Les pneus un déchet qui n’est pas classé dangereux mais qui l’est quand même pas mal !

Chaque année en France, 59 millions de pneumatiques sont mis dans le marché toutes catégories confondues. C’est l’équivalent de 577 000 tonnes.

Avec la durée d’usage maximale de 10 ans recommandée par les constructeurs, on peut facilement imaginer l’ampleur de cumul de déchets pneumatiques année après année !

Heureusement, une économie circulaire existe et fonctionne. Bien qu’ils ne soient pas classés comme déchet dangereux par les autorités, les déchets de pneumatiques répondent à des régulations strictes. Il est interdit de les déposer en décharge, de les abandonner dans l’espace public ou de les brûler. Les pneus sont composés de près de 200 matériaux dont plusieurs composants toxiques et nocifs pour l’environnement, la santé et la biodiversité !

L’impact environnemental du pneu

En effet, de sa production jusqu’à sa fin de vie, en passant par son transport, l’ensemble de cycle de vie d’un pneu pollue :

  • Sa fabrication puise dans les réserves de ressources naturelles rares et non renouvelables à l’échelle du temps humain.
  • Son transport augmente les émissions à effet de serre.
  • Son usage au quotidien pollue l’environnement à cause de particules de plastiques et autres composants chimiques émis pendant les frottements de pneus et les coups de freins successifs. Ces composants sont parfois aéroportés jusqu’à dans nos océans ainsi que dans des zones terrestres reculées de l’Antarctique !

Où recycler mes pneus ?

Les pneus contiennent du caoutchouc naturel, du caoutchouc synthétique, du noir de carbone, de la silice, des plastifiants, d’autres éléments chimiques comme le soufre, des composants textiles et métalliques et d’autres composants. Ce sont donc des déchets polluants qui vont nécessiter une procédure de collecte et de traitement spécifique.

Sachez que tous les producteurs et distributeurs ont l’obligation de collecter et traiter les déchets de pneus. Renseignez-vous auprès des fournisseurs de votre quartier.

J’ai déposé mes pneus chez un garagiste, que se passe-t-il ensuite ?

En France, deux organismes ALIAPUR et le GIE FRP sont chargés de la collecte et du traitement. Ceci se déroule en plusieurs étapes :

  • Un collecteur agréé achemine les pneus usagés vers une des dix plateformes de regroupement
  • Les pneus sont triés en deux catégories : Réutilisables et non réutilisables
  • Les pneus réutilisables sont revendus
  • Les pneus non réutilisables sont recyclés en granulation (Récupération de la matière) ou en cimenterie (Production énergétique)

 

Le taux de collecte en France est de 93%. 41% de la collecte est valorisée en énergie, 21% en matière et 16% en rechapage (Remplacement de la bande de roulement usée d’un pneumatique par une nouvelle)

Existe-t-il des alternatives au recyclage ?

Vous pouvez également donner une seconde vie à vos pneus en les transformant en objets de décoration (Table, Fauteuil, pots de fleurs, bacs à sable, balançoires…)

Les questions sur le recyclage de pneu !

En résumé pour vos pneus

Les pneus sont composés de près de 200 matériaux dont plusieurs composants toxiques et nocifs pour l’environnement, la santé et la biodiversité !

Tous les producteurs et distributeurs ont l’obligation de collecter et traiter les déchets de pneus. Renseignez-vous auprès des fournisseurs de votre quartier.

Le taux de collecte en France est de 93%. 41% de la collecte est valorisée en énergie, 21% en matière et 16% en rechapage (Remplacement de la bande de roulement usée d’un pneumatique par une nouvelle)

  • La revente si le pneu est réutilisable.
  • La créativité pour en faire un objet de déco par exemple