Environ 94% des Français de plus de 12 ans possèdent un téléphone portable et 84% possèdent un smartphone.
En sachant que la durée d’utilisation moyenne d’un smartphone est entre 23 et 40 mois (ARCEP), c’est au moins une dizaine de millions de téléphones qui se retrouvent hors d’usage chaque année ! Que deviennent ces millions de téléphones portables ? Comment gérer ce stock de téléphones hors d’usage ? Et surtout quel comportement responsable devons-nous adopter individuellement pour minimiser l’impact environnemental des déchets générés par les téléphones ?

La production des téléphones coûte cher à la planète !

C’est la production d’un téléphone portable qui est la plus coûteuse d’un point de vue écologique et non l’usage qu’on en fait tous les jours.  En effet, 75% de l’impact total d’un téléphone portable vient de sa production contre 25% seulement lié à son utilisation et la consommation d’énergie qui en découle.

Autrement dit, c’est l’achat du téléphone qui a l’impact environnemental le plus fort. Il est de notre responsabilité individuelle d’en prolonger l’utilisation pour amortir cet impact sur la durée.

Comment réduire l’impact environnemental de mon téléphone ?

En tant que consommateur, quelques gestes peuvent faire la différence:

  • Acheter un téléphone de seconde main ou reconditionné.
  • Acheter un équipement durable de qualité.
  • Maximiser la durée de vie du téléphone : Prendre soin de son téléphone, le réparer, remplacer les pièces défectueuses…
  • Ne pas céder à l’achat « plaisir » et aux opérations Marketing qui incitent à renouveler continuellement son équipement.
  • Donner, revendre ou déposer pour recyclage son téléphone en fin de vie.
  • Garder à l’esprit qu’au-delà du coût financier souvent élevé de notre équipement, sa facture écologique l’est bien plus en épuisement de matières premières non renouvelables, pollution des eaux, des sols et de l’air qui découle de sa fabrication et son transport.

Et l’obsolescence programmée des portables ?

La commission européenne renforce progressivement les normes appliquées aux constructeurs pour lutter contre l’obsolescence programmée.

Depuis le 1er janvier 2021, un indice de réparabilité a été mis en place en France, il indique aux consommateurs la disponibilité de pièces détachées, leurs prix, le degré de facilité de démontage, de réparation… Il porte sur cinq catégories de produits dont les smartphones.

Un indice de durabilité devrait également entrer en vigueur prochainement (Horizon 2025).

Que font les Français de leurs téléphones en fin de vie ?

Selon l’ARCEP, sur 100 téléphones hors d’usage :

  • 53% sont conservés par leur propriétaire dans un fond de tiroir/placard. Ce sont généralement des personnes qui pensent s’en resservir ou qui ne savent pas quoi en faire !
  • 28% ont été données ou vendus.
  • 14% ont été déposés dans un point de collecte.
  • 2% sont jetés à la poubelle. Ce sont autant de composants toxiques et très polluants qui menacent l’environnement et la biodiversité.

53% de téléphones qui dorment au fond de nos tiroirs ! Ce sont des matériaux précieux, rares, non renouvelables et qui ne sont disponibles que dans certaines zones géographiques qui ne peuvent être réutilisés.

Où déposer son ancien téléphone ?

Les téléphones portables rentrent dans la catégorie de collecte et recyclage des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques). Plusieurs solutions s’offrent à vous afin de recycler ou donner une seconde vie à votre équipement :

  • Les points de vente type grandes surfaces, magasins de bricolage, magasins spécialisés reprennent votre ancien téléphone gratuitement.
  • Les déchetteries ou certains magasins disposent de bacs destinés aux téléphones portables usagés.
  • Certains magasins proposent de racheter votre ancien téléphone
  • Et enfin, vous pouvez, bien entendu, vendre ou donner votre ancien téléphone.

Le site ecosystem dispose d’une carte interactive qui vous permet de trouver le point de collecte le plus proche :

https://www.ecosystem.eco/fr/recherche-point-de-collecte

J’ai déposé mon téléphone dans un point de collecte, que se passe-t-il ensuite ?

Les données personnelles sont d’abord effacées pour garantir la confidentialité.

Si l’équipement fonctionne toujours, il est revendu à prix solidaire.

S’il ne fonctionne plus, ses différents composants seront recyclés :

  • Le plastique est recyclé mais pas encore à 100%. Certains plastiques ne peuvent être valorisés avec les technologies actuelles.
  • Les métaux ferreux (Acier) et non ferreux (Aluminium, Cuivre) sont recyclés a 100%.
  • Les piles et accumulateurs sont envoyés à des organismes dédiés pour recyclage.
  • Les cartes électroniques sont envoyées en fonderie pour récupérer des métaux et de l’énergie.
Les questions sur le recyclage des téléphones portables !

En résumé pour vos téléphones

En prolongeant sa durée de vie car le plus gros impact environnemental d’un équipement électronique est à la production et non à l’usage régulier que nous en faisons.

  • Acheter un reconditionné ou en seconde main.
  • Acheter un équipement de qualité.
  • Ne pas céder à l’achat plaisir.
  • En prendre soin, le réparer ou remplacer une pièce défectueuse si besoin et s’en séparer uniquement quand il ne fonctionne plus et qu’il n’est pas possible de le réparer.
  • Si on renouvelle un téléphone qui fonctionne encore, le donner ou le vendre.

Déposez le dans un point de collecte pour qu’il soit recyclé. Le site ecosystem dispose d’une carte interactive qui vous permet de trouver le point de collecte le plus proche

Non, un téléphone portable non recyclé, ce sont des matières premières précieuses et non renouvelables qui ne peuvent être récupérées. Déposez-le au point de collecte le plus proche !