Les pompes à chaleur air/eau sont de plus en plus prisées pour leur efficacité énergétique et leur respect de l’environnement. Toutefois, leur coût d’acquisition peut représenter un frein pour de nombreux propriétaires. Heureusement, le gouvernement français propose différentes aides afin de rendre ces systèmes plus accessibles et encourager la transition vers des solutions énergétiques durables.

Fin du crédit d’impôt pour la transition énergétique et mise en place de MaPrimeRénov’

Le crédit d’impôt pour travaux de rénovation énergétique a été remplacé par l’aide MaPrimeRénov’ en 2021. Cette aide financière est destinée à soutenir les ménages dans leurs projets de rénovation énergétique, y compris l’installation de pompes à chaleur air/eau. Pour bénéficier de cette nouvelle prime, les conditions suivantes doivent être remplies :
  • Être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement achevé depuis plus de deux ans
  • Faire réaliser les travaux par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)
  • Respecter les critères techniques définis pour chaque type de travaux

Montant de MaPrimeRénov’ pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau

Le montant de l’aide varie en fonction des revenus du ménage et de l’efficacité énergétique de l’équipement installé. En 2023, les montants attribués pour une pompe à chaleur air/eau sont les suivants :
  • Ménages aux revenus très modestes : jusqu’à 4 000 €
  • Ménages aux revenus modestes : jusqu’à 3 000 €
  • Ménages aux revenus intermédiaires : jusqu’à 2 000 €
  • Ménages aux revenus supérieurs : jusqu’à 1 000 €

Autres aides pour le financement d’une pompe à chaleur en 2023

En complément de MaPrimeRénov’, plusieurs autres dispositifs peuvent être mobilisés pour faciliter l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.

Coup de pouce chauffage

Le dispositif “Coup de pouce chauffage” permet de bénéficier d’une prime supplémentaire lors du remplacement d’un système de chauffage obsolète par une pompe à chaleur performante. Cette aide est cumulable avec MaPrimeRénov’ et peut atteindre jusqu’à 5 000 € pour les ménages les plus modestes ou pour des ruines à vendre.

Taux de TVA réduit à 5,5 %

Les travaux de rénovation énergétique, dont l’installation d’une pompe à chaleur, bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5 % au lieu de 20 %. Cela représente une économie non négligeable sur le coût total des travaux.

Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif permettant de financer les travaux de rénovation énergétique, dont l’installation d’une pompe à chaleur, sans avancer de trésorerie et sans payer d’intérêts. Le montant maximum accordé est de 30 000 € pour une durée maximale de 15 ans.

Comment bénéficier de ces aides pompe à chaleur 2023 ?

Pour bénéficier de ces aides, il est important de se renseigner en amont sur les conditions d’éligibilité et de faire appel à un professionnel certifié RGE. Les démarches pour obtenir MaPrimeRénov’ doivent être réalisées avant le début des travaux. Il est également recommandé de consulter plusieurs devis pour choisir le système de pompe à chaleur le plus adapté à ses besoins et son budget. Enfin, n’hésitez pas à vous rapprocher des organismes tels que l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ou les Espaces Info Énergie (EIE) pour bénéficier de conseils personnalisés et gratuits. Les aides gouvernementales disponibles en 2023 offrent de réelles opportunités pour les ménages souhaitant investir dans une pompe à chaleur air/eau. Entre MaPrimeRénov’, le Coup de pouce chauffage, le taux de TVA réduit et l’éco-PTZ, les solutions sont nombreuses pour alléger la facture et participer à la transition énergétique.