Aujourd’hui, les voitures électriques constituent la solution pour une mobilité écologique. Elles possèdent des atouts majeurs tant sur plan environnemental qu’économique.

Véhicule électrique, une solution à la pollution

Le plus grand avantage des voitures électriques est qu’ils n’émettent pas de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Ceci limite alors l’impact de son utilisation sur l’environnement. Bien que le processus de production de ce type de véhicule soit remis en question par certains détracteurs, les véhicules électriques ne produisent que peu de pollutions, par rapport aux quatre-roues thermiques, tout au long de leur cycle de vie. Les résultats d’étude publiée par l’ICCT (International Council on Clean Transport) en 2018 confirment bien cette affirmation.

Par ailleurs, il y a actuellement plusieurs recherches technologiques qui auront pour but de réduire l’impact de la production des batteries en lithium-ion sur l’environnement. Grâce au progrès technologique, la durée de vie de la batterie d’une voiture électrique peut alors aller jusqu’à 250 000 km.

Le secteur du recyclage des batteries de voitures électriques ne cesse aussi d’innover. Il propose la meilleure manière de donner une seconde vie à ces batteries. Ainsi, les voitures électriques sont plébiscitées, parce qu’elles représentent un moyen pour atteindre la neutralité carbone.

Voiture électrique, des économies importantes

Par rapport à un véhicule à combustion, le coût de l’énergie que nécessite une voiture électrique est généralement beaucoup plus faible. L’électricité est 4 à 5 fois plus abordable que l’essence. Pour parcourir 100 km, le coût de l’électricité est en moyenne à 2 euros, contre 8 euros pour l’essence. À titre illustratif, si vous parcourez 10 000 km par an, l’utilisation d’un véhicule électrique vous fera économiser 600 euros par an.

A lire également  Tout savoir sur l'éolienne de jardin

Aujourd’hui, pour faciliter la transition vers les voitures électriques, plusieurs bornes de recharge sont gratuitement mises à la disposition des automobilistes. Comme la motorisation électrique est plus simple que la motorisation thermique, le coût d’entretien d’un quatre-roues électrique est aussi beaucoup moins cher. Puis, il y a également le fait qu’une motorisation électrique n’est constituée que d’une dizaine de pièces, ce qui minimise le risque de défaillance de celle-ci.