Entretenir un jardin sur le toit d’un bâtiment, un terrain en friche, une partie de son arrière-cour ou tout simplement son balcon est un excellent moyen pour se reconnecter avec la nature, pour embellir son environnement mais également pour faire de belles rencontres avec les passionnés de jardinage de ton quartier.

Qu’il s’agisse d’un projet personnel ou collaboratif, voici quelques conseils pour t’aider à organiser un jardin qui soit à la fois esthétique, écologique et facile à entretenir.

Les spécificités des jardins écologiques

Un jardin écologique est un jardin qui respecte l’environnement et favorise la biodiversité. Il n’existe aucune méthode formelle pour organiser ce type de jardin mais simplement quelques règles de bon sens à connaître.

  • Bien choisir ses plantes : Tu devras choisir des plantes indigènes qui sont adaptées au climat et au type de sol, notamment des espèces mellifères (lavande, coriandre, thym…) pour attirer les abeilles et autres pollinisateurs. Ton jardin va également comporter des plantes sauvages qui peuvent accueillir des dizaines d’espèces d’insectes et attirer des oiseaux.
  • Aménager un point d’eau et des canalisations naturelles : au lieu de stocker de l’eau de pluie dans des barils ou des cuves, tu pourras créer une petite mare naturelle au fond de ton jardin pour accueillir des plantes aquatiques et des petits amphibiens.
  • Ne pas utiliser des produits chimiques : les pesticides et les engrais chimiques sont à proscrire. Les larves de coccinelles permettent de lutter efficacement contre les pucerons tout en apportant de la diversification à la faune.
  • Utiliser la biomasse pour nourrir la terre : les feuilles mortes, la paille, les copeaux de bois, les coquilles de noix, les mottes d’herbes et les restes de gazon seront découpées et mélangées avant d’être remis en terre pour créer un compost nutritif.
  • Respecter le terrain : Inutile d’aménager des allées ou des plates-bandes complexes. Tu devras adapter le jardin en fonction de la forme du terrain afin de préserver l’habitat naturel des nombreux insectes et autres petits animaux qui vivent sous terre.
A lire également  Quelles étapes faut-il suivre pour avoir un jardin écologique ?

Ces consignes vont permettre de faire prévaloir les conditions naturelles nécessaires au développement d’un équilibre écologique.

Jardin écolo en milieu urbain

Les jardins écologiques peuvent être implémentés presque n’importe où et à n’importe quelle échelle. Dans les grandes villes, il est chose commune d’installer des espaces verts ou des potagers sur les toits, les terrasses et les balcons des immeubles. A cette hauteur, les plantes bénéficient d’un ensoleillement optimal et l’eau de pluie peut facilement être récupérée à des fins d’irrigation.

Ces espaces verts contribuent à améliorer l’esthétique et les performances énergétiques (isolation thermique) des bâtiments. Ils sont également capables de purifier l’air en absorbant le CO2 et les particules.

Les jardins collectifs écologiques

Le jardinage écologique peut également être réalisé de manière collaborative au sein d’un jardin partagé pour favoriser une mise en commun des ressources et le partage des tâches.

Un jardin partagé est un espace vert cultivé par les habitants du même quartier, ce qui représente une belle occasion pour tisser des liens d’amitié et de partage avec ses voisins. On y plante des herbes aromatiques, des fleurs ainsi que des légumes et des fruits de saison qui seront partagés après chaque récolte.