements et en prendre soin, pour les faire durer le plus possible. Et comme nous avons tous déjà des vêtements synthétiques, on peut acheter un sac prévu pour absorber les microfibres plastiques (comme le guppyfriend). 

On peut aussi utiliser de préférence une machine à laver configurée avec une ouverture frontale, la rotation du tambour moins violente userait moins les fibres des vêtements. 

 

En complément, n'hésitez pas à regarder cette animation vidéo sous-titrée en Français The Story of microfibers («L’Histoire des microfibres») réalisée par The Story of Stuff, un site américain de mini-documentaires en ligne dédiés à alerter sur les dangers de notre société de consommation. 

© Guppyfriend