Parce que l’environnement n’est plus ce qu’il était et que la planète n’en est pas à sa première tentative d’alerte sur les changements qui s’opèrent, il est grand temps que nous ouvrions les yeux pour voir à quel point la pollution, les déchets, les OGM, l’industrie de masse et tous ces signes de modernité ne sont pas bons, ni pour nous humains, ni pour la planète qui nous porte.

Pour alerter un maximum de gens et les sensibiliser à l’importance de l’écologie, plusieurs films sur le sujet ont été sortis, notamment des films documentaires sur l’écologie et le développement durable.

Retrouvez-là les 3 films documentaires sur l’écologie à voir à tout prix.

Une vérité qui dérange, film incontournable sur l’écologie

Le film « Une vérité qui dérange » n’est pas tout récent : il est sorti en 2006. Néanmoins, les sujets qu’il traite sont d’actualité, car le film documentaire fait encore le buzz. Comme le montre le titre, le message véhiculé dérange, car il n’est pas très rassurant.

Les scientifiques de toutes catégories du monde entier se sont accordés à dire que l’humanité se dirige vers une catastrophe écologique qui ne va épargner rien ni personne.

Le film a été pensé par Al Gore, un héros déchu des présidentielles des Etats-Unis d’Amérique en 2000. Il y partage son engagement vis-à-vis du climat et part au plus près des Américains pour les rencontrer et les convaincre d’agir dans l’urgence.

« Une vérité qui dérange » résume les plus grands dangers qui menacent présentement la planète :

  • La fonte des glaces ;
  • Les chaleurs extrêmes ;
  • L’augmentation du niveau de la mer ;
  • La disparition sous l’eau des régions très peuplées.
A lire également  Comment concilier luxe et écologie ?

Ces prévisions sont terrifiantes, voilà pourquoi l’opinion générale ne les accepte pas.

Toutefois, Al Gore se veut rassurant en précisant que des solutions sont envisageables si les émissions de CO2 sont drastiquement réduites. Il faut néanmoins agir très vite pour éviter la survenue d’une catastrophe écologique avec des conséquences irrémédiables.

En 2007, le film documentaire a reçu un oscar et a conquis le grand public, et même si des détracteurs contestent certaines affirmations, l’urgence de la situation fait l’unanimité.

Océans, film documentaire sur le monde sous-marin

Ce film documentaire est une véritable invitation au voyage sous l’eau pour découvrir la diversité des mammifères marins. Le film a été fait par Jacques Cluzaud et Jacques Perrin avec des plans caméra faisant vivre l’expérience de l’intérieur.

« Océans » est un film qui a demandé un énorme travail pour sensibiliser à la cause des océans et leur protection. On y apprend à mieux agir pour mieux entretenir la diversité de toutes ces espèces et écosystèmes.

On y découvre également toute l’étendue de la pollution des mers et la pêche abusive, ce qui nous pousse à nous poser de réelles questions quant à notre comportement et à notre mode de consommation abusif. C’est en changeant ces derniers que nous pourrons préserver la vie des océans et ce qui les habite.

Attention à ne pas confondre le film documentaire « Océans » avec « A Plastic Ocean » par Craig Leeson, un film sur les ravages provoqués par les déchets plastique dans les océans.

Des Abeilles et des Hommes, film documentaire sur les abeilles

Les abeilles sont essentielles à l’équilibre de tous les écosystèmes. Souvenez-vous : Einstein disait que l’Homme ne vivrait pas plus de 4 ans après la disparition des abeilles. Il se trouve qu’en une quinzaine d’années, 50 à 90 % des abeilles ont disparu de la planète.

A lire également  Comment expliquer le fonctionnement d'une éolienne ?

Le film documentaire « Des Abeilles et des Hommes » veut sensibiliser les gens à cette disparition et faire comprendre que les abeilles sont essentielles à la vie sur terre, cela, car la pollinisation de plus de 80 % des végétaux repose sur les abeilles. Ainsi, si les abeilles disparaissent, les fruits et légumes que nous mangeons disparaissent, les plantes médicinales disparaissent… D’où l’urgence de redresser la situation pour mettre fin à ce déclin.

Le film a été réalisé par Markus Imhoof : il s’est engagé à traquer les responsables de cette catastrophe dans tout le globe. Il a découvert que la disparition des abeilles a pour cause l’agriculture intensive : on transporte des abeilles en masse pour de longs trajets en camions et on les relâche là où il faut polliniser des monocultures jusqu’à épuisement, ce qui les tue.

L’industrie agro-alimentaire est responsable, mais quelques solutions sont possibles si les consciences s’éveillent à temps. Auquel cas, il faudra s’attendre à la disparition des végétaux et les conséquences que cela aura sur les différents maillons de la chaîne alimentaire.