L’isolation est un point important à ne pas négliger lors de la rénovation ou la construction de votre demeure. A cet égard, il existe un bon nombre d’isolants, chacun avec ses spécificités et méthodes d’application. L’isolant thermo-réflecteur fait partie de ces isolants et se démarque de ses concurrents avec une épaisseur hors du commun. Toutefois, il est jugé nécessaire de se renseigner sur matériau avant d’entamer vos travaux.

Présentation de l’isolant thermo-réflecteur

L’isolant mince ou thermo-réflecteur, est un matériau léger. En effet, on peut retrouver l’isolant thermo-déflecteur à quelques centimètres, voire quelques millimètres près. Cette épaisseur est évidement minime comparée à celle des autres isolants disponibles sur le marché.

L’isolant thermo-réflecteur est constitué principalement d’une multitude de couches d’aluminium assemblées, avec au milieu d’autres couches de natures souvent différentes. C’est pour cela que cet isolant est considéré multicouches. A cet égard, on en trouve plusieurs, notamment :

  • le feutre ;
  • la ouate ;
  • la mousse.

Ces couches en question sont considérées comme étant des réflecteurs. En effet, elles renvoient tout le rayonnement dit thermique et freinent toutes les déperditions possibles de chaleur. L’isolant thermo-réflecteur est principalement utilisé pour isoler les combles, mais il peut également servir d’isolant pour les murs, les sols ou encore, les toitures.

En plus d’être léger et de faible épaisseur, l’isolant thermo-réflecteur est sans risques pour la santé de l’humain. En effet, c’est un matériau qui ne contient aucune trace de produits pouvant être cancérigènes.

Quelle est l’efficacité d’un isolant thermo-réflecteur ?

Avant toute chose, il est bon de savoir que les performances de l’isolant thermo-réflecteur ont longtemps été un sujet de débat. En effet, si certains acclament ses performances, d’autres ne pensent pas pareil. Pour ce qui est des remparts, la résistance thermique de l’isolant thermo-réflecteur est de 6 m². K/W minimum. En revanche, la résistance d’un isolant de 2 centimètres ne dépasse pas les 2 m².K/W, ce qui fait que les gens ont tendance à dire que ce genre d’isolant serait mieux en complément qu’en isolation principale.

A lire également  Comment installer un panneau solaire ?

L’isolant thermo-réflecteur est dans la plupart du temps un pare-vapeur. C’est pour cette raison que ce matériau est mis du côté intérieur. Si jamais l’isolant thermo-réflecteur n’est pas posé dans le bon sens et le bon côté, sachez que vous allez avoir des problèmes de condensation qui peuvent être assez conséquents. Ces problèmes-là peuvent entraîner une détérioration de la charpente, ainsi que des isolants dans le temps.

Ce matériau est tout de même résistant au feu. De plus, l’isolant thermo-réflecteur est très résistant à l’humidité et vous permettra même de chasser les rongeurs de votre demeure. Enfin, c’est un matériau qui n’émet aucune particule dans l’air et dispose d’une pose facile.

La pose d’un isolant thermo-réflecteur

En vue de l’épaisseur de l’isolant thermo-réflecteur, la pose de celui-ci se veut facile et rapide. En effet, pour poser ce matériau léger, vous aurez uniquement besoin d’un cutter pour le découpage. Il est également préconisé de vous munir d’une agrafeuse.

D’abord, vous devrez tendre votre isolant au maximum pour éviter toute entrée d’air, et ce, dans les multiples points existants. Ensuite, vous devrez l’agrafer d’une façon correcte et directe sur la charpente, s’il s’agit d’une pose de toiture.

Une fois appliqué, une lame d’air d’environ 20 millimètres devra être établie. Quant au recouvrement, il sera réalisé sur des dimensions allant de 50 à 100 mm. Les jonctions pourront être recouvertes à l’aide d’un adhésif. Il est également conseillé d’utiliser un liteau pour bloquer votre isolant et bénéficier d’une meilleure étanchéité.

Maintenant, vous avez une meilleure idée sur le sujet de l’isolant thermo-réflecteur. Alors, allez-vous opter pour cette solution ?

A lire également  Tout savoir sur les maisons à ossature en bois et leur durée de vie