L’isolation est une étape importante afin d’augmenter le confort thermique et acoustique des maisons anciennes. Cela réduit non seulement la consommation d’énergie, mais réduit également l’impact sur l’environnement. En fonction de la situation, vous pouvez choisir entre une isolation interne et externe.

Faut-il choisir l’un plutôt que l’autre ? Chacune de ces options répond à un problème bien précis avec ses propres spécificités. L’isolation peut en effet être utilisée pour remédier à certaines déficiences tout en conservant les avantages esthétiques ou architecturaux d’un bâtiment. Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’isolation d’une maison ancienne par l’intérieur. Focus !

Que faut-il savoir sur l’isolation d’une maison ancienne par l’intérieur ?

L’isolation intérieure des maisons anciennes est la bonne solution si les propriétaires veulent préserver la beauté indéniable de leurs murs en pierre. À l’inverse des diverses idées reçues, il est important d’isoler les bâtiments anciens qui ont des murs assez épais. Ce genre de vieille bâtisse souffre davantage des grands changements de température qu’on ne le pense.

Contre la chaleur extrême et le froid extrême, la pierre seule n’est pas suffisante pour pouvoir isoler complètement l’intérieur. Les maisons plus anciennes qui ne sont pas isolées ont des déperditions de chaleur considérables et des problèmes de condensation occasionnant des moisissures. Ces dernières sont capables de causer des allergies aux occupants de ce type d’habitation. Ainsi l’enjeu dans ce cas de figure est :

  • Économique ;
  • Sanitaire ;
  • Écologique.

Dans ce genre d’habitation, les familles souffrent d’un certain manque de confort durant la période estivale comme la période hivernale. Ils finissent généralement par surchauffer ou utiliser la climatisation toute la journée et toute la nuit, ce qui est loin d’être idéal à bien des égards. Avoir une maison ancienne ne dispense donc pas des solutions d’isolation, car les murs en pierre créent des ponts thermiques.

A lire également  En quoi consiste un chantier participatif ?

Quels sont les avantages d’une isolation d’une maison ancienne par l’intérieur ?

Il n’est pas question de cacher tout le charme d’un bâtiment avec une isolation parce que cela peut nuire à la valeur du bâtiment. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’opter pour l’isolation intérieure, cette dernière offre l’ensemble des avantages qui suivent :

  • elle préserve toutes les valeurs esthétiques extérieures de l’architecture et de la construction ;
  • elle réduit considérablement les divers problèmes de condensation ;
  • elle aide à améliorer le confort intérieur de l’habitation ;
  • elle permet de corriger des défauts tels que les irrégularités causées par des murs non droits.

Afin de compléter cette isolation, les anciennes fenêtres peuvent parfaitement être remplacées par du double vitrage. Après une isolation complète, une maison d’une autre époque peut se targuer de performances assez similaires d’un Bâtiment à Basse Consommation (BBC).

Dans quels cas faut-il isoler maison ancienne par l’intérieur ?

Tout d’abord, il est nécessaire d’analyser l’isolation thermique du toit de votre habitation. En effet, la perte de chaleur par le toit est plus importante que par les murs, ce point est donc prioritaire. Dans le cas où la toiture est correctement isolée, l’isolation intérieure des murs améliorera le confort thermique en diminuant la froideur des murs intérieurs.

Cela permet également de réduire les coûts de chauffage, car la perte de chaleur au niveau des murs dans les maisons non isolées est estimée à environ 25 %. On préfère généralement isoler les murs par l’intérieur pour des raisons de coût. Aussi, lorsque pour diverses raisons (urbanisme) il n’est pas possible de modifier l’aspect de la façade.

A lire également  Quels sont les fournisseurs d'électricité verte ?

Ainsi, l’isolation des murs de l’intérieur peut se faire de plusieurs façons, notamment :

  • l’installation directe ;
  • l’installation dans des structures ;
  • l’isolation en saillie ;
  • l’insertion dans des murs doubles.

Ces diverses techniques n’ont pas le même impact, en particulier sur la surface de l’habitation.