En cherchant une solution de chauffage écologique et économique à la fois, le petit poêle de masse est la première idée qui nous vient à la tête. Comment fonctionne un poêle de masse ? Comment choisir un poêle de masse ? Quels sont les points forts et faibles d’un poêle de masse ?

Voici un guide qui vous aidera à mieux comprendre le fonctionnement et l’impact du poêle de masse.

Comment fonctionne un petit poêle de masse ?

Le poêle de masse chauffe le domicile pendant 24 heures avec une ou deux flambées. En effet, plusieurs kilos de bois engendrent une flambée intense à une température très haute. Ce processus permet de consommer différents types de bois. Ce qui engendre une combustion propre puisque le taux du monoxyde de carbone diffusé est l’un des plus faibles lors des chauffages avec le bois.

Après avoir chauffé le bois, une partie de cette chaleur se diffuse dans la chambre soit par des grilles d’air chaud, soit une vitre selon le modèle. Alors que la partie la plus importante de la chaleur circule dans le circuit interne pour réchauffer les matériaux.

À la fin du circuit, la fumée est froide, mais elle reste suffisamment chaude. Cela pour que son évacuation se fasse de façon naturelle d’une part et éviter sa condensation d’autre part. Finalement, le poêle de masse est fabriqué à partir de matériaux accumulateurs, à savoir :

  • la brique ;
  • la terre crue ;
  • la pierre ollaire ;
  • le béton réfractaire ;

En réalité, les matériaux accumulateurs dans un poêle de masse pèsent entre 800 kg pour un petit poêle à 4 000 kg. Ils permettent de stocker la chaleur puis la diffuser durant la journée par rayonnement.

A lire également  Ce qu'il faut savoir sur l'isolant thermo-réflecteur

Comment choisir un petit poêle de masse ?

Pour choisir, il est important de savoir d’abord qu’il existe deux modèles. Le premier, c’est le poêle de masse prêt à poser qui est connu sous le nom de poêle-cheminée. Ce modèle est petit et composé d’un système de circulation à contre-courant ainsi qu’un système pour une double combustion.

Le second modèle est le poêle de masse artisanal, il est construit directement dans une chambre de maison. C’est idéal pour les grandes maisons.

En outre, la chambre de combustion doit être assez grande pour permettre de bruler une grande quantité de bois. En plus, le circuit interne de chaleur doit être présent, car il récupère la chaleur de la fumée pour réchauffer la pièce progressivement. Enfin, il doit absolument répondre à la norme.

Quels sont les points forts et faibles d’un poêle de masse ?

Le premier avantage du poêle de masse est son système fiable qui ne nécessite pas beaucoup d’entretien et un rendement qui arrive à 90 %. En plus, il permet d’avoir un bon confort thermique dans la maison grâce au système de rayonnement. Finalement, le poêle de masse est une solution de chauffage économique, car c’est le combustible le moins coûteux.

Cependant, le poêle de masse représente quelques inconvénients. À commencer par la longue durée d’apprentissage pour arriver à faire fonctionner l’appareil de façon optimale. En plus, la régulation du poêle de masse est difficile et est souvent causée par la complication de la gestion des différents apports solaires.

Par ailleurs, le poêle de masse n’est pas un système de chauffage qui correspond à tous les types de maisons. Le domicile doit être composé d’un espace ouvert pour que le poêle de masse diffuse la chaleur. Le dernier point faible est la nécessité de poser un support solide qui pourra supporter la masse importante même dans le cas d’un petit poêle de masse.

A lire également  Comment expliquer le fonctionnement d'une éolienne ?