Les épisodes récents de canicule pourraient entraîner une réduction du PIB mondial d’environ 0,6 point d’ici 2023, d’après une “prévision” de l’organisme d’assurance-crédit Allianz Trade. Celui-ci indique également que la Chine risquerait de subir une baisse de 1,3 point de son taux de croissance.

Confirmation du mois de juillet 2023 comme le plus chaud jamais enregistré

Le mardi, le service européen Copernicus a validé que le mois de juillet 2023, caractérisé par des vagues de chaleur et des feux de forêt dans le monde entier, a été le mois le plus chaud jamais observé sur notre planète. Ce mois de juillet a dépassé le précédent record détenu par juillet 2019 (avec une moyenne de 16,63°C) de 0,33°C.

Impact du changement climatique sur la fréquence et l’intensité des canicules

Les derniers mois ont vu des températures record aux États-Unis, en Europe, en Chine et dans d’autres pays asiatiques. Allianz Trade, dans une étude publiée cette semaine, souligne que le changement climatique va augmenter la fréquence et l’intensité des chaleurs extrêmes, entraînant une “nouvelle normalité” faite de canicules, de sécheresses et d’incendies. Ces événements ont des conséquences non seulement sur les êtres humains et la faune, mais aussi sur les économies.

Conséquences des températures extrêmes sur la productivité au travail

Parallèlement, l’assureur crédit ajoute que “les travailleurs touchés par la chaleur réduisent leurs heures de travail, connaissent des ralentissements dans leurs tâches et commettent des erreurs. La baisse de la productivité au travail due aux températures extrêmes est un phénomène bien connu”.

Estimation des coûts des vagues de chaleur sur le PIB en 2023

En croisant plusieurs données et études disponibles, Allianz Trade “estime” que ces vagues de chaleur “pourraient avoir coûté 0,6 point de PIB en 2023″, “ce qui est important et met en lumière le poids des risques climatiques”.

Impact de la chaleur sur le PIB de différents pays

Selon ces calculs, la Chine pourrait voir son PIB réduit de 1,3 point, l’Espagne de 1 point, la Grèce de 0,9 point, l’Italie de 0,5 point, les États-Unis de 0,3 point et la France de 0,1 point. Allianz Trade précise également qu'”un jour de chaleur extrême, dépassant les 32 degrés, équivaut à une demi-journée de grève”.

Source : Info Durable